06-01-2017 15:54 - Les Nations Unies s'engagent à libérer le blogueur mauritanien Ould M'Kheitir

Les Nations Unies s'engagent  à libérer le blogueur mauritanien Ould M'Kheitir

Pressenza - La Société pour les Peuples Menacés (SPM), qui prend fait et cause pour les communautés autochtones et les minorités afin qu'elles puissent se faire entendre, est tournée vers Zeid Ra'ad Al Hussein, le Haut-commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, afin de s’engager, à ses côtés, dans la libération du blogueur Mohamed Cheikh Ould M'Kheitir, condamné à mort en Mauritanie pour apostasie.

Le sort présentement réservé à l’auteur du blasphème contre le Prophète Paix et Salut sur Lui (PSL), dans son propre pays la Mauritanie, ressemble étrangement à celui du blogueur saoudien Raif Badawi, dont le cas a bénéficié d’un vaste élan à l’échelle mondiale, à la différence de l’affaire de Ould M’Kheitir, condamné à mort, qui passe inaperçue.

Agé de 34 ans, Mohamed Ould Cheikh M'Kheitir est accusé d'avoir abandonné l'Islam, en dénonçant dans un article la discrimination et l'injustice sociale qui prévalent dans son pays. Il a été arrêté le 2 Janvier 2014 suite à sa publication en arabe sur facebook de son article intitulé «la religion, la religiosité et les forgerons ».

Jugé en décembre 2014, il a été condamné à mort pour apostasie. La sentence a été confirmée par la Cour d'appel.

Dans son article, le blogueur a critiqué le système rigide des castes de la société mauritanienne et en particulier la marginalisation des forgerons. Discrimination, écrit M'Kheitir, non imposée par Dieu, mais l'homme. Pour M'Kheitir la religion ne peut pas être utilisée pour justifier la discrimination faite par l'homme contre d'autres hommes.

Au cours de ses différents procès, Ould M’Kheitir a catégoriquement démenti avoir porté atteinte à la sacralité du Prophète Mohamed PSL, affirmant avoir seulement attiré l'attention sur la situation sociale en Mauritanie.

M'Kheitir est personnellement issu de cette caste (forgerons) qui s’estime victime de discrimination, mais qui a eu la chance d'avoir un père, devenu préfet. Une situation professionnelle, qui selon Mohamed Cheikh, lui a permis de ne pas vivre les mêmes souffrances et calvaires que les autres membres de son groupe social.

Le père de Ould M’Kheitir a par ailleurs, perdu ses fonctions à la suite de la condamnation de son fils, mais surtout, en raison des nombreuses menaces de mort, obligé de se retirer de la vie publique et de s’entourer de beaucoup de discrétion, avant de fuir en décembre 2016 au Sénégal et de demander l’asile en France.

Le prochain procès de Mohamed Cheikh est prévu le 21 Janvier courant. Une reprise judiciaire qui se prépare au milieu d’une série de manifestations organisées en Mauritanie, demandant l’exécution de Ould M’Kheitir.

Les islamistes sont parvenus, dans la foulée de cet élan populaire, à faire sortir des milliers de personnes dans les rues pour exiger l’application immédiate de la peine de mort contre M'Kheitir. Le célèbre poète mauritanien Douh Ould Beyrouck a même annoncé, qu’en cas d'acquittement, il tuera en personne Ould M'Kheitir.

Si la Cour suprême confirmerait le verdict, ce sera la première fois, qu’un cas d'apostasie fasse l’objet d’une exécution dans un pays africain. Ce sera aussi, la première fois en Mauritanie, depuis 30 ans (1987), que la peine capitale est appliquée sur un condamné.

Göttingen 5 Janvier, 2017

Traduit de l’italien par Cridem



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 8
Lus : 2092

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (8)

  • a.bennan (H) 08/01/2017 00:37 X

    A Las 77. Range toi minus.vs etes 9 a 10 %.Et vs casser le gosier est d'une facilite deconcertante.Alors ferme la...tu n'est pas pad chez toi petit raciste profiteur d'un pays Arabe.

  • venvan (H) 07/01/2017 13:45 X

    Ridement : un peux de sérieux dans ce que vous écrivez: celui qui a menacé oul Mkhyatir est DOUH ould BEGNOUK et Non DOUH ould Beyrouk

  • lass77 (H) 07/01/2017 11:04 X

    Encore:@bennan.@ Comme si la charia était appliquée en Mauritanie. Que de l'hypocrisie. Quand à l'ONU c'est la situation generale de la Mauritanie qu'il faut nous en débarrasser à savoir : apartheid, velléités génocidaires contre une partie des citoyens pour éviter un nouveau Rwanda,une nouvelle Syrie etc...

  • hi (H) 06/01/2017 21:06 X

    Douh c’est qui ? C’est un faux type qui passe son temps à composer des poèmes d’aucune valeur pour le développement de son pays.

  • a.bennan (H) 06/01/2017 21:01 X

    Bien sur,l'Onu appartin a l'occident et tout ce qui peut servire ou a eclabousser l'Islam est le bien venu pour ses mecreants.Mais la Charia doit tracer sa route:c'tres important.

  • le gloire de la patrie (H) 06/01/2017 17:05 X

    C'est une bonne nouvelle pour nous. En plus ya pas de justice dans ce pays, les gens et particuliérement l 'Etat ne craigne pas Allah mais les ambargos, c'est un moyen de pression qui peut servir ce jeune blogueur victime de l'hypocrisie des soit-disants oulémas

  • doudou19 (H) 06/01/2017 16:37 X

    Vous avez bien écrit: je cite: ''Le célèbre poète mauritanien Douh Ould Beyrouck a même annoncé, qu’en cas d'acquittement, il tuera en personne Ould M'Kheitir''. Cette déclaration publique qui ne cesse d’être reprise les journaux mérite d’être élucidée par les autorités judiciaires. Je rappelle à ce monsieur que ce forgeron, qu’il croit sans attache, est bien entouré et qu’en cas d’acquittement par la justice qu’il est la bienvenue pour le tuer. Seule la justice ou le comité des Oulémas sont compétents pour tuer ou acquitter ce monsieur. Ce genre de déclaration incite à la haine et à la division. Laissons la justice faire son cours.

  • alaska (H) 06/01/2017 16:10 X

    La Mauritanie comme d'autres pays, s'est bâtie sur l'Injustice. Les gens riches et privilégiés ont amassé leur fortune et leur bonheur sur la souffrance et les crimes faits en l'encontre des autres marginalisés. L'islam n'a rien pu faire pour aider les discriminés, parce qu'étant appliqué dans le pays de façon hypocrite.