11-07-2018 15:26 - Le chef de file de l'opposition appelle à l’arrêt temporaire des nominations au Conseil des ministres

Le chef de file de l'opposition appelle à l’arrêt temporaire des nominations au Conseil des ministres

Alakhbar - Le chef de file de l'opposition démocratique El Hacen Ould Mohamed a appelé le Gouvernement mauritanien, à l’arrêt temporaire des mesures individuelles prises au cours des réunions hebdomadaires du Conseil des ministres, jusqu’à l’annonce des résultats définitifs de prochaines élections prévues en septembre 2018.

Motif avancé : les nominations effectuées en période préélectorale et pendant les consultations impactent le jeu politique et ne peuvent refléter une crédibilité électorale ou un respect des règles démocratiques.

« Les Gouvernements recourent généralement en période électorale, à des nominations destinées à apaiser la colère des mécontents et à impulser les hésitants », a-t-il posté sur sa page Facebook.

« Ce moyen montre l’ampleur du disfonctionnement de l’égalité des chances et l’absence de transparence, puisque celui qui détient le pouvoir de nommer et de limoger arbitrairement, avant et au cours des campagnes, ne peut se vanter de crédibilité », a-t-il écrit.

Il a déploré par ailleurs l’achat des consciences des électeurs et des acteurs politiques, à travers les postes et les biens publics, qualifiant ce procédé d’extrêmement dangereux et de prendre des proportions alarmantes au cours des saisons électorales.

L’autorité chargée de superviser les élections doit s’opposer fermement contre de telles pratiques et imposer l’arrêt des nominations à partir du 1er jour du dépôt des candidatures jusqu’à l’annonce des résultats définitifs des élections.

Traduit de l’Arabe par Cridem



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 944

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Oulamaou (H) 11/07/2018 16:43 X

    Tu ne peux mieux dire camarade, ces nominations bidons qui n’obéissent aucune logique, doivent s’arrêter !

  • mdmdlemine (H) 11/07/2018 15:56 X

    C'est bien dit mais la probité dans les nominations ne doit pas être tributaire d'une période électorale mais plutôt s'inscrire dans la durée, pour favoriser la promotion de l'homme qu'il faut à la place qu'il faut, loin de toute considération discriminatoire à base de race, de népotisme, de clientélisme et des autres maux subjectifs de nos dirigeants