15-09-2020 09:44 - Echouage d'une grande quantité de poissons sur le littoral : ce que révèlent les investigations de l'IMROP

Echouage d'une grande quantité de poissons sur le littoral : ce que révèlent les investigations de l'IMROP

AMI - Pour définir les causes de l'échouage d'une grande quantité de poissons observé, ces derniers temps, dans la zone centre du littoral de Nouakchott, l’Institut mauritanien de Recherches Océanographiques et des Pêches (IMROP) a mis en place une commission scientifique pour élucider le problème, selon un communiqué de presse parvenu, lundi à l’AMI.

Dans le document, l’IMROP déclare avoir dépêché une équipe pluridisciplinaire sur les lieux pour recueillir les Informations nécessaires et évaluer l’ampleur du phénomène.

Voici le texte intégral du communiqué de presse de l’IMROP :

« Suite au phénomène d’échouage de poissons observé dans la zone centre du littoral (J’reif à Nouakchott), une commission scientifique de l’IMROP a été mise en place pour élucider l’origine de ce phénomène. A cet effet, une équipe pluridisciplinaire a été dépêchée sur les lieux pour recueillir les Informations nécessaires et évaluer l’ampleur du phénomène.

Les résultats préliminaires de ces investigations mettent en évidence ce qui suit :

- Ce phénomène d’échouage s’étend de Tanit à Nouakchott,

- Les espèces sont constituées essentiellement du mulet noir (Mugil capurrii),

- Les estimations font état d’une quantité d’environ 100 à 200 tonnes

- L’analyse des paramètres physico-chimiques de l’eau révèle : un faible taux d’oxygène (3,57 mg/l, un pH basique (9,73) et une température particulièrement élevée atteignant 34,2° C soit une hausse de 26 % par rapport à la norme saisonnière

En plus, des échantillons de poissons et d’algues ont été collectés pour une analyse au laboratoire de l’IMROP.

Par ailleurs, l’analyse de l'historique de la base de données de l’ IMROP a permis de mettre en évidence que ce phénomène a été observé. Quelques fois. Par le passé en 2005, 2008, 2010 et 2017. Ces phénomènes d’échouage étaient d’origines diverses comme : les rejets des captures par les bateaux de pêche: les phénomènes d'anorexie liés n une hausse de la température provoquant l'asphyxie, les pollutions, etc.

Dans le cas d'espèce, des fortes mortalités du mulet ont été constatées par le passé, à la même saison durant les périodes chaudes et à forte pluviométrie.

L'IMROP rassure le public que les résultats des analyses préliminaires opérées par les scientifiques excluent toute hypothèse de pollution de l'eau pouvant être à l'origine du phénomène. Des investigations plus approfondies sont en cours pour déterminer les causes réelles à l'origine de ce phénomène ».





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1844

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • CLNMYN (H) 15/09/2020 11:00 X

    Mon œil … moi je vais a la pèche presque tous les weekend ; tout le monde savent que les associés de la société turque installe a 2 KM du port tanit ( les deux ministres ouldd nani et Aziz dahi) utilise des gros camions au moins 40 tonnes de capacité rempli des poissons font une rotation de 20 minutes et en plus il ne respectent pas l’environnement ni la quantité de poisson a pèche par jour plusieurs kilos de poisons tombent sur le pont ceci par camion, entre le port et l’usine. Les responsables sont les deux ministres et les turques IMROP cessez de dire n’importe quoi soit juste et honnête pensent au futur et celui de vos enfants et de petits enfants … ou est l’état et la justice

  • maham68 (H) 15/09/2020 10:38 X

    Amateurisme. Attendez de connaître les causes d'après vous réelles pour une faire une publication. Ce communiqué ajoute à l'anxiété la confusion

  • mdmdlemine (H) 15/09/2020 10:35 X

    La manière d'évaluer de l'IMROP n'est pas scientifique, puisqu'elle se situe entre 100 et 200 tonnes dont le double C'est vraiment idiot et bete pour des scientifiques qui font des différences d'évaluation de l'ordre de 100% Le mieux était vraiment si l'institut est digne de nom, de dire que la quantité des poisssons serait plus ou moins de 150 tonnes C'est aussi simple que cela L'indicateur révélé par l'IMROP c'est comme dire en termes électoral et démographique respectivement que entre 100 et 200 mille ont voté, que la population de nouakchott serait de 1 à 2 millions