24-06-2019 14:44 - Mauritanie, l’opposition unie dénonce la fraude électorale

Mauritanie, l’opposition unie dénonce la fraude électorale

Mondafrique - Quatre des six candidats de l’opposition , lors du scrutin présidentiel du 22 juin,s’élèvent contre la fraude qui a marqué l’élection comme président de la Répubique le candidat du pouvoir et ancien chef d’état major, le général Mohamed Ould Ghazouani.

Alors même que la CENI, l’organisme officiel de contrôle des élections présidentielles du 22 juin, n’avait pas encore terminé son travail de compilation des résultats sur l’ensemble du territoire mauritanien et que manifestement, l’on s’acheminait vers un second tour inévitable, le candidat du pouvoir, Mohamed Ould El Ghazouani, et en présence du chef de l’Etat sortant, s’est empressé de proclamer sa « victoire » à l’arrachée, sans doute pour couper l’herbe sous les pieds de l’opposition démocratique, clairement majoritaire dans le pays.

Cette « auto-proclamation », inédite s’inscrit cependant, en droite ligne de la tradition de manipulation des résultats électoraux, de mépris à l’égard de la volonté du peuple et de l’opinion publique nationale et internationale.

Cette empressement s’explique par la volonté du pouvoir d’assurer coûte que coûte sa propre succession, par un véritable coup de force électoral, alors que toutes les informations dont nous disposons indiquent la victoire de l’opposition.

En phase avec notre peuple qui a clairement exprimé, tout au long de la campagne, son aspiration à une véritable alternance démocratique, pour mettre fin à un système de prévarication, de corruption généralisée et de division de notre peuple, nous exprimons notre indignation face à cette auto-proclamation.

Non content d’avoir mis à la disposition de son candidat attitré toute l’administration et les moyens de l’Etat, le président sortant n’a pas hésité à exercer un véritable chantage sur le peuple en menaçant le pays de chaos, au cas où son candidat ne serait pas élu dès le 1er tour, tout en gardant la haute main sur l’ensemble des opérations électorales.

C’est ce qui explique les nombreux cas de fraude recensés et que l’opposition s’apprête à présenter à qui de droit, après les avoir signalés au fur et à mesure, à une CENI atone, aphone et clairement sous influence.

Face à une situation aussi grave et aux risques inhérents contre lesquels ils n’ont jamais cessé de mettre en garde le pouvoir, les candidats de l’oppositions démocratique :

– Rejettent avec énergie l’annonce faite par le candidat du pouvoir de sa prétendue victoire.

– Proclament qu’au vu des informations solides dont ils disposent, aucun candidat ne passe dès le premier tour.

– Réaffirment leur détermination à conduire dans l’unité, la lutte pacifique du peuple mauritanien et particulièrement sa jeunesse pour défendre ses choix électoraux et ses acquis démocratiques.

– Font porter au pouvoir en place, l’entière responsabilité de la crise post-électorale qui se profile.

Les signataires : Kane Hamidou Baba, Sidi Mohamed Ould Boubacar, Biram Dah Abeid, Mohamed Ould Maouloud



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Mondafrique
Commentaires : 1
Lus : 2308

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • lagoonga (H) 24/06/2019 15:24 X

    vous avez bien dit "l’opposition unie dénonce la fraude électorale", si cette opposition était vraiment unie comme on l'entend GZNI aurait concédé sa défaite,mais hélas docteur après la mort, il fallait s'unir et prendre un candidat unique, mais chacun a choisi de faire cavalier seul et voilà le résultat, moi je dis qu'il n'y a pas eu de fraude bien que j'ai pas voté GZNI, il a gagné à la loyale Bravo à lui et bonne continuation, laissez nous tranquille.