28-08-2019 11:11 - Fake news : le Ministre des Finances et le Gouverneur de la BCM appellent à la vigilance

Fake news : le Ministre des Finances et le Gouverneur de la BCM appellent à la vigilance

BCM - Le Gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM), M. Abdel Aziz Ould Dahi, et le Ministre des finances, M. Mohamed Lemine Ould Dhehby, ont tenu, ce lundi 26 août 2019, un point de presse conjoint, dans le but d’édifier l’opinion publique sur la situation réelle des finances publiques.

Dans son introduction, Monsieur le Gouverneur, a indiqué que « depuis quelques jours, des informations non fondées circulent au sujet de la situation économique et financière du pays ».

Ces informations, a-t-il poursuivi, « ont eu pour effet d’installer le doute chez nos concitoyens qui ont le droit d’être informés de la situation réelle du pays ». En plus « ces informations peuvent avoir pour conséquence de faire douter les investisseurs et partenaires économiques et financiers, dans un monde basé sur la confiance plus que sur autre chose ». « Attaquer les institutions d’un pays ne sert personne, et en tout cas pas les citoyens du pays.

Par contre, cela risque d’entacher la réputation du pays et rendre les coûts de transaction avec la Mauritanie plus chers avec des conséquences négatives sur la vie de nos compatriotes » a-t-il précisé.

Pour sa part, Monsieur le Ministre des Finances a indiqué que la décision économique et financière fait appel avant tout à la confiance. Il a ajouté que cette confiance risque d’être fragilisée par les rumeurs et les fausses informations.

Je précise ici, a dit Monsieur le Ministre, « que tous les chiffres concernant l’état économique et financier du pays sont publiés régulièrement, notamment sur les sites électroniques de la BCM et du Trésor (et de l’Office National de la Statique) », ajoutant que « la lecture et l’interprétation des indicateurs économiques demandent une certaine spécialisation qui n’est pas accessible à tout le monde », appelant à « plus de vigilance et de méfiance vis-à-vis de ce qui se dit sur l’état économique et financier du pays ».

De son côté, Monsieur le Gouverneur a appelé « notamment les journalistes dont la noblesse et la délicatesse de la mission sont unanimes, à la vigilance dans le traitement des affaires déjà très complexes de la finance en général et des finances publiques en particulier ». « Combien d’économies ont été détruites à cause de fausses nouvelles et de flux d’informations infondées !" s’est-il exclamé.

M. le Gouverneur a souligné que « l’ère de l’utilité des faux chiffres est révolue à jamais et ce pour plusieurs raisons, dont l’inventaire à temps réel et la traçabilité résiduelle qui caractérisent la gestion financière d’aujourd’hui, l’interconnexion des économies et la vigilance et la sensibilité des investisseurs et des donateurs à de tels comportements ».

La BCM, a-t-il terminé, met régulièrement à la disposition des médias toutes les informations d’ordre public et « une cellule chargée de la communication a été mise en place à la BCM à cet effet pour répondre à toute demande d’information ».



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : BCM
Commentaires : 4
Lus : 2120

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • moreandmore (H) 28/08/2019 17:58 X

    M. le Gouverneur, ce ne sont pas les fausses nouvelles ni les informations infondées qui détruisent une économie si elle est saine, ce sont les détournements orchestrés par les responsables (méritent-ils ce qualificatif ?) pour leurs intérêts personnels !

  • kadimapur (H) 28/08/2019 13:14 X

    C'est bien d'avoir fait ces précisions à l'opinion publique nationale et internationale car cela rassure quelque part que le pays présente à priori une situation assainie...Toutefois l'économie ce n'est pas seulement de la théorie macroéconomique mais ce sont plutôt tous les jours des mesures que l'on prend pour éviter de clochardiser ses propres fonctionnaires et retraités, des mesures que l'on prend pour éviter de fermer des entreprises en faisant grossir ainsi le rang des chômeurs et que l'on prend également pour créer des emplois et activer ainsi la consommation pour arriver à une augmentation non artificielle de la croissance...Messieurs les responsables, c'est une excellente chose d'avoir obtenu de bons résultats par le passé mais arrêtez donc de dormir sur vos lauriers , réveillez vous et retroussez vos manches pour sortir le pays de l'immobilisme dans lequel il risque de s'enliser irrémédiablement si l'on continue ainsi...

  • hi (H) 28/08/2019 12:07 X

    Tout ça se lit clairement sur leurs visages!!!

  • Marrakech (F) 28/08/2019 11:48 X

    La Mauritanie d'Aziz n'était pas fiable car les bailleurs savaient parfaitement à qui ont servi les fonds débloqués, la Mauritanie de Ghazwani devra prouver sa crédibilité pour restaurer la confiance.