19-11-2019 18:16 - Un employé de la MAI licencié pour avoir pris une photo avec l’ancien président Aziz

Un employé de la MAI licencié pour avoir pris une photo avec l’ancien président Aziz

Saharamédias - La mauritanienne Airlines (MAI) a procédé ce mardi au licenciement de l’un de ses employés, Mohamed Lemine O. Bouchama pour « faute professionnelle », un licenciement contenu dans une lettre adressée à l’intéressé et datée de ce jour et signée de la directrice de la société.

La lettre de licenciement évoque une « faute grave » en vertu des articles 107, 108 et 110 de la loi 2004-017 relative au code du travail et contraire à la convention collective du travail de 1974.

L’employé licencié avait publié sur sa page Facebook une photo prise avec l’ancien président Mohamed O. Abdel Aziz, devant l’appareil qui avait ramené celui-ci à Nouakchott.

Bien que la lettre de licenciement signée de la directrice de la société ne définisse pas la nature de la « faute professionnelle » commise par l’employé, il n’en demeure pas moins que certaines sources affirment que le mobile est cette photo prise avec l’ancien président.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 9
Lus : 6173

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (9)

  • lass77 (H) 20/11/2019 21:21 X

    D'abord cette directrice n'a pas le droit ni le pouvoir de licencier un employé d'une entreprise publique. ça ne se passe qu'en Mauritanie. MAI n'appartient pas à cette dame. Voilà comment on se comporte dans un pays où regne l'injustice. ça me rappelle à cette histoire de licenciement d'un journaliste de langue wolof chez Radio Mauritanie qui a le malheur d'écorcher le nom de la premiere dame. Que des foutaises. Aziz n'est plus president et alors meme s'il était president ?

  • moukhabarat (F) 20/11/2019 09:08 X

    Elle est dingue si c'est juste pour la photo qu'elle a licencié cet employé. Non seulement c'est injuste mais aussi elle sera battue devant les tribunaux et cela coûtera cher à sa compagnie.

  • analagjar (H) 20/11/2019 08:10 X

    Effectivement ce monsieur a commis une faute en publiant cette photo sur les réseaux sociaux et notamment s'il l'a fait sans le consentement de l'ancien président.Mais la sanction est disproportionnée car il aurait pu avoir une mise à pied avec mutation disciplinaire ou bien un avertissement avec mise à disposition des services administratifs sans affectation ce qui lui aurait fait perdre la plupart de ses indemnités et l'aurait bien fait réfléchir à l'avenir avant de faire des actes inappropriés...Mais comme on le dit souvent l'inexpérience des jeunes bombardés à de hautes fonctions et leur méconnaissance élémentaire de la gestion des ressources humaines est l'une des causes majeures de la mauvaise gestion de certaines de nos entreprises publiques et de nos administrations...

  • Belphegor (H) 19/11/2019 23:31 X

    C'est vraiment dommage et injuste, avec tous les milliards détournés pendant son règne Aziz a largement eu de quoi se payer un avion personnel sans causer de désagréments aux passagers de la MAI et à cet employé.

  • habouss (H) 19/11/2019 21:59 X

    Il ne fallait pas commettre cette injustice en limogeant ce monsieur qui n'était absolument rien avant que Aziz ne le mette à la place où il est. L'hypocrisie est une tare majeure !

  • bleil (H) 19/11/2019 21:23 X

    Tout sauf une faute professionnelle ! les stewards du monde entier prennent des photos avec les VIP qui prennent les avions ... et cela doit passer inaperçu, surtout maintenant qu'il a tout saccagé Aar souhaite bien prendre des selfies avec n'importe quel BOYNAR !

  • zeni (H) 19/11/2019 20:59 X

    Cette punition est juste, même si elle peut paraitre sévère. Le Président Aziz a le droit de protéger son image.

  • metropolise (H) 19/11/2019 19:12 X

    Il est devenu infréquentable, pauvre Aziz simple citoyen, plus personne ne doit l’approché même ceux qui croient en lui et qu’il a tout donner, ce monsieur était secoué par la nouvelle, mais Aziz voit en sa photo devant la porte de l’avion une comédie de fin de règne.

  • Marrakech (F) 19/11/2019 18:25 X

    C'est Aziz qu'il faut " punir "pour ses dix ans de mauvaise gestion du pays ! ! !