17-10-2020 19:19 - UNA : clôture du projet AILARA, un projet de soutien à la recherche et à sa structuration [Photoreportage]

UNA : clôture du projet AILARA, un projet de soutien à la recherche et à sa structuration [Photoreportage]

Ce vendredi 16 octobre 2020, l’Université de Nouakchott Al-Aasriya annonçait la clôture du projet AILARA (Accompagnement à l’Incubation de laboratoires de Recherche par l'Apprentissage), fruit d’un « partenariat exemplaire » entre la Mauritanie et la France, comme l’a souligné dans un mot à cette occasion, le ministre mauritanien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Sidi Ould Salem.

Ce projet financé en 2018 pour deux ans, par le fonds de solidarité pour projets innovants du ministère français des Affaires étrangères, à hauteur de 400 000 €, a abouti à la création et la pérennisation d’un laboratoire transdisciplinaire de recherche, le Laboratoire Environnement, Santé et Société (LE2S), qui regroupe13 unités de recherche.

« L’Enseignement supérieur et la recherche sont des domaines tout aussi importants que, par exemple, le préscolaire ou l’enseignement primaire qui sont évidemment fondamentaux », a rappelé l’ambassadeur français en Mauritanie, Robert Moulié.

M. Moulié a indiqué dans ce sens que son pays continuera à accompagner la Mauritanie dans le domaine de la recherche scientifique et s’est dit heureux de voir les chercheurs et universitaires mauritaniens se lever pour « mieux structurer leur recherche et fédérer les différentes unités préexistantes pour organiser une recherche pluridisciplinaire et transversale ».

Dans ses propos, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Sidi Ould Salem a de son côté salué le niveau d'exemplarité de la coopération universitaire franco-mauritanienne, comme en témoigne le projet AILARA.

Puis, le ministre a expliqué que ce projet AILARA est venu au bon moment où la Mauritanie est engagée dans une réforme de son enseignement supérieur, saluant au passage l’apport de la France dans ce sens. Ensuite, M. Ould Salem est revenu sur les différentes étapes franchies par la Mauritanie pour améliorer son enseignement supérieur : sa gouvernance, sa structuration, sa diversification…

Commentant les résultats attendus de ce projet AILARA, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a rappelé que le travail ne faisait que commencer pour la Mauritanie dans le domaine de la recherche scientifique. Poursuivant, le ministre a annoncé que dans le budget 2021, l’Etat a décidé d’allouer 500 millions d’ouguiyas (MRO) à la recherche scientifique…une première !

Avant de terminer ses propos, Sidi Ould Salem a invité les partenaires techniques et financiers de la Mauritanie à appuyer la recherche scientifique. Tout comme, il a insisté sur le fait que le Laboratoire Environnement, Santé et Société (LE2S) ne finisse sa course comme celle du Centre de calcul de l’Université de Nouakchott Al Aasriya inauguré le 28 juin 2019.

« Aujourd’hui, y’a personne. Il y’a quelques étudiants qui tournent autour mais qui n’ont pas une équipe qui est stable. C’est un centre quasiment fermé », souligne Sidi Ould SALEM.

Par LDJ, pour Cridem - www.cridem.org

---


Avec Cridem, comme si vous y étiez...


















































Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 940

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)