27-06-2020 15:17 - Une nouvelle victime des câbles électriques à Nouakchott

Une nouvelle victime des câbles électriques à Nouakchott

Tawary - Une fille âgée de 10 ans environ a été électrocutée, ce vendredi 26 juin 2020, par un câble électrique qui trainait au sol dans l’un des quartiers de la Cité plage à l'autre côté du carrefour de l’Ambassade des États-Unis d’Amérique dans la wilaya de Nouakchott-Ouest, apprend-on d’une source.

Les nombreux câbles électriques branchés aux poteaux exposent la vie des populations en danger dans les différents quartiers des trois wilayas de la capitale. Les plus exposés à ces dangers sont les enfants sans chaussures qui jouent dans les rues.

Ces câbles sont la source d’électrification des foyers démunis dans les quartiers périphériques suivant des réseaux "niches" instaurés par des agents de la Société Mauritanienne d’Électricité (SOMELEC).

Le phénomène des branchements abusifs et des "niches" qui trainent au sol entre les habitations dans les quartiers périphériques date de longues années et la SOMELEC n'arrive pas à l'éradiquer, semble-t-il.

Selon des sources concordantes, c'est une source de revenus pour les agents non permanents en service dans les agences de la société.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 3078

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • ALLAHORE (H) 29/06/2020 12:14 X

    La réalité est que ce n'est pas seulement une source de revenu pour les agents non permanents mais mêmes les chefs y trouvent leur compte. Comment un agent non permanent oserait-il faire des branchements illicites sans être couvert par le chef. Les chefs s'abonnent à leur nom, à ceux de leurs épouses et enfants et perçoivent les montants annuels correspondants et reversent une infime partie à la SOMELEC. Il existe des agents de la SOMELEC qui louent toute une maison pour y installer des compteurs divisionnaires qui tournent à leur compte. Certains agents de la SOMELEC sont intouchables et ont des palais que leur patron n'ont pas (4-5 maisons ou bien même plus). Si on révoquait tout celui qui pratique le trafic, personne ne s'adonnerait à ça. Mais hélas il y a des intouchables.

  • Belphegor (H) 28/06/2020 09:24 X

    Une source de revenus pour les agents non permanents de la Somelec au mépris de la vie des autres donc à éradiquer rapidement.

  • medabdul (H) 27/06/2020 16:37 X

    tout à fait vrai.