07-09-2020 09:54 - Mauritanie: le gouvernement ne se mêlera pas du traitement judiciaire réservé à l'ex-président Aziz

Mauritanie: le gouvernement ne se mêlera pas du traitement judiciaire réservé à l'ex-président Aziz

Le360afrique - Le nouveau Premier ministre mauritanien, Mohamed ould Bilal, a passé «son baptême de feu» devant l’Assemblée nationale à travers le rituel républicain de la Déclaration de politique générale (DPG). Occasion pour lui de souligner la neutralité du pouvoir exécutif sur le dossier de l'ancien président.

Ce grand oral devant les députés a permis au chef du gouvernement d’aborder le dossier de la décennie de gouvernance de l’ancien président, Mohamed ould Abdel Aziz, de 2008 à 2019, et actuellement sous le coup de poursuites judiciaires pour des faits présumés de corruption à grande échelle.

Dans cette affaire judiciaire, dont «les relents politiques» sont mis en avant par l’entourage de l’ex-chef de l’Etat, le gouvernement entend respecter pleinement, le principe constitutionnel de la séparation des pouvoirs et de l’indépendance de la justice.

Ce dossier très médiatisé en est encore au stade de l'enquête préliminaire conduite par la police chargée de la répression des infractions à caractère économique et financier.

Dans sa Déclaration de politique générale, Bilal a évoqué «le dossier de l’enquête préliminaire» disant «qu’il y a lieu de préciser, ici, devant la représentation nationale, que le gouvernement, s’engage, comme du reste notre constitution l’y oblige, à respecter scrupuleusement le principe de la séparation des pouvoirs.

Aussi, s’abstiendra-t-il de toute immixtion dans la procédure judiciaire relative à ce dossier, avec également l’engagement, conformément à son devoir, d’appliquer toutes les décisions et jugements éventuels, qui seraient rendus par les juridictions compétentes, quels qu’ils soient.

En effet, c’est à ce prix seulement que «notre pays pourrait se prévaloir du statut d’Etat de droit, sans lequel, rien de durable ni de fiable ne peut être entrepris, au double plan économique et social», a-t-il affirmé devant les députés.

Par ailleurs, le gouvernement prendra en compte les recommandations de la Commission Parlementaire (CEP), sur la base du rapport de laquelle la justice a été saisie des faits de corruption présumée pendant la décennie des deux mandats effectués par Mohamed ould Abdel Aziz, concernant «des réformes de la gouvernance publique pour garantir davantage de transparence» dans la gestion des affaires du pays.

Cette annonce du premier Ministre, Mohamed ould Bilal, colle parfaitement à des propos tenus par le président Mohamed Cheikh El Ghazouani, le 12 mars dernier, et suivant lesquels le pouvoir exécutif «qui a pleinement respecté l’indépendance des députés dans le cadre du travail de la Commission d’enquête parlementaire (CEP), observera la même attitude vis-à-vis de la justice, qui est également une institution indépendante».

Le rapport de la CEP, de plusieurs centaines de pages, porte sur l’attribution «irrégulière» de 109 marchés publics dans les domaines de l’énergie, des infrastructures, la gestion du Fonds national de revenu des hydrocarbures (FNRH), une concession portuaire, un contrat de pêche, la gestion de la Société nationale industrielle et minière (SNIM), l'attribution de terrains à Nouakchott ou encore la liquidation d’entreprises publiques.

De notre correspondant à Nouakchott
Amadou Seck





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 2367

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • hamadel (H) 07/09/2020 15:08 X

    restitution intégrale de notre baytoul mall ,puis 20 ans de réclusion a dar naim aupres des bandits de grands chemins.

  • Bertrand (H) 07/09/2020 11:18 X

    Personne n’y croira sauf si on aurait dits à tout le monde : magistrats, enquêteurs ... accablez les, soyez durs et sans pitié. Dans ces condition le gouvernement qui ne s’intéresse qu’au résultat sur lequel tous travailleront pourrait ne pas intervenir directement ni fréquemment. L’essentiel est que tous ce monde soit condamné au maximum et que les enquêteurs et les jugent soient fermes à l’extrême

  • chos (H) 07/09/2020 10:56 X

    La plupart de nos intellectuels écrivent sur l’Histoire de nos systémes et la déontologie administrative, sans perdre du temps, je prie le Président Ghazouany de modifier en : 1) Août 2020 le decret créant le Parc de Diawling vendu par un ancien Mdre à des ONG européennes pour engraisser les oiseaux limicoles européens en transit en saison glaciale vers l’Afrique du Sud et phacochéres en ajoutant le terme de « Parc mixte de Diawling » comme la plupart des Parcs européens dont la Camargue en France et canadiens pour engager la production de 10 fois nos besoins alimentaires et bétail après annulation de l’estuaire artificiel (eau douce et eau salée) dénoncés par 95% des populations locales, le Ministre de l’Hydraulique M.O.AB. dans une lettre au Président du CMSN ,les bailleurs de fonds , GERSAR…. Archives disponibles). 2) Engager le désséchement du Delta par la femifure des 8 ouvrages vannés de la Digue par un simple garde . 3) Mobilisr 50 engins et équipes topo pour aménager gratuitement 100.000ha à 200.000 ha irrigables sans pompage… 4) Je prie le Président Ghazouany et Premier Ministre de lire mes propos pour engager l’enseignement gratut garant du Bac à 16 ans et autres propos. cheikhany_ouldsidinayahoo.fr .

  • hamaodo (H) 07/09/2020 10:05 X

    ce journaleux amadou seck;;; (***)