02-05-2013 10:06 - Lettre ouverte des travailleurs GS4 à Taoudéni

Lettre ouverte des travailleurs GS4 à Taoudéni

Nous sommes un groupe de 32 agents de protection qui travaillons pour le compte de la société de sécurité internationale GS 4 dont le siège fait face a la présidence de la République a Nouakchott.

Nous avons été recrutés par cette société le 03 - 09 - 2009 afin de fournir une protection à la société française Total dans le bassin Taoudeni. Et après l’exécution du forage TA8, des certificats de qualification nous ont été discernés par la société Total et la société chinoise de forage ZPEB en contrepartie de notre sincérité et notre dévouement au travail.

Le 01/07/2013 nous avons été engagés par la société mentionnée ci-dessus nous et certains de nos collègues, pour assurer la sécurité du deuxième forage TA7 , en vertu d'un contrat que nous avons signé pour une durée déterminée courant jusqu’a la fin de ce forage.

Envoyés sur le site, nous avons commencé ensemble a exécuter les activités qui nous sont confiées dans la zone Taoudeni. Depuis ce moment jusqu'à aujourd’hui, aucune fausse note n'a été enregistré contre l'un d'entre nous .

Mais nous avons été surpris de constater que l'entrepreneur nommé Abdoullah Ould Hormatallah veut couper l'herbe sous nos pieds en nous remplaçant par certains de ses chauffeurs , comme il l'a déjà fait injustement avec d’autres travailleurs manuels a Ouadane , où les condamnés ont été remplacés par certains chauffeurs appartenant à la société SOLVAT propriété de ce même entrepreneur : Il a offert une augmentation de salaire de 2000 UM à ces chauffeurs pour les convaincre de remplacer ces pauvres gens.

L'avidité et la cupidité de l'entrepreneur mentionné ci-dessus, qui ne cherche, fort des privilèges obtenus auprès de Total , que son intérêt personnel au mépris de la patrie et du citoyen, lui dictent de faire la même chose a nous autres : Nous envoyer sur cette même voie où la dignité est piétinée et les droits sont bafoues.

Pour toutes ces raisons, nous portons notre problème à l'attention de tout le monde: président, gouvernement, société civile afin d'éviter le pire. Tout comme nous l’informons que nous ne resterons pas les bras croisés face à cet acte qui piétine notre dignité et spolie nos droits.

Ely Salem Khayar



Commentaires : 1
Lus : 2633

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • rimois (H) 02/05/2013 11:42 X

    tous ces maux dont souffre l’honnête citoyen sont du au fait que tout es faussé depuis le départ. l'esprit de concurrence qui devait hisser le pays haut est biaisé par le clientélisme et le népotisme. le pays fonctionne par une concurrence déloyale et le citoyen en pays le prix.

    Si la concurrence était loyal, pure et parfaite le service fourni en retour serait meilleur, l’honnête citoyen verrait son quotidien s’améliorer, viendrait s'ajouter l’émergence de nouvelles entreprises respectueuses des normes et le pays entier s'en réjouirait. Hélas! le népotisme et le clientélisme sont au dessus de la loi et tant qu'ils ne seront pas banni on ne sortira pas du sous développement et de ses conséquences