13-09-2020 19:18 - Fleuve Sénégal: l’OMVS lance l’alerte à la crue et appelle à la prudence

Fleuve Sénégal: l’OMVS lance l’alerte à la crue et appelle à la prudence

RFI Afrique - L’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) a lancé l'alerte à la crue, craignant des débordements du fleuve, en cas de nouvelles pluies.

Maha Sall, experte de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), ne s'inquiète tout de même pas d'inondations aussi importantes que celles observées au Soudan et au Nigeria, mais elle appelle les populations à la prudence, alors qu'une première ville aux abords du fleuve a atteint le niveau d'alerte cette semaine.

« Le niveau d’alerte est arrivé dans la ville de Matam, par exemple, qui est dans la vallée du fleuve Sénégal, explique Maha Sall. On a atteint le niveau d’alerte de crue qui est de huit mètres, et on a une ville aussi en amont, qui est un peu notre station de référence, Bakel, qui risque d’atteindre bientôt son niveau d’alerte de crue. Lorsque ce niveau est atteint, cela veut dire que le fleuve est rempli et que toute pluie excédentaire ou apportant des affluents non contrôlés pourrait amener à des débordements ».

« Lorsque l’alerte crue est lancée, on demande aux populations de quitter toutes les zones à risque, c’est-à-dire les points bas, les zones qui sont dans le lit majeur du fleuve. Souvent, cela s’adresse aussi aux autorités de ces localités. En général, ils ont des plans crue, des kits de protection. Il y a tout un dispositif qui est lancé au niveau de ces localités, justement, pour faire face à ces débordements », a-t-elle précisé à RFI.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI Afrique
Commentaires : 2
Lus : 2878

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • chos (H) 13/09/2020 21:12 X

    Le perimétres du Delta, du Bas Delta et de la Vallée doivent souscrire une assurance tous risques d’urgence avec l’appui de l’Etat pour protéger l’activité agricole parente pauvre de l’activité économique du pays.. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr .

  • diargua (H) 13/09/2020 20:16 X

    Voilà déjà 2 ou 3 jours Nouakchott vit de rupture générale d eau sous le silence irresponsable des autorités. Et devant une telle alerte on ne peut compter sur cette autorité surtout qu'il s agit de la vallée