11-07-2020 21:45 - Mauritanie : les fonds de la société de sucre n'ont pas été reçus, dit le Ministre du développement rural

Mauritanie : les fonds de la société de sucre n'ont pas été reçus, dit le Ministre du développement rural

Al-akhbar – "Les financements de la société de sucre que je dirigeais n'ont pas été reçus en raison du recul pris par l'État quant au versement de sa contribution", a affirmé le Ministre du Développement Rural, Dy Ould Zeine, soulignant que des efforts sont entrepris pour attirer de nouveaux investisseurs.

La société du sucre est économiquement très importante, puisqu’elle permet de créer des opportunités d’emploi, a-t-il ajouté, reconnaissant s’être effectivement occupé de la gestion de ce projet et avoir œuvré afin de parachever toutes les études qui s'y rapportent.

Nous avons formé la main-d'œuvre et obtenu des engagements de financement de la part de certaines banques arabes et européennes puis signé un accord avec le Fonds Koweïtien pour le Développement, a-t-il ajouté.

"Ces fonds n'ont pas été reçus en raison du désistement de l'État quant au versement de sa contribution à ce projet estimée à 31 milliards d'ouguiyas dans le capital alloué à la société ; ce qui signifie automatiquement, l’impossibilité de décaisser cet argent, en raison de son caractère intégré et indissociable ainsi que de l'existence d'une obligation écrite de ne fournir aucun financement avant que toutes les contributions ne soient disponibles, ce qui a conduit donc les bailleurs de fonds à revenir sur leurs promesses", a-t-il dit.

M. Ould Zeine s’est étonné des propos évoquant des cas de corruption de fonds qui n’ont pas été réceptionnés dés le début, mettant en exergue les deux visites effectuées à la société de sucre par l’IGE d’une part et la Cour des comptes d’autre, sans enregistrer aucune infraction.

L'État se limitait à fournir un budget de fonctionnement de la pépinière, a-t-il souligné, indiquant que, ce qu’il a appelé "la gestion rationnelle de ce budget" a permis d’économiser 20 millions de dollars des dépenses de constitution.

Il a évoqué enfin les négociations avancées engagées avec des bailleurs intéressés pour relancer le projet de la société de sucre, qualifiant ce dernier de haute portée économique.

M. Ould Zeine s’exprimait au cours de sa participation au programme "Ligha Khass" diffusé par la chaine officielle Al Mouritaniya.

La commission d'enquête parlementaire avait convoqué Ould Zeine pour s’expliquer sur le projet de la société du sucre, parmi les derniers entendus avant la formulation de son rapport final.

Edité par Al-akhbar

Traduit de l’Arabe par Cridem

L'Article Original





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 2835

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • ALLAHORE (H) 13/07/2020 11:38 X

    Bizarre, bizarre vraiment notre Mauritanie est un pays où le ridicule ne tue pas. Une société dont les fonds de constitution ne sont que des promesses, comment peut-on nommer tout une pléthore de personnels avec des indemnités colossales pendant une dizaine d'années. On va même jusqu'à faire une pépinière, c'est ce qu'on appelle mettre la charrue avant les boeufs!!! Quelle réflexion incongrue, quelle mauvaise gestion, les propriétaires des terres arrachées?? Des bâtiments construits, des locaux publics occupés ou loués pour rien. Foutaise!!! On est où??? Est-ce qu'on réfléchit?? N'est-ce pas du gaspillage mes frères?

  • medabdul (H) 11/07/2020 21:55 X

    cette société de sucre était une arnaque ;les gros commerçants qui importent le sucre en chine et au bresil n'auraient acceptert y'avait un listing des gros que ce dye zeine percevait;e

  • boubou_kibili (H) 11/07/2020 21:51 X

    Mr le Ministre vous n'être pas encore devant la commission. Ne vous pressez pas car la CEP a d'autres questions certainement à vous posez.Ne soyez pas pressé vous répondrez le moment venu. Si c'est en essai pour l'oral c'est raté.....