19-11-2020 15:10 - 10% des mauritaniens privés d’accès aux documents d’état-civil

10% des mauritaniens privés d’accès aux documents d’état-civil

Le Calame - Une frange représentant 10% de la population mauritanienne n’a pas été enregistrée à travers des actes d’état civil, selon un rapport de la Banque Mondiale (BM).

Ce problème affecte particulièrement « la population la plus vulnérable, notamment ceux qui ont été historiquement démunis et certains non-arabes, revenant de déportation mais pas enregistrés auprès du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés ».

Suite à un grave conflit interethnique ayant fait des centaines de victimes entre la Mauritanie et le Sénégal, déclenché en avril 1989, rappelle-t-on, plusieurs dizaines de milliers de mauritaniens originaires de la vallée du fleuve ont été expulsés vers le Sénégal.

Conséquence de la situation de non enregistrement à l’état-civil « ces populations rencontrent des problèmes d’accès à l’éducation suite à l’ouverture en mai 2011, d’un registre de la population, qu’une nouvelle loi a placé sous l’autorité de l’Agence Nationale du Registre des Populations et des Titres Sécurisés (ANRPTS) ».

Dans le souci de résoudre ce problème, le gouvernement a mis sur pied un comité national fin 2017. Celui-ci a commencé son travail dans les 4 régions les plus touchées par ce phénomène.

Cependant, celui-ci reste entier selon de nombreux témoignages.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1597

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • leguignolm (H) 19/11/2020 16:50 X

    Il est tout à fait normal, imaginons-nous qu’il est dans le cerveau d’un président que les étranger se procurent des papiers Mauritaniens et quelle composante qu’il les considère comme des étrangers !

  • CLNMYN (H) 19/11/2020 15:20 X

    La source d’information veut dire c’est une date, un auteur, lieu et numéro de publication c’est vrai on trouve des mauritaniens sans papier actuel maures, et autres… mais la majorité est noir 10% c’est trop et arrondi pourquoi pas 9.86% ou 11.64%