12-07-2017 19:45 - Plus de 70 000 Mauritaniens seront secourus par le PAM

Plus de 70 000 Mauritaniens seront secourus par le PAM

Xinhua - Quelque 77 000 Mauritaniens bénéficieront de l'appui du Programme alimentaire mondial (PAM) pendant la période de soudure (juillet à septembre), a fait savoir un communiqué de cet organisme, rendu public mardi à Nouakchott.

Le PAM va "fournir des transferts en espèces et de la nourriture à près de 77 000 Mauritaniens au pic de la saison de soudure jusqu'à septembre". Il va aussi, a précisé le texte, améliorer la nutrition et les moyens de subsistance des populations vivant dans quatre des six régions où la famine et la malnutrition sont au plus haut niveau dans le pays.

Il s'agit des provinces de l'Assaba, du Gorgol, du Guidimakha et du Hodh ech-Charghi situées au sud et à l'est du pays. "Ces provinces, dont les populations dépendent essentiellement des activités agropastorales, ont enregistré, jusqu'ici des déficits pluviométriques aigus", ont indiqué les experts.

L'intervention du PAM a été rendue possible, a ajouté le communiqué, par les contributions, d'une valeur globale de 5 millions de dollars américains, de l'Allemagne, du Japon, de la France, de l'Espagne, de Monaco, de l'Arabie Saoudite et de l'Union européenne.

Selon Jean-Noël Gentile, directeur et représentant du PAM en Mauritanie, le PAM envisage "d'étudier des solutions à long terme pour les Mauritaniens qui sont confrontés à la malnutrition saisonnière au-delà des seuils critiques et qui souffrent des crises alimentaires récurrentes causées par les bouleversements qui secouent l'ensemble du Sahel".



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1144

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • abatcha (H) 13/07/2017 19:35 X

    On meurt de faim président des pauvres ou président de ses proches !!. Maintenant on vit de l'aide humanitaire comme un pays en guerre, quelle honte

  • mystere1 (F) 13/07/2017 10:42 X

    De toute façon, le partage se fera comme d’habitude, dans l’inégalité, l’injustice et la ségrégation, ça serait trop beau pour être vrai que ces dons alimentaires soient répartis également entre chaque personne, mais on y peut rien, nous ne vivons que du haram sur haram, au lieu du halal !

  • lass77 (H) 12/07/2017 20:59 X

    Voilà une information qui dément les propos de la ministre en charge de ce sujet alors que c'est le PAM qui est venu en aide aux mauritaniens potientiellemnt touchés par la famine. Sujet de honte que cela arrive à un pays riche.