13-02-2020 11:54 - Communiqué CVE : Facteurs de ressentiment

Communiqué CVE : Facteurs de ressentiment

CVE - Depuis l’arrivée au pouvoir du nouveau Président, il a été donné de constater un certain nombre de faits qui, loin de contribuer à l’atmosphère de quiétude et d’espoir que l’on pouvait attendre – malgré le caractère contestable de la présidentielle passée – en rajoutent plutôt au climat délétère que vivent les Mauritaniens.

Alors que d’aucuns peinent à trouver de différence entre ce qui se faisait sous les anciens régimes et celui d’aujourd’hui, les vecteurs et les facteurs de ressentiment, d’exclusion et de rabaissement au statut de citoyens de seconde zone se multiplient à l’encontre d’une certaine catégorie de Mauritaniens.

En effet, à peine enterrée l’affaire (avortée) du recrutement d’une centaine d’officiers de l’armée, tous issue de la même ethnie, une autre pointe le nez du côté des Douanes, donnant l’impression que dans les corps constitués, existerait une loi voulant qu’aux pères succèdent les fils, comme si ces corps étaient des chasses gardées ou des héritages.

A peine les mauvais relents de l’affaire dite « du français à l’Assemblée nationale » se dissipent qu’une autre affaire de recrutement de personnes de la même ethnie vient au devant de la scène : la société BP Mauritanie accordant des bourses à des étudiants, tous d’une même composante nationale.

Pire, même le semblant de consensus qui prévalait jusque-là quant à la direction des grandes Institutions de l’Etat n’a plus cours, accentuant, de facto, le déséquilibre : la Présidence de la République, la présidence de l’Assemblée nationale, le poste de Premier Ministre, tous sont, aujourd’hui, entre les mains d’une même ethnie, les autres composantes nationales se « contentant » de la portion (in)congrue.

La Coalition Vivre Ensemble, qui organisera, en Mars et Avril prochains, des assises sur l’unité nationale et une marche contre l’injustice et l’exclusion, sonne l’alarme sur les risques que peut engendrer la continuation des faits de ce genre.

La CVE dénonce l’inéquité et l’inégale accès à l’emploi qui tendent à se banaliser sous l’actuel régime, et rappelle que sa politique de courte vue ne contribue ni à l’ancrage de la démocratie, ni à la construction de l’Etat de droit ; elle ne fait que creuser davantage le fossé entre les Mauritaniens.

Nouakchott, le 12 Février 2020

La Commission Communication

Le Président : Rachid LY





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 7
Lus : 1624

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (7)

  • mdmdlemine (H) 13/02/2020 17:06 X

    Urgent à propos de mon précedent commentaire relatif à la discrimination probablement involontaire érigée en système par BP en selectionant 10 jeunes sur 1O d'une seule communauté vient d'être appuyé par un tweet de Mohamed Jemil Mansour Ce grand leader estime qu'il y a un disfonctionnement quelque part dans la slection de BP même si les jeunes sont méritants, il y a lieu de faire que tous aient la même chance d'égalité sinon le pays va à sa fin en nourrissant la discrimination la solution est dans l'égalité, la sagesse des inspecteurs du travail Le commentaire en arabe est accessible à ce lien http://rimtoday.net/?q=node/24758

  • Medina r (H) 13/02/2020 16:34 X

    Jusqu’à quand vous allez tirer ou sonner l’alarme je pense que les beydanes vous ont marabouter

  • leguignolm (H) 13/02/2020 13:11 X

    Bientôt,ces jeunes étudiants vont se suivre en queuleleu comme le cas de leurs aînés et une professionnelle va être mise et encore comme les autres instituts.

  • DocteurM (H) 13/02/2020 12:35 X

    Le gouvernement et toutes les institutions de la Mauritanie doivent s'inspirer des méthodes du Dr Nedhirou qui vient de démontrer que cette promotion de l'injustice et de l'inéquité n'était pas une fatalité liée au sort de l'homme mauritanien. Allez regardez au ministère de la santé la liste des chefs de services choisis sur le seul critère du mérite, après une étude de dossier par une commission ad hoc. Vous verrez que automatiquement toutes nos diversités sont représentées et sans exclusion. Il existe même des places encore non pourvues parce qu'on a pas trouvé de méritants. Et dire que nous sortons d'une pratique d'un Président qui nommait lui même des chefs de service. Je vous assure que la Mauritanie est pétrie de talents, mais faut il trouver une volonté politique pour sortir des ténèbres qui nous accablent pour rien, à cause d'une certaine IMBECILITE !

  • avocatgeneral (H) 13/02/2020 12:22 X

    @mdmdlemine, ne remuez pas le couteau dans la plaie. Pour avoir gérer de prêt les épreuves de sélection en Mauritanie, le plus hypocrite sait comment ça marche. C'est au niveau des notes que les gens jouent surtout cette bêtise à composer dans une langue dont on maîtrise mal, cela vaut pour les arabisants et les francisants. Pour une question de morale et d'équité, il faut corriger par un facteur pondérant l'inégalité devant la langue. Comme vous savez tout est fait depuis 20 ans pour favoriser les arabisants qui sont tous Bidanes. Quand on tait ça, on se détourne de la Vérité, on est pas loin d'être adepte du mensonge cru. Qu'allah nous en préserve.

  • avocatgeneral (H) 13/02/2020 12:10 X

    Négros de la Mauritanie unissez vous dans le déshonneur ! Quand il ne reste à vos partis politiques que de pleurnicher comme des veuves inconsolables, c'est qu'il y a quelque chose de casser en vous. Mais retenez cette parole d'Allah SWAT que je traduis ainsi "il ne changera le sort d'une société que si celle-ci entreprend en son sein le changement". C'est ALLAH QUI SAIT.

  • mdmdlemine (H) 13/02/2020 12:08 X

    un site arabe a publié recemment une info similaire dans laquelle il accuse BP de discrimination en annonçant la formation de 10 jeunes d'une même communauté la traduction dudit article paru su Newafedh au lieu cidessous est : "British Petroleum (BP) filiale Mauritanie a annoncé l’octroi de bourses d’études de 4 ans à l’étranger au profit de 10 étudiants mauritaniens. Les études se dérouleront en France, en Tunisie et au Maroc, indique-t-on. Toutefois la photo des 10 jeunes a suscité une vive polémique sur les réseaux sociaux. En effet, des blogueurs et des activistes ont indexé dans leurs commentaires BP d’ériger en système la discrimination contre certaines composantes nationales. Des sources universitaires ont toutefois motivé le choix des 10 jeunes suivant l’ordre de mérite dans les examens subis pour leur sélection selon les spécialités et dans leur salle à l’Université de Nouakchott. https://nawafedh.com/?q=node/12452