18-09-2020 20:16 - Mauritanie: voici de quoi ont discuté le Premier ministre mauritanien et l’ambassadeur du Maroc, lors de leur entretien

Mauritanie: voici de quoi ont discuté le Premier ministre mauritanien et l’ambassadeur du Maroc, lors de leur entretien

Le360 Afrique - Le Premier ministre mauritanien, Mohamed ould Bilal, a reçu en audience l’ambassadeur du Royaume du Maroc, Hamid Chabar. Un entretien dense, autour de plusieurs sujets d'intérêt commun, alors que le diplomate marocain multiplie les rencontres avec les ministres et hommes d'affaires mauritaniens.

L’ambassadeur du Maroc est le premier diplomate d'un pays arabe à avoir rencontré le chef du gouvernement mauritanien, depuis l’annonce, par le président Mohamed ould Cheikh El Ghazouani, d’un plan de relance de l’économie nationale.

Etalé sur une période de 30 mois ce plan prévoit la mobilisation d'une enveloppe budgétaire de 240 milliards d'ouguiyas, soit environ 640 millions de dollars, pour faire face aux effets de la pandémie mondiale du coronavirus (Covid-19).

Cette rencontre, qui a eu lieu à Nouakchott, hier, jeudi 17 septembre 2020, a permis aux deux hommes d'aborder, au cours de leur entretien, de nombreux domaines ayant trait à la coopération bilatérale, sur les plans politique, diplomatique, économique, commercial, culturel, universitaire.

Mohamed ould Bilal a également évoqué avec Hamid Chabar des projets bilatéraux, dans les domaines de l’investissement, de l’emploi, de la jeunesse, des sports.

Ainsi "toutes les perspectives de renforcement de la collaboration" entre le Royaume du Maroc et la République Islamique de Mauritanie ont été abordés, explique une source bien informée.

Le Premier ministre mauritanien et le diplomate marocain ont également évoqué la perspective d’une reprise des cycles de rencontres entre les opérateurs du secteur privé des deux pays, lesquelles se sont retrouvées perturbées par la pandémie du Covid-19.

La reprise de ces cycles de rencontres permettra d'étoffer le réseau des relations entre les Petites et moyennes entreprises (PME) des deux pays, dont la densification du tissu des activités économiques constitue le baromètre du climat des affaires nouées entre les deux pays.

Toutefois, en dépit des profondes restrictions imposées par la gestion des effets de cette crise sanitaire, le trafic de marchandises à la frontière entre le Mauritanie et le Maroc s'est poursuivi, en vue d’assurer un approvisionnement régulier et continu du marché mauritanien, notamment en produits maraîchers et fruitiers.

Voici une semaine, jeudi dernier, l’ambassadeur du Maroc accrédité à Nouakchott avait longuement échangé avec le ministre mauritanien de l’Emploi, de la Jeunesse et des Sports, Taleb ould Sid’Ahmed.

Hamid Chabar s'est aussi entretenu, la semaine dernière avec le président de l’Union Nationale du Patronat de Mauritanie (UNPM), Mohamed Zeine El Abidine ould Cheikh Ahmed.

La Mauritanie et le Maroc ont donné un nouvel élan à leurs relations bilatérales, à plusieurs niveaux, en multipliant les rencontres, depuis un échange d’ambassadeurs entre les deux pays dès juin 2018, venu mettre fin à une période de froid qui aura duré plusieurs années, au cours desquelles les représentations diplomatiques de Rabat et Nouakchott, n'étaient gérées que par des chargés d'affaires.

Une situation qui a prévalu un certain temps, malgré leur proximité géographique, leurs liens historiques anciens, sans compter la richesse des relations humaines et des échanges culturels qui caractérisent, de part et d'autre, Mauritaniens et Marocains.

Par De notre correspondant à Nouakchott
Amadou Seck




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1689

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Bertrand (H) 18/09/2020 21:00 X

    Arrêtez les insuffisances : avec le Maroc nous devons parler coopération dans les secteurs de l’agriculture de l’hôtellerie du tourisme de industrie alimentaire de l’énergie et vous vous parlez de la jeunesse et des sports.