14-11-2017 18:45 - Brakna : Le directeur général de l'Agence Nationale Tadamoun inaugure un centre médical et un barrage dans le village d'Agmeimine [PhotoReportage]

Brakna : Le directeur général de l'Agence Nationale Tadamoun inaugure un centre médical et un barrage dans le village d'Agmeimine [PhotoReportage]

AMI - Le directeur général de l'Agence Nationale Tadamoune pour la lutte contre les séquelles de l'esclavage, pour l'insertion et pour la lutte contre la pauvreté , Me Hamdi Ould Mahjoub, a supervisé, lundi, l'inauguration d'un point de santé dans le village d'Agmeimine relevant de la commune de Wad Amour, dans la moughataa de Maghtaa Lahjar.

Ce point de santé se compose de salles de consultation, de traitement et de maternité, d'une pharmacie et d'un magasin pour médicaments. Il dispose aussi d'équipements médicaux. Son personnel se compose d'un infirmier, d'une sage femme et d'un pharmacien.

Le directeur de l'Agence Nationale Tadamoun a aussi inauguré un barrage dans le même village, d'une superficie de 40 hectares, réalisé au profit de 320 familles.

Le Directeur général de l'Agence Nationale Tadamoun a félicité pour la circonstance les populations du village d'Agmeimine pour avoir désormais la possibilité d'accéder à l'eau potable, à l'agriculture et aux prestations sanitaires, soulignant que c'est là un droit naturel.

Il a précisé que ces réalisations ont été accomplies sur instruction du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.

Il a noté que l'Agence Nationale Tadamoun a été créée pour intervenir dans les zones vulnérables du pays et pour corriger les déséquilibres en matière du développement hérités du passé.

Le directeur général a indiqué que ces inaugurations s'inscrivent dans le cadre des festivités marquant le 57eme anniversaire de l'indépendance nationale et viennent aussi consacrer la justice sociale.

Pour sa part, le maire de la commune de Wad Amour s'est, au nom des populations de sa commune, félicité de ces réalisations qui profitent, a-t-il dit, à des populations qui souffrent de la pauvreté, de l'isolement et de la marginalisation.


Avec Cridem, comme si vous y étiez...




































Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 568

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • leguignolm (H) 14/11/2017 19:01 X

    Je ne comprends rien dans cette histoire Tadamoun ne fait souler que les coins reculer (campement ou village) du Nord Est mais quelles sont les critères pour que ceux du Sud aussi peuvent en profiter puisque un projet qui fait profiter d'esclave et ancien esclave au sud on n'a des mêmes cas.