06-12-2018 16:12 - Ghazouani est jusqu’à l’instant, le candidat que je soutiendrai, dit Ould Abdel Aziz

Ghazouani est jusqu’à l’instant, le candidat que je soutiendrai, dit Ould Abdel Aziz

Alakhbar - Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a renouvelé sa conformité à l’esprit de la Constitution mauritanienne, soulignant que, même si la Loi fondamentale ne l’autorise pas à briguer un 3e mandat présidentiel dans son pays, elle ne lui interdit toutefois pas de poursuivre la direction de son parti (UPR) et, d’organiser la Majorité présidentielle, afin de garder le pouvoir entre nos mains.

Répondant à la question, si le ministre de la défense nationale Ould Ghazouani, est le candidat qu’il compte soutenir à la prochaine Présidentielle, Ould Abdel Aziz a précisé que jusqu’à l’heure, c’est bien lui, affirmant cependant, ne pas avoir tranché ce sujet, soulignant à propos de l’ex-Chef d’Etat-major général des armées, qu’il est l'un de ses fidèles compagnons.

Cet extrait est la transcription depuis l’arabe d’une interview accordée par Ould Abdel Aziz au journal français « Lemonde », et dont l’accès est réservé aux abonnés.

Traduit de l’Arabe par Cridem

https://alakhbar.info/?q=node/14633




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 6
Lus : 2856

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • moukhabarat (F) 07/12/2018 06:23 X

    Ghazwani n'est pas un politique. Il est toutefois estimé des français mais il traîne le boulet de son appartenance à l'institution militaire et la majorité des mauritaniens ne la gobe plus.

  • Ahmedabdallah (H) 07/12/2018 02:58 X

    Merci la girafe! Tu es drôle et fin observateur! Le putschiste Aziz aimerait bien confier le pouvoir à Ghazouani mais en son fort intérieur, il a trop peur de la mollesse de cet agnelet, militaire par assemblage de beaucoup de circonstances et qui se suffit largement de son statut de simple agent de sécurité! Mais d'un autre coté, le même Aziz, a aussi trop peur l'imprévisibilité des mollassons lorsqu'ils ceux-ci se réveillent car les mollassons ne se réveillent que lorsqu'ils sont convaincus qu'ils ont acquis les coudées franches! C'est d'ailleurs pour cela que le spécialistes des combinaisons et des manœuvres de conservation du pouvoir, Aziz, a commencé à changer le commandement de son BASEP, en nommant Ould Ghotob à la tête de cette maison de gardiennage du palais qu'il a usurpé; les jours à venir continueront à nous édifier sur les tenants et les aboutissants des luttes internes dans l'armée... Wait and see..

  • bleil (H) 07/12/2018 01:41 X

    SE PARTAGER LE BUTIN AVANT LA FIN ... AZIZ donne une concession portuaires à une société juive israélienne et GAZOUANI amène une structure bidon soit disant basée à Abu Dhabi pour "gérer" l'aéroport Oumtounsy !

  • Mohamedene (H) 06/12/2018 18:28 X

    Ould Abdel Aziz peut toujours rêver et faire rêver Ould Ghazouani, l'atmosphère très lourd politiquement en Mauritanie, montre que ces deux n'auront aucun contrôle de l'après Aziz. Ils ont fait trop mal à la Mauritanie et à ses institutions qui sont en lambeaux par incompétence, pour qu'on les laisse désormais dans le sommeil profond. La Mauritanie mérite mieux et ne peut se résoudre à la gouvernance de ces hommes. Ils auront passé presque 15 ans au pouvoir, (***) et tout déstructurer basta ça suffit !

  • cardrichelieu (F) 06/12/2018 17:49 X

    La Girafe, je vous decerne le prix du meilleur commentaire de l'année. A la fois drole et visionnaire.

  • La girafe (H) 06/12/2018 16:53 X

    De l’ambiguïté, dans ce soutien à demi-mot retenu, Aziz est ambiguë dans tout ce qu’il fait, sauf quand il s’agit de l’argent et le foncier pour lui et sa famille. Ce Ghazouani n’a pas la tête d’un président ni d’un ministre, il ressemble, et il est un marabout qui récite mal le Coran, parce qu’il n’est pas sûr de lui-même, ni sur qu’il sera le remplaçant d’Aziz, si un jour il devrait être ce dernier, il faut lui faire un électrochoc (***). Vous constatez comme moi, la peur dans ses yeux, il n’a aucune ambition et il n’en veut pas, mais s’il est obligé d’être le gardien du temple et tant pis pour lui et sa famille qui paieront tôt ou tard la fracture démocratique. Il a une tête en forme de piste d’atterrissage pour les besoins d’Aziz et sa famille, parce que lui, il n’aura pas de besoins de toutes les façons, il est là pour garder. (***)