08-11-2019 00:00 - La CVE, une escroquerie politique

La CVE, une escroquerie politique

Abdoulaye Djimmé Diaw - La naissance de la CVE a coïncidé avec une aspiration populaire profonde pour le changement du système politique qui marginalise la composante noire du pays.

Après les élections législatives, municipales et régionales, avec des résultats catastrophiques pour l'opposition et à la veille de l'élection présidentielle de Juin 2019, l'aspiration de la composante noire était forte d'exprimer son rejet du système.

Ceux sur lesquels reposait l'espoir de mener victorieusement la bataille électorale, principalement Ibrahima Moctar Sarr de l'Ajd/mr et Thiam Samba des FPC n'étaient pas dans les dispositions les meilleures pour mener ce combat sans procuration, les effets des dernières élections se faisaient encore sentir.

A ce moment précis du contexte politique, la réponse des leaders politiques noirs à l'aspiration de la communauté était en deçà de ce qu'elle devrait être. De chez Kane Yaya à chez Anne Amadou Babaly, les leaders de la communauté ne savaient pas où donner de la tête. Les leaders de la communauté étaient presque au désarroi pour ceux à l'opposition et du "qui mieux mieux " dans le soutien à Ghazouani pour ceux de la majorité.

La pression populiste de la base, l'aveuglement des leaders noirs, l'urgence dans laquelle le calendrier fixait les échéances ont constitué les ingrédients de la spontanéité de la naissance de la cve, en l'absence de toute stratégie bien élaborée.

Les ambitions personnelles ont trouvé ici un terrain fertile pour leur expression et de ce fait, ont définitivement miné la substance du projet politique et social de la CVE.

Parmi les figures de l'opposition, Hamidou Baba KANE, venait, à l'issue des élections législatives, de tout perdre: les législatives auxquelles il était candidat, son parti,le MPR qui n'a pas pu franchir le seuil des 1%, ses principaux cadres dirigeants et un important pan de sa crédibilité. Il est désormais sans cadre d'expression et d'organisation, donc dans une agonie politique.

La naissance de la CVE est ainsi pour lui une opportunité de rebondir, même s'il lui faut marcher sur les ruines des structures politiques membres de la CVE et sur les cadavres de leurs dirigeants. Pour y arriver, il se trouve des strapontins pour asseoir sa manœuvre.

C'est d'ailleurs cela qui explique toutes les manœuvres, visant dès le début du processus, à éliminer Ibrahima Moctar Sarr et l'AJD/MR et de Thiam Samba et les FPC.

Contre mauvaise fortune bon coeur , ces derniers, imbus de sens élevé de leur responsabilité n'ont pas voulu compromettre la cohésion, toute artificielle par ailleurs et l'aspiration, somme toute populiste, de la communauté.

Les protestations des militants et sympathisants des FPC et de l'AJD/MR n'en firent rien et la messe de la candidature de Hamidou Baba KANE fut dite. Hamidou mit la CVE au service de sa survie politique.

Les élections terminées, il faut achever l'œuvre et la mission, transformant ainsi la CVE en parti politique, en ignorance totale des cadres et des partis politiques existants et ayant pignon sur rue depuis des années et qui ont permis au candidat de la CVE d'obtenir le résultat qui est le sien.

C'est cette myopie qui tue aujourd'hui la CVE, parce que devenue une coquille vide, sans l'AJD/MR,les FPC,TPMN et autres structures et personnalités.

Le MPR ,qui n'a ni existence juridique, ni existence politique, le PLEJ qui n'a aucune existence sur le terrain, le FRUD qui vient à peine de naître, l'Arc - en - ciel et son leader , dépourvu de toute crédibilité et autre OSC en réelle perte de vitesse, en persistant dans cette fuite en avant , n'auront réussi qu'à offrir à HBK un cadre pour sa survie politique et à diviser davantage la communauté la privant ainsi de toute perspective porteuse d'avenir pour la Mauritanie et pour la communauté.

Ce n'est pas ce qui avait présidé à la naissance de la CVE!!!!.

Par Abdoulaye Djimmé Diaw





"Libre Expression" est une rubrique où nos lecteurs peuvent s'exprimer en toute liberté dans le respect de la CHARTE affichée.

Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.


Commentaires : 7
Lus : 2004

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (7)

  • mine-you (H) 08/11/2019 20:19 X

    Mr Diaw Abdoulaye Djimmé, tente de régler ses comptes avec Kane Hamidou Baba. Après avoir tenté un encore coup fourré( que lui seul à les secrets), contre ex-parti Le MPR à la veille des élections législatives, il a été démasqué in-extremis et mis hors d'état de nuire. Il profite de cette crise de cve pour régler ses comptes. Rappelons qu'il milite honteusement dans l’anonymat total au sein de l'UPR

  • morelam (F) 08/11/2019 16:36 X

    la naissance de la cve n'a fait que remettre la fin de ce system a 5 la cve est un 3eme mandat d'Aziz vraiment les Peulh de la RIM

  • Lux ferre (F) 08/11/2019 16:05 X

    La seule escroquerie c ' est toi et tes maitres que tu soutiens , c ' est à cause de toi et des incultes et rageux comme toi que les noirs sont en retard en plus de tout ton argumentaire est aussi nul que ton niveau d ' intelligence. Au Senegal wade avant de devenir president avait un petit score dans les années 90 , Melenchon en France pareil y compris lepen , la politique ça se construit à travers le temps et l ' espace et aujourd ' hui la CVE est un espoir même les noirs sont un plus respecté depuis la création de la CVE et son leader KHB n ' a pas d ' equivalent intellectuel dans ce pays et son emission de la dernière fois en est la parfaite illustration. KHB est une chance pour la Mauritanie et je suis un maure et je reconnais la grandeur de sa personne.

  • moukhabarat (F) 08/11/2019 10:48 X

    Remplacer 'noir' par "Toucouleur" et vous lirez mieux l'article...

  • Mauvais Calcul (H) 08/11/2019 09:34 X

    Monsieur le maire vous n’avez pas besoin de ces sorties inodores et incolores mais aussi sans saveur, vous vous insultés vous-même et ensuite votre famille et pire votre communauté, pourquoi cette sortie inopportun, c’est quoi cette fâcherie, un mauvais calcul politique. Retenez vous et réfléchissez un peu, vous ne devez pas être à la solde des autres.

  • Hammejerel (H) 08/11/2019 08:41 X

    Il faut savoir tirer les enseignements du passé, surtout s’il est récent, les résultats des législatives et municipales de 2018 sont encore là et vivaces, aucun leader Peul n’a été élu ni localement ni au niveau national à une exception près. A défaut de jeter l’éponge, je crois qu’une remise en cause s’impose pour ces hommes politiques dont le combat est juste d’avoir une place de choix au bord de la mangeoire. Seul, on ne peut rien faire, c’est ensemble que nous ferons bouger les choses ! Nous devons nous battre pour une société plus juste envers les plus démunis et intégrer la jeunesse afin de bâtir un avenir plus radieux. Vous devez cesser de vous chamailler comme une meute de chiens. Les hommes politiques noirs du pouvoir comme de l'opposition nous font honte et ne peuvent mener aucun combat digne, sauf se battre pour le ventre et le boubou (vuute e vutulo) Seul le silence est grand, le reste est faiblesse

  • Ben Aouf (H) 08/11/2019 04:11 X

    La pauvre Cve, la base de la cve cest AJD MR ET FPC. Sans samba Thiam et Ibrahima sarr il n'y a pas de la Cve.KHB qui n'est pas très populaire au sein de la communauté a signé sa mort politique en prenant le camp des traitres vendus et des taupes de Ghaswani . Blas et Diop Amadou Tidiani n'inspirent pas confiance ,ils ont toujours été en mèche avec Aziz.