10-10-2019 22:45 - Limogeage du directeur de la pharmacie et laboratoire

Limogeage du directeur de la pharmacie et laboratoire

Al-akhbar - Le gouvernement mauritanien a limogé jeudi 10 octobre courant, au menu de mesures individuelles prises en réunion du Conseil des ministres, le Directeur de la pharmacie et laboratoire, au ministère de la Santé, Hamoud Ould Fadhel.

Le concerné occupait ce poste depuis plus d’une décennie, indique-t-on. Son remerciement intervient dans un contexte marqué par cette vive polémique qui a envahi les réseaux sociaux et dénonçant la prolifération des médicaments contrefaits dans le pays, d’une part, et de la décision du ministère des Affaires islamiques d'unifier la khotba du vendredi sur ce phénomène, d’autre part.

C’est le pharmacien Dr Ba Aboubakry Amadou, qui occupait précédemment le poste de responsable des aspects pharmaceutiques au Projet SWEEDl (projet d'Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel), à l’issue du même conclave gouvernemental.

Par Al-akhbar,
Traduit de l’Arabe par Cridem




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 7
Lus : 6552

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (7)

  • mauritanievive (H) 13/10/2019 01:20 X

    C'est notre specialité de trouver un bouc emissaire et de se defouler sur lui.Le mal vient de nous meme, c'est un mal social et moral que nous devons chacun nous regarder dans le miroir et voir ce qu'il a fait de bien pour son pays.Alors seulement nous pourrons avancer sereinement parceque honnêtes avec nous même et les autres.

  • pannel (H) 11/10/2019 23:56 X

    Tout à une fin, mais la dégradation du secteur du médicament découle de son entière responsabilité, il a créé un laxisme sans précédent pour l'ouverture des offices et des dépôts dans le pays.A l'heure actuelle la Mauritanie dépasse l'Italie en terme de grossistes répartiteurs qui importe des produits fabriqués à partir des substances interdites par l'islam.Tous ces faux médicaments sont ventillés dans le pays sous la bénédiction de cette équipe de corrompus ayant fait pendant plusieurs années obstructions aux pratiques permettant l'accès à des médicaments de bonne qualité. Bonne chance à Dr Ba Aboubacry,qui voulait pendant longtemps permettre aux citoyens Mauritaniens, d'accéder aux produits efficaces et sûrs. Ceci dit lui seul ne pourra pas atteindre ce résultat, sans la contribution des autres professionnels du secteurs, des PTFs et des populations.

  • Marrakech (F) 11/10/2019 18:51 X

    Couper cette tête suffira t-il pour éradiquer le problème des faux médicaments ?

  • mdmdlemine (H) 11/10/2019 14:44 X

    iL doit desteter la vie parce que ce crime passif dont est partie prenante avec un lobby de commerçants sans foi ni loi réquiert un repenti public à l'âme des centaines de mauritaniens morts des médicaments contrefaits et des milliards d'ouguiyazs depensés paer les pauvres pour des medicaments sans utilité aucune

  • Ksaleh (H) 11/10/2019 01:58 X

    Qu'est-ce qu'il peut ce jeune dans le tourbillon que constitue le Système si brillamment décrit par le Pr Ely. Le malheur est qu'on est parti aux endroits les plus saints,les mosquées, pour dénoncer des forfaitures bien pires que la mort d'une personne. Allah a dit qui tue une personne tue tout le monde,et que dire de celui qui tue par milliers à cause de l'appât du gain. Pourquoi la Mauritanie à peine 3,5 millions d'habitants a plus de grossistes en medicament que le Maroc ou Algérie ? Il ne faut pas accabler d'avantage Dr Hamoud qui n'était qu'un Zombie qui fait ce qu'on lui dicte. Pour la recherche des responsabilités ça sera difficile, mais revenons à notre intelligence InchallaAllah avec une bonne restructuration du secteur pharmaceutique ça ira. Laisons du temps au temps comme disait François Mitterrand !

  • mdmdlemine (H) 11/10/2019 00:01 X

    S'il est conscient de la prolifération des médicaments contrefaits pendant sa période, il doit être jugé parce que des centaines de personnes sont mortes en utilisant des faux médicaments Un limogeage est bien mais insignifiant pour un crime impliquant plusieurs dizaines de vie d'innocents surtout que le concerné était presque surtout les médias en particulier les chaines TV locales et présentait le secteur pharmacétique comme l'un des meilleurs du continent Certes il n'est pas le seul Il faut voir toute la chaine de A à Z

  • DocteurM (H) 10/10/2019 23:35 X

    Tout a une fin !