03-10-2020 00:15 - Coulisses de la confrontation "Aziz-Ould Hademine": "c’est toi qui as menti et c’est toi qui as volé"

Coulisses de la confrontation

Taqadoum - L'agence de communication "Taqadoum" a eu écho de certaines coulisses de la séance de confrontation dernièrement organisée, entre l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz et certains symboles de sa décade, en particulier l'ex-Premier ministre Yahya Ould Hademine.

Un face-à-face qui ne semble pas avoir s’être élevé aux propos peu civilisés et étrangers aux milieux intellectuels et de haut rang.

Ould Abdel Aziz et ses anciens collaborateurs, ex Chef du gouvernement, ministres et hauts fonctionnaires, étaient tous réunis dans une grande salle, pour les besoins de la confrontation, dans l’espoir pour les limiers anticorruption d’affiner leurs instructions avant de transférer les résultats de l’enquête au Procurer de la République.

Un officier de la police chargée des crimes économiques et financiers, investi de superviser cette chaude confrontation, demanda, à son entrée dans la salle bondée de monde, au Premier ministre Ould Hademine, s'il persiste à maintenir le contenu des procès-verbaux le concernant dans l’enquête, dans lesquels il accuse Ould Abdel Aziz de lui avoir donné les ordres d’exécuter ses instructions relatives à des questions suspectes et contraires à la loi.

L’ancien Premier ministre a répondu, avec calme, sérénité et confiance par «Oui», avant que l'ancien Chef de l’Etat ne sorte de son silence de marbre, auquel il s'était attaché depuis le début des investigations le visant, disant en hassaniya « Ekeydhebt, Ekeydhebt », soit littéralement mais aussi péjorativement : « tu as menti, tu as menti » !

Des propos très provocants et irresponsables qui ont sorti Ould Hademine de son souci de tenir en ces séances, des propos responsables, pas blessants et modérés.

Profondément touché par ce mépris et cette incivilité tenus publiquement devant les enquêteurs et les personnalités impliquées dans les dossiers de corruption de la dernière décennie, Ould Hademine répliqua à l’ancien président avec le même ton méprisant voire plus en lui disant les yeux dans les yeux : « Ekeydhebt Inte we Essayragt », soit littéralement mais aussi avec un ton dévalorisant : « c’est toi qui as menti et c’est toi qui as volé » !

http://taqadoum.mr/node/11408





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 11
Lus : 9994

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (11)

  • leguignolm (H) 03/10/2020 12:38 X

    Il faut continuer à jouer du sentimentalisme et de la non vigilance de la sécurité qu’au genre interrogatoire en n’a besoin. Pour les mesures de sécurité. Il faut autant le menotter dans les confrontations. Au moment de face à face, la salle doit être vide, interdit de toute forme d’arme, quelle soit arme à feu ou arme blanche (même de stylos Bic qu’on les amène pour prise des notes) si non un jour viendra, il va arracher une arme à l’un de ces agents de la police et fait descendre l’un de ses anciens fidèles collaborateurs. Ce Mr, on l’a connu monstre en temps normal à plus forte raison ce temps -ci. Il n’a envisagé pas de face à face, ce mesure l’a rendu furieux, fougue et pourtant, il ne doit pas être surpris. Puisque dés le dépars, on l’avait fait comprendre que ce Mr qu’il a affaire (son dauphin) que leur tribu, une tribu Maraboutique pour escanter ou porter des ennuis à leur adversaire, on te frappe avec des sacs remplis du sable. L’ennemi constate un corps complètement endommagé ou chaotique sans autant pouvoir voir les traces du sac !

  • Mamala (F) 03/10/2020 12:19 X

    اللهم استرنا بسترك الجميل

  • hamaodo (H) 03/10/2020 11:18 X

    pas étonnant fallait s'y attendre. le système pourri médiocre mafieux explose en vol comment ces misérables ont pu diriger ce maudit pays de puanteur?

  • chos (H) 03/10/2020 10:39 X

    la lenteur des procédures judiciaires, l'indifférence à la réforme de l'enseignement et agriculture et la priorité à l'engraissage des oiseaux européens retardent notre développement. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr .

  • Marrakech (F) 03/10/2020 08:52 X

    Cette confrontation était nécessaire et les ex complices se désolidarisent !

  • Ana Hoor Finaf si (H) 03/10/2020 02:01 X

    Sous le règne d’Aziz Ould Hademine a occupé plusieurs postes de l’ATTM à la primature jusqu’à la présidence comme conseiller, donc le vrai menteur c’est Hademine, si on voit comment l’homme agissait comme si c’est lui le président de la république, donc Hademine comme Ould N’diaye que l’on prêtai des enregistrements d’Aziz ce qui est fabriqué de toute pièces, parce qu’avec l’informatique tout est possible avec les changements de voies, on peut avec la nouvelle technologie parler a la place de l’autre en empruntant sa voie et ces tics, la question que doivent se poser les enquêteurs est de savoir, pourquoi Ould Ndiaye avait osé faire ces enregistrements sur Aziz qu’on lui prête, alors que Ould Ndiaye ne pouvait pas et n’avait même pas le courage de regarder Aziz en face sinon de l’enregistrer, bref. Si Ould Abdel Aziz traite de menteur Ould Hademine sans traiter les autres de même, il faut se poser la question, Ould Haldemine devra répondre de sa responsabilité de premier ministre et non d’un commis sans devoir, il était premier ministre et non un Platon

  • Ana Hoor Finaf si (H) 03/10/2020 01:48 X

    Les mauvaises habitudes de Ould Abdel Aziz ont été encouragé dans le domaine des finances par Ould N’diaye qui avait le contrôle foncier de la Mauritanie, lui aussi il avait encouragé Aziz dans l’immobilier et le foncier et tout était à la portée du président Aziz, quant à Ould Hademine c’est dans le domaine des BTP et autres façons de diviser les mauritaniens, Ould Hademine est un homme très dangereux et plus dangereux que Ould Ndiaye, si on se rappelle que ce dernier avait fait de sorte à séparer le Sud de la Mauritanie avec le Centre et le Nord, il avait poussé Aziz de se passer des hommes du Sud, ce qui avait valu en son temps, un entretien très médiatisé entre le président Balas du PMC ARC EN CIEL avec lui dans son bureau, le président Balas avait demandé a Ould Hademine de démentir publiquement cette déclaration qu’on l’accuse, un communiqué de la primature avait été lu à cette occasion.

  • Ana Hoor Finaf si (H) 03/10/2020 01:32 X

    Ould Hademine avait fait de Ould Abdel Aziz le champion d’extermination des entreprises privés, pour permettre a Ould Abdel d’avoir la main mise sur tout ce qui est BTP en Mauritanie, il faut se rappeler que qu’ENER a sombré sous la primature de Ould Hademine et que son remplaçant à la tête de cette société n’était autres que son poulin en la personne de Mady comme directeur général de l’ENER, alors que lui Hademine était ministre de l’équipement et des transports, c’est en ce moment précis que Ould Abdel Aziz a eu vent de Ould Hademine de créer une société de travaux public sous le contrôle de Ould Ghadda commerçant qui venait d’acquérir peut avant l’ensemble des magasins de la Sonimex.

  • Ana Hoor Finaf si (H) 03/10/2020 01:21 X

    Tous les changements intervenus dans la gouvernance de Ould Abdel Aziz ont eu lieu sous la primature de Ould Hademine, tout ce que Ould Abdel a osé faire dans le pays, c’est avec la complicité de Ould Hademine qui est l’homme le plus dangereux sous le règne de Ould Abdel Aziz, on peut dire avant Hademine, Aziz ne penser pas faire ce qu’il a fait dans le pays comme richesse et autre sorte de gabegies. Deux hommes ont les mêmes responsabilités qu’Aziz dans le pays, les changements constitutionnels et les détournements, Ould Hademine et Ould N’diaye.

  • LA VERITE SUR LA MAURITANIE (H) 03/10/2020 00:58 X

    Ça tourne au vinaigre

  • Adiekodda (H) 03/10/2020 00:33 X

    Bravo ould hademine , on ne respecte pas quelqu'un qui n'a pas ce mérite. Tout le monde sait que c'est lui(Aziz) le vo***eur mais il finira par abdiquer.