14-09-2020 19:28 - Les avoirs extérieurs de l’ancien président Aziz vont être gelés

Les avoirs extérieurs de l’ancien président Aziz vont être gelés

Sahara Médias - Une source bien informée a révélé à Sahara Medias que dans une toute prochaine étape les avoirs extérieurs de l’ancien président Mohamed O. Abdel Aziz vont être gelés, réaffirmant que les enquêteurs ont déjà gelé ses avoirs déjà découverts en Mauritanie, en plus des comptes et des avoirs de toutes les personnes concernées par l’enquête parlementaire.

Ces mesures interviennent dans le cadre de l’enquête préliminaire entreprise par la police chargée de la lutte contre les crimes économiques et financiers sur des présomptions de corruption imputées à des hommes d’affaires et des dizaines de responsables lors du pouvoir de l’ancien président.

Une source proche de l’enquête a confirmé à Sahara Medias que tous les avoirs et les biens découverts jusqu’ici ont été gelés en attendant l’aboutissement de l’enquête en cours.

Cette source qui a souhaité garder l’anonymat a dit que cette mesure a touché un compte bancaire au nom de l’ancien président sur lequel étaient virés ses salaires et dont le solde est de 800 millions d’anciennes ouguiyas, en plus d’autres comptes bancaires, sociétés, usines et immobiliers appartenant à des proches et des membres de la famille de l’ancien président.

Pour le moment seuls les avoirs disponibles en Mauritanie ont été gelés.

Notre source ajoute que les avoirs se trouvant à l’extérieur et sur lesquels pèsent des présomptions de corruption seront gelés lors de la prochaine étape quand le dossier sera transmis par la police à la justice.

Les enquêteurs avaient demandé aux banques mauritaniennes de leur communiquer les relevés bancaires et le mouvement des avoirs appartenant à des dizaines de sociétés et personnes impliquées dans l’enquête.

La même source affirme que les comptes de toutes les personnes impliquées dans l’enquête, anciens ministres, hauts responsables et hommes d’affaires, ont été gelés en attendant la fin de l’enquête.

Le pôle des crimes économiques et financiers entreprend actuellement une enquête préliminaire sur des présomptions de corruption lors de la dernière décennie évoquées dans un rapport de la commission parlementaire.

L’ancien président rejette ces accusations et estime qu’il est victime d’un règlement de compte politique.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 5771

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • Marrakech (F) 15/09/2020 08:03 X

    Enfin !

  • lass77 (H) 14/09/2020 21:20 X

    Il ne s'agit pas de les geler mais de les rapatrier si leur provenance n'est pas justifiée. A quoi peut rimer le fait qu'un ancien president ait des avoirs à l'étranger ? Pourquoi faire ? C'est une honte. Les princes Emiratis, les Chefs d'Etat occidentaux n'ont pas des comptes dans nos pays Africains. Quand on n'est president on pense à developper son pays et le bien être de son peuple meme les dirigeants Kouffars savent le faire, c'est leur crédo mais c'est le contraire en Afrique.

  • chos (H) 14/09/2020 21:18 X

    SI cette annonce anonyme n’est pas un poisson d’avril, je gage que moins 1% des biens détournés par le Président Aziz et ses acolytes qui sont révélés suffiront à réaliser les réformes de l’enseignement Cerveaux Oasis modulaire qui nous permettra de dépasser la performance actuelle de Singapour et d’exporter les denrées alimentaires à faibles coûts que nous martelons dans l’indifférence de l’Etat tout en créant plus de 300.000 emplois…. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr

  • habouss (H) 14/09/2020 20:28 X

    Le Roi qui a fait plusieurs voyages en Mauritanie en tenue traditionnelle doit être approché. Je suis sûr qu'un bon travail diplomatique peut l'amener à collaborer pour qu'il facilite l'accès aux fonds cachés dans son pays. Erdogan est un grand monsieur et lutte contre la corruption, il peut être d'une aide précieuse. Quand au pays occidentaux, notamment la France on peut s'appuyer sur les ONGs qui luttent contre les biens mal acquis planqués chez eux par des énergumènes de chefs d'état d'Afrique.