11-05-2017 16:33 - Le PMC Arc-en-ciel se félicite de la nouvelle mesure pschyco-pédagogique du gouvernement

Le PMC Arc-en-ciel se félicite de la nouvelle mesure pschyco-pédagogique du gouvernement

Parti Arc-en-Ciel - Le gouvernement mauritanien vient de satisfaire à une revendication psycho-pédagogique de longue date du parti mauritanien du concret Arc-en-ciel, à savoir la fin de la classification des enfants mauritaniens entre des écoles dites "de fils de nantis" et des écoles "de fils de pauvres";

cette suppression de l’enseignement fondamental dans les écoles privées afin que tous les enfants mauritaniens, dès leur jeune âge se retrouvent ensemble dans les mêmes écoles, dans les mêmes classes, sur les mêmes bancs d'école et sur les mêmes aires de jeux, était vivement souhaitée.

Cette décision salutaire leur permettra de se découvrir les us et coutumes et renforcera l'unité, l'entente et le respect entre eux ce qui, In fine, reconstruira notre unité nationale et notre cohésion sociale.

L’égalité entre les mauritaniens, comme jadis avait permis aux aînés de ce pays de cheminer ensemble, la main dans la main jusqu'à une date récente où des esprits maléfiques les ont dressés les uns contre les autres.

Le Parti Mauritanien du Concret (PMC) Arc-en-ciel, se félicite de cette mesure qui poussera les enfants mauritaniens issus de milieux différents à se sentir malgré tout égaux et leur offrira les mêmes chances de réussite.

C'est pourquoi, le PMC Arc-en-ciel, Parti d'Opposition de Contribution, se met à la disposition de cette décision du président Mohamed Ould Abdel Aziz et de son gouvernement et œuvrera pour sa réussite.

Et que le meilleur gagne ! ! !

Section Communication

PMC Arc-en-ciel



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 10
Lus : 1106

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (10)

  • Ahmedabdallah (H) 12/05/2017 00:14 X

    Ce petit balas est un guerrier hein! tu crois sérieusemet que cette mesurette du gouvernement d'incapables et des bras-cases peut améliorer la cohesion nationale? Quel crétin! Avec des idiots pareils, la Mauritanie ne pourra qu'aller à reculons!

  • Pularhartani (H) 11/05/2017 21:21 X

    Ce parti d'escrocs fait honte. Prêts à se vendre à tout prix, même sachant pertinemment que cette mesure ne fera qu'ajouter à l'humiliation que nous subissons dans ce pays dirigé par des bédouins hors pairs.

  • Moussa66 (H) 11/05/2017 18:52 X

    La suppression de l'enseignement fondamentale dans les privés c'est une décision très grave et je crois le peuple mauritanien doit être debout pour opposer et empêcher les autorités d'appliquer cette décision. Cette décision devrait être passée au niveau de l'Assemblée Nationale parce que c'est un faire très sérieux et très important. Le gouvernement devrait plutôt gérer et régler les problèmes de surcharge des classes et les problèmes des manuels scolaires et d'autres problèmes qui augmentent chaque année dans les écoles publiques. Dans les écoles publiques on ne trouve pas la qualité mais c’est plutôt la quantité qu'on trouve. Il faut que le peuple sort dans les rues pour empêcher cette décider de passer.

  • Garbarimba (H) 11/05/2017 18:02 X

    Ces décisions prise à la va-vite sur la suppression des écoles privées primaires n’aboutirons qu’au chaos que vous êtes en train d’accompagner cher frère! On devrait y aller par étape : Renforcer la qualité de l’enseignement public fondamental d’abord en valorisant et motivant d’avantage les enseignants , puis valoriser les salaires et les aligner aux salaires des enseignants du Sénégal ou du Gabon, à titre d'exemple, du moment que ceux des enseignants du Maroc voisin seraient inaccessibles. Régler le problème de l’insécurité dans les écoles primaires où la surveillance n’existe plus, la corruption et le trafic d’influence règnent en maitres incontestés. Ensuite, faire régner une discipline administrative pour que les meilleurs enseignants ou personnel d’encadrement soient promus et que les récalcitrants soient punis. Monsieur Balas à côté de la médiocrité de l'enseignement public fondamental où vous voulez nous amener, c'est plus un problème de sécurité qui se pose dans ces écoles telle que me le décrivait une jeune femme enseignante à Tarhil, la semaine passé: "Moi j'ai peur pour ma personne dans ces écoles sans murs de clôtures où des adolescents viennent armés de couteau au su de leurs parents. Sachant qu'il est interdit de lever la main sur un élève..". Les écoliers les plus faibles physiquement sont livrés aux lois des plus forts". Alors Mr Balas avez vous imaginé un instant le désordre qui y règnerait si cette décision que vous applaudissez est appliquée ? . Les classes sont déjà pléthoriques, plus de 130 élèves dans une classe où l'enseignant n'est pas motivé et valorisé et n'a pas d'autorité, comment voulez-vous alors qu’il enseigne et qu'il sois compris ? Or à votre époque, que vous rappelez Mr Balas, qui n’a rien à voir avec celle là que nous vivons, l'élève craignait alors le maitre, la crainte du rat à l'égard du chat. Car en ce moment vous aviez la latitude de disposer du corps de l’écolier que vous bastonniez et faites rouler par terre sans que ses parents ne pipent mot. Donc vous étiez le seul maitre à bord : L'Enfant n'avait d'autre choix que de mémoriser ses leçons comme le coran. Or maintenant la situation étant ce qu’elle est avec les errements des politiques éducatives rendues catastrophiques dans les années 90 à cause des orientations politiques que vous connaissez plus que moi, vous voulez empirez la situation en supprimant la solution que les gens se sont trouvées. D’autre part où allez vous mettre cet effectif supplémentaire qui viendrait des privés? De quel moyen disposez-vous pour assurer la même qualité acquise au privé? Car, plus le nombre d'élèves augmente plus l'insécurité augmente. Or les écoles privés maitrisent leurs élèves et ne les laissent pas trainer en dehors de la cour de l'école. Réfléchissez mieux. Cessez d’envier ces écoles privées qui ne font que leur Job. Améliorez d'abord la qualité de l'enseignement fondamental public avant de prendre ces décisions comme du pilotage à vue ! Pour l’instant laissez nous, avec les pauvres moyens dont on dispose nous sacrifier à un enseignement de base de qualité pour nos enfants du moment que les politiques éducatives n’ont pas les moyens de leurs ambitions.

  • duroowo (H) 11/05/2017 17:06 X

    Pardon stopper de faire des declaration bidon quand les ecoles privees sont venues en Maritanie? c'est tout recent est ce que les gens qui t'ont fait repatrie ne sont fait ecole avec leur freres negres? le esprit mal saint qui ont fait des problemes ce sont le government comme ceux d'AZIZ un government de Taya qui n'est pas plus raciste que ceux d'AZIZ applaudir pour rien. dans quel pays dans ce monde la ou les privees ne sont pas accepter dans quelle democratie somme nous? En tant que Noir les privees sont mieux qu'etatique par ce que a l'Etat c'est du pire et dure raciste les noirs n'ont rien. Pardon applaudissez que si c'est important. Les citoyens mauritaniens peuvent vivrent ensemble sans probleme mais tout le probleme de la Mauritanie l'unite ou pas vient du government raciste si jusqu'au present vous ne le voyez pas l'existence de votre parti n'est pas si necessaire.

  • Garbarimba (H) 11/05/2017 16:55 X

    Monsieur vous avez pertinemment que vous vous trompez d’époque. Comment pouvez-vous comparer cette époque où tout est faux et truqué à l'autre époque de l'enseignement de Jadis où les valeurs de l'administration , de l'autorité administrative existait encore. Non cette décision est grave et elle est politique et faite pour casser du négre encore! vous prenez une responsabilité grave devant Allah et devant l'histoire! Comme l'a dit l'autre c'est la culture de la médiocrité de l'enseignement fondamentale de base que vous défendez ici. C'est GRAVE

  • Guindiyanke (H) 11/05/2017 16:46 X

    L'école française n'est pas concernée par cette loi, ceux qui prennent la décision de fermer l'école privée fondamentale mauritanienne, vont envoyer leurs enfants à l'école française pour subir une bonne formation de base et envoyer les enfants des pauvres dans une école publique, qui ne renferme même pas des tables bancs.

  • kaaldigal (H) 11/05/2017 16:46 X

    Non mais mon Oncle tu devrais pleurer car c'est là une décision catastrophique qui veut cultiver la médiocrité de l'enseignement et enterrer la qualité. Or, les nantis continueront à envoyer leurs enfants à l’École primaire Française que vous ne pourrez pas fermer. En tous cas, nous qui tenons à donner une bonne éducation de base de qualité à nous enfants, devons unir nos forces pour contrecarrer cette décision Grave. Et bizarrement c'est Mr Balas qui nous l'informe.

  • sahelien (H) 11/05/2017 16:43 X

    C'est une illusion de politicien que de croire que forcer les couches de populations dans les meme classes peut garantir une cohesion sociale ou une egalite de chance. Ould Taya vient bien des ces ecoles du passe ou tous etaient soi-disant ensemble, et pourtant c'est le boucher de la Mauritanie. Il n'y a aucune raison pour les enfants africains et les enfant maures de frequenter les memes ecoles. Leur besoins sont different. Les Maures ne seont preoccupes que de l'expansion de la langue qu'ils ont adopte comme leur l'arabe; et ce independemment de la qualite de l'enseignement. et les populations africaines n'ont rien a f****e de cette langue colonisatrice et source de la plupart de leurs malheurs. Donc tant qu'a y etre, gardons les ecoles separes, avec une pour ceux qui veulent l'arabe et l'autre pour que les enfants africains puissent vivre et parler leur langues et culture d'africains, (et j'entend par cela le wolof, soninke, pulaar et bambara). Le principal objectif de cette reforme du gouvernment c'est encore une fois de redistribuer la mediocrite de l'enseignement public arabe au reste des enfants. et c'est une honte que de voir les Africains une fois de plus accepter passivement cette nouvelle humiliation.

  • kaaldigal (H) 11/05/2017 16:40 X

    Mr BALASS c'est là une décision scandaleuse sachant la que la qualité de l'enseignement public est ce qu'il est. Comme en tant qu’enseignant de formation vous ne vous êtes pas d'abord soucié de la qualité de l'enseignement qui est catastrophique. Ah bon, c'est parce-que tes enfants sont adultes ne sont plus au primaire?