20-12-2019 14:30 - Réponse au Pr Ely Mustapha (2 ème partie)

Réponse au Pr Ely Mustapha (2 ème partie)

Mohamed HAIDARA - Bonjour Pr Ely Mustapha !

Pour faire suite à votre article intitulée : "Je suis un griot" et pour respecter ma promesse de parler dans cette seconde partie de la musique indoue de l'Inde je vous adresse ce qui suit et mille mercis d'avance.

L'Inde est un grand pays asiatique avec beaucoup de contrastes, il est limité au nord-est par le Bengladesh, au nord-ouest par le Pakistan et au sud l’océan Indien.

Je suis très honoré d'avoir échangé avec Vous Pr Ely MUSTAPHA et j'ai beaucoup appris avec Vous Professeur. Je vous remercie de vous être descendu à mon niveau d'ignorant pour me permettre de saisir vos explications et de me faire place dans ce train d'idées que vous conduisez très bien tout en respectant les normes des mobiles inanimés de mouvements rectilignes et uniformes.

Cela montre que vous vous êtes non seulement un Professeur d'université et un Expert International mais un Grand PÉDAGOGUE. Seule la pédagogie est l'unique solution pour la communication et la compréhension des êtres humains. Je vous remercie de votre commentaire ci-jointe qui est plus fort que ma réalité d'homme a la recherche de mes repères dans ce beau monde où chacun est l'invité de l'autre.

Votre commentaire avec les liens que j'ai consultés montrent que vous êtes un bon guitariste tout en étant un grand mélomane. J'ignorai vos talents de musicien qui vous grandissent. Je me suis rendu compte que nos idées se sont rencontrées avant que nos contacts internets aient lieu. Je commence à me demander comment sera notre prochaine rencontre.

Avec la communication instantanée, DIEU merci, les choses se sont beaucoup facilitées pour les humains, les idees circulent de plus en plus libres (une grande chance) et l'HUMANITÉ connectée en profite DIEU MERCI et GLOIRE à ALLAH le Tout-puissant !!!

Vous savez Pr Ely MUSTAPHA que la PHYSIQUE QUANTIQUE nous apprend que la RÉALITÉ n'est plus constituée de matière mais de VIVRATIONS qui échappent au temps et à l'espace. Avec le développement de la PHYSIQUE QUANTIQUE nous sommes entrain de vivre des changements et des bouleversements incroyables avec énormément d'opportunités qui s'ouvrent à notre espèce.

La seule façon de saisir ces opportunités pour développer notre MAURITANIE réside dans la DISCIPLINE, dans les ÉTUDES, dans la RECHERCHE CONTINUE, dans la TOLÉRANCE et dans leTRAVAIL des mauritaniens. Serons-nous à mesure de profiter de ce développement avec nos millions d'hommes politiques et de journalistes souvent victimes du "virus de Varsovie" dans notre monde africain et arabe ?

Avec ce prélude du développement de la PHYSIQUE QUANTIQUE avant de commencer j'aimerai comme toujours et cela dans l'unique but d'être compris de parler de notre grande bénédiction qu'est "l'INTELLIGENCE HUMAINE" : "Les traits principaux de notre survie sont notre INTELLIGENCE, notre ÉVOLUTION et notre CAPACITÉ d’ADAPTATION au fil des siècles. La relation des personnes avec la nature a toujours structuré la vie de notre espèce et cela depuis l’aube de l’humanité.

Si la nature se comportait en prédateur aucune vie n’aurait existé. Nous devons nous servir de notre intelligence pour protéger cette nature qui pourvoit notre survie. Cette nature qui nous permet de vivre, de nous réaliser et de nous confirmer doit être respectée et considérée.

L’intelligence humaine imparfaite, immature et sa propension d’être influencée ou subvertie par d’autres tendances pervers profondément ancrés dans ses gènes est préoccupant. Grace à l’intelligence humaine nous comprenons ce qui arrive à notre monde et nous continuons à le déstabiliser. Si l’intelligence humaine est notre principal atout nous devons en faire un bon usage à l’esquisser à comprendre ses limites et ses carences".

Pr Ely MUSTAPHA vous me permettez, s'il vous plait, de reprendre certaines parties du sujet déjà traité dans la première partie afin de permettre aux nouveaux lecteurs de nous rattrapper. Il s'agit de parler de la MUSIQUE en encore (une description élémentaire et les différences écoutes). :

I : DESCRIPTION DE LA MUSIQUE :

La musique appartient à la langue universelle qui est l'ART. La musique est aussi un langage de communication scientifique comme les Mathématiques, l'Histoire, le Cinéma, la Physique, la Géologie, le Sport, la Santé, l'Archéologie et ... .

L'industrie de la musique à travers le monde brasse des milliards de dollars US chaque année ce qui lui fait occuper une place de choix dans la FINANCE INTERNATIONALE qui dirige notre monde.

La musique a beaucoup aidé à lutter efficacement :

1 - : Contre l'esclavage aux Antilles, au Brésil et USA (negros spirituels, le jazz et autres), 2 - : Contre l'apartheid en Afrique du Sud,

3 - : Contre la famine en Ethiopie et partout dans le monde à partir de 1983 par les chansons : "Do they know it's Chrismas time" par des musiciens britanniques", "Tam tam pour l'Ethiopie" par des français et "We are the world" par des américains des USA,

4 - : M. BONO (Paul David HEWSON de son vrais nom) chanteur du groupe U2 et M. Bob GELDOF chanteur britannique ont réussi le plus grand concert en 2 différentes places en meme temps le 14 juillet 1985 au stade Wembley à Londres au UK et au stade de Philadelphie en Pennsylvanie aux USA appelé : "Live Aid".

5 - : Le chanteur du groupe britannique Genesis M. Peter GABRIEL a attiré l'attention du monde sur le leader noir Steve BIKO tué en prison par la chanson Biko

Il y'a quatre types d'écoute de la musique aujourd'hui qui sont :

1 - : l'écoute de DIVERTISSEMENT,
2 - : l'écoute ESTHÉTIQUE,
3 - : l'écoute COMPTENPLATIVE,
4 - : l'écoute RELIGIEUSE le "medhe" de chez nous qui fait les éloges du Prophète Mohamed (Paix et Salut) en fait parti.

Dommage qu'en Mauritanie ceux qui se disent journalistes n'ont pas cette culture de la musique pour pouvoir éclairer nos populations et faire parler des connaisseurs du domaine.

La musique nous comble de décibels à certaines fréquences que notre systeme nerveux traite à travers les oreilles tout en nous procurant de la joie et du plaisir.

II : MUSIQUE CHEZ LES INDIENS

En Inde BOLLYWOOD et le Ministère de la Culture ont fait un excellent travail et surtout remarquable qui a imposé cette cet art qui sont la musique et le cinecinéma indous.

L'Inde étant un grand pays par sa population, sa diversité, son développement mais une importante partie de sa population est victime de la pauvreté.

BOLLYWOOD fait annuellement plus 1 000 films par an et brasse plus 3 milliards de $ us, ce qui fait de lui le plus grand au monde. Malheureusement depuis 2014 la République de l'Inde est dirigé par un gouvernement qui encourage l'extremisme religieux hindouiste, une loi contre les croyants musulmans a été voté et des manifestations violentes se sont propagées à mon grand regret.

S'il faut parler de la MUSIQUE et citer les musiciens la liste est très longue et nous remarquerons que BOLLYWOOD a joué un grand rôle pour le développement de cet ART. C'est ce qui explique ce sont les mêmes que nous trouverons dans le cinéma et la musique. Personne à mon avis n'est à mesure de les connaître tous et je vais essayer d'en citer une petite partie (une goutte d'eau dans un océan) que j'ai eue à aimer à ecouter depuis ma tendre jeunesse à ce jour. Cette goutte m'a bercé tout au long de ma vie, il s'agit de :

M. Ali Akbar KHAN
M. Ravi SHANKAR,
M. Kishor KUMAR,
Mme Getta DUTT,
M. Ghulam MOHAMMAD (compositeur du film chef-d'œuvre : "PAKEEZAH"),

M. Rahul Dev BURMAN entouré de Mme Lata MANGESHKAR, de Mme Asha BHOSLE et de M. Kishor KUMAR il fut le plus populaire des compositeurs de l'Inde à partir des années 1970. Il realisa une bonne partie de ses œuvres à BOLLYWOOD,

M. Mohamed Zahur KHAYYAM (compositeur du film chef-d'œuvre : "OMRAO JAAN de 1981",

Mme Asha MANGESHKAR (alias Mme Asha BOSLE) épouse de M. Rahul Dev BURBURMAN,

M. Mohamed RAFI,
Mme Lata MANGESHKAR,
M. Amjad Ali KHAN,
M. Shri Chandrashekar PHANSE,

Mme Nupur PODAR,
Mme Anoushka SANKAR,
Kishori AMONKAR,
Mme Swati MADKAIKAR,
Mme Mrudula KATDARE,
Mme Nimisha SHAH,

M. Aditya Prateek SINH,
M. Nikhil BANEERJEE,
Mme Sheila CHANDRA,
Mme Shreya GHOSHAL et ... .

C'est pourquoi au fil des années passées nous constatons :

1 - : qu'une actrice est a la fois poète et danseuse comme la célèbre Meena KUMAR qui a été l'épouse du producteur Kamal AMROHI. Les critiques du cinéma interInternational ont appelée Mme Meena KUMAR d'actrice de la tragédie.

2 - : qu'un compositeur de musique est à fois acteur, chanteur et producteur comme le célèbre Kichor KUMAR,

3 - : qu'un producteur est mucicien et compositeur comme le célèbre Rahul Dev BURMAN époux de la Célèbre chanteuse Mme Asha MANGESHKAR alias Mme Asha BHOSLE (la sœur de Mme Lata MANGESHKAR),

Les musiques se parlent entre elles et vivent nos pasions et nos difficultés (voir ci-après la célèbre Anoushka SANKAR avec une sitar jouer avec l'orchestre philharmonique de Berlin (voir SVP le lien : https://youtu.be/cf-yD9TWsxo

En regardant attattentivement le lien ci-après qui nous renvoie à la chanson "BAD" du groupe irlandais de rock U2, vous remarquerez les communications entre BONO et ses 3 musmusiciens et vous remarquerez aussi que BONO a une capacité de se concentrer incroincroyable et tout en chantant en fonction de la sisituation il communique avec son bassiste son batteur et son guitariste : https://youtu.be/HvBgRSSlVBA

Je peux dire que BONO surpassa la race humaine par la force de se concentrer tout étant absorbé par les décibels pendant qu'il chante et de communiquer avec les 3 autres musiciens de son groupe U2 tout en chantant.

En 1977 il y'avais un groupe de musique estonien appelé APELSIN qui faisait de la musique pour faire rire j'ai eu la chance d'assister à leur concert et aussi et aussi de suivre depuis Tallinn à une emission sur ce groupe.

Pr Ely MUSTAPHA je me suis permis de selectionner quelques liens YouTube afin de décorer ma seconde sortie sur "JE SUIS UN GRIOT & UN FORFORGERON". Ma plus grande difficulté a été de choisir ces 5 chansons sur un grand nombre que j'aime écouter :

Ajmad Ali KHAN :

https://youtu.be/Dv5hdYNiPLU

Shri Chandrashekar PHANSE

https://youtu.be/NBZ4yr-XEik

AnouAnoushka SANKAR joue avec l'orchestre de Berlin :

https://youtu.be/cf-yD9TWsxo

Hommage fait à Kichor KUMAR par Dev BURMAN :

https://youtu.be/LGL8JJ1Qxrk

M. Mohamed Zahou KHAYYAM

https://youtu.be/ADKVUwj5uKI

La prochaine fois nous parlerons de la musique, de l'opéra et des ballets russes. Pourquoi opéras ? Je suis un grand amateur d'opéras et j'ai grâce à l'ex URSS où j'ai fait mes études découvert l'opéra et les ballets. J'ai été marqué par le théâtre BOLSHOI et mon HUMANITÉ a été beaucoup influencée et améliorée avec 3 opéras qui sont "AIDA" de Giuseppe VERDI, "Mme BUTTERFLY" de Giacomo PUCCINI et "ENLÈVEMENT AU SERAIL" de Johannes Wolfgangus MOZART.

Votre dévoué forgeron et griot Mohamed HAIDARA Directeur Général du marathon International de Nouadhibou.




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 8
Lus : 3774

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (8)

  • SAF-B.F.L. (F) 06/01/2020 01:17 X

    HÉÉÉ!!! BONNET YOOO!! Mon Maari me dit tout ce qu’il pense et même ce qu’il ne pense pas il me transmet par osmose! Génial NON!!! Tout d’abord mon Maari et moi VOUS souhaitons à tous les Cridémiennes et Cridémiens une Bonne et heureuse ANNÉE 2020! Mon Maari et moi étions partis passer les fêtes de fin d’année au Yukon dans le Nord du Canada pour mieux observer les aurores boréales! C’était vraiment magique et sublime comme phénomène naturel! Il faut le vivre vraiment!!! Mon Maari revient sur les cas des quatre’Z-Intellectuels (disons pseudos intellectuels pour dire vrai) que sont Hanafef; Marre-à-thon (haydara); et les deux Eulis (krombala et Mosdafa)! Hanafi a tenté tous les genres et comme le dit L’adage : si on ne sait plus où l’on va; on retourne d’où l’on vient! Il revient à ses textes saupoudrés de sourates et hadiths pour nous endormir; après s’être essaye au photographe-journalisme (28 novembre au Koweït)! Et dans ce reportage il n’a même pas voulu s’afficher avec son collègue prof d’anglais…!!! Allez-y savoir pourquoi??? Il a été le directeur de campagne de O/ Boubacar et là; lui et son candidat ont mordu les silicates indigestes de « L’Œil de l’Afrique »!!! Son texte long qui n’a ni tête ni queue parce qu’esquivant les vrais MAUX du Pays : racisme; esclavage et exclusion des Négro-mauritaniens (y compris les Haratiines)! De grâce vous «les intellos » de Cridem pondez-nous des textes cours et concis en allant à l’essentiel et ayez un français moyen que le commun des mortels mauritanien pourrait comprendre! 20 à 30 minutes pour lire vos textes abiment les yeux! Gare à la cataracte et au glaucome! Haydara met en pause l’arnaque et nous parle de musique hindoue! Mon Maari a remarqué que tu as trop maigri et qu’à l’Époque que tu étais bien plus potelé et tu dansais bien le «tabala naar = Tambours maure» et « juge matantini = le juge me tente»!! Les deux Eulis font dans la surenchère en tournant tout le temps leur veste suivant l’Occupant du palais ocre!!! Ils font pitié! Lô Gourmo sorti de son coma idéologique est maintenant plus radical que Samba Thiam des Flams car il a longtemps défendu avec ses camarades kadikhino-Mndéistes; que le problème du Pays était la «Lutte des Classes»! Maintenant il nous parle du racisme et de l’exclusion des NOIRS dans toutes les sphères (Armée, gendarmerie; Police; Garde; Commandement territorial; finances; …?)!!!! Et voilà un colonel pistonné à la retraite Ndiawar Ndiaye un séréro-wolofo-berbère cogite sur l’insécurité au sahel sans donner d’ébauches de solutions; dans le seul but de faire un clin d’œil au Président Gazouwani!!! PITIÉ! PITIÉ!!! PITIÉ!!! Je lui conseille d’écouter la chanson du sénégalais Ismaila Lô (Ndiawar); ça lui rappellera sa Noire-d’ébène!??? HÉÉÉ!!! BONNET YOO!!!!

  • Marathon NDB (H) 20/12/2019 21:49 X

    Grand MAÎTRE Pr Ely MUSTAPHA nous ne sommes pas encore rencontrés physiquement et je me demande si nos idées dans un autre monde où les formules se trouvent au-delà des MATHÉMATIQUES (la MÉTAPHYSIQUE) se parlent et vibrent sous les airs de "Blowing the vind" Bob DYLAN et Long as I can see the light de Creedence Clearwather Rivival où John FORGUETY chante. Vous y allez très fort et armé d'une bonne dose de TOLÉRANCE à travers le couple (HARMONIES de l'ESPRIT et MELODIES du CŒUR). Permettez-moi s'il vous plait de m'expliquer avec et merci : Vous savez Pr  Ely MUSTAPHA qu'ALLAH le Tout-puissant est plus que fort car il a créé tout en deux complémentaires et nous les hommes nous souhaitons l'unicité et l'individuel improductif alors que tout ce que nous faisons se fait en double semblant contraire alors QU'ILS S'ACCORDENT DANS LEURS DIFFÉRENCES. Il n'y a pas plus intéressant et plus stimulant que la DIFFÉRENCE RÉFLÉCHIE. Car c'est elle qui nous permet de découvrir l'autre tout en apprenant chez lui à VÉRIFIER NOTRE PROPRE HUMANITÉ. Chaque rencontre entre individus revêt cet aspect troublant : on souhaite toujours que l'autre nous ressemble jusque dans nos tous petits sentiments privés. Je crois que c'est cela la vie. Une relation qui ne débouche pas sur quelque chose qui fait vibrer à l'intérieur du corps, n'est pas une découverte dans le sens premier que recouvre le terme découvrir. Une rencontre réelle, celle à laquelle je crois, fait trembler de l’intérieur. Elle n'est pas fade et ne sera pas qu'une simple et furtive rencontre dans une foule en fuite laissant derrière elle poussière et chaussures. Je vous souhaite une bonne nuit et portez vous très bien avec la famille ! Votre dévoué disciple Mohamed HAIDARA Dg du marathon International de Nouadhibou 

  • Pr ELY Mustapha (H) 20/12/2019 20:48 X

    HARMONIES DE L’ESPRIT ET MELODIES DU COEUR L’essence des êtres se révèle dans leurs âmes et quand elle s’exprime en musique, elle inscrit en notes sublimes les harmoniques de l’esprit et les mélodiques du cœur. Les âmes seraient-elles des éclats de lumière qui vibrent aux résonnances de l’univers ? Y aurait-il quelque chose de quantique dans cette réponse de l’âme aux modes vibratoires de la musique comme si cette dernière lui insufflait des états d’énergie dont le spectre d’émission s’étend sur l’infini de nos états d’âmes ? De la nostalgie, à la mélancolie, du chagrin au soupir, de la plainte au sanglot, de la souffrance à la peine, du tourment aux pleurs, de la tristesse à la joie… une gamme d’un solfège universel qui marque la rythmique de nos vies. Cher Frère Haidara, Si les hauteurs et les valeurs des notes de toute musique dénotent d’une certitude, c’est qu’elles jumellent des âmes vibrant sur des accords universels dont l’arpège égrène les images de leurs vies. Ni discrimination, ni ségrégation tous les êtres dans leur voyage vibratoire comprennent que ce qui distingue les hommes, ce n’est ni leur race, ni leur religion, ni leur couleur mais la capacité de leurs âmes à saisir les résonnances de l’univers. La musique est, de ces résonnances, celle qui ramène l’âme à la juste vibration, celle de son humanité, qu’elle élève par le beau, le sublime et le magnifique. Que dire alors de ceux qui parmi nous la créent, la chérissent et qui, à travers elle, font vibrer nos âmes, ces éclats de lumière, au souffle de nos cœurs ? Ecoutant l’hommage à Kishor Kumar, l’une des vidéos que tu as eu la gentillesse de m’indiquer dans ton fraternel article, je ne puis me retenir de penser à cette musique qui a bercé notre enfance, qui a accompagné nos rires et nos pleurs. Cette musique qui forgea nos âmes et que nous fredonnions à tout vent. Elle rejoignait les âmes innocentes qui nous étions et qui recherchaient, le merveilleux et le sublime. Aussi, quand, je lis ton article, je me dis qu’il y a encore chez-nous des êtres qui ont une sensibilité et un idéal, qui n’ont point oublié le sens de la vie et qui le font savoir à travers leur vaste culture. Cela nous manque tellement face à cet espace public d’ogres politiciens, de fraude de mensonge et de traitrise qui a monopolisé toute l’énergie du pauvre peuple et qui ne voit plus dans ce pays que misère et laideur. L’âme du peuple ne résonne plus aux modes vibratoires de l’univers du beau du sublime et du magnifique, âme essentielle pour les peuples heureux. Aujourd’hui, nous vivons la laideur et la disgrâce. Nous vivons des temps où le troubadour est promis aux enfers et où le détrousseur est porté aux nus. Des âmes, abimées, figées dans l’inertie du temps perdu. Merci encore, cher frère, pour cet hommage au savoir et à l’humilité. Pr ELY Mustapha

  • Samba Tali (H) 20/12/2019 20:30 X

    Ah oui, Mon 6eme sens m'a soufflé d'avoir reconnu votre silhouette et le nom me dit beacoup de choses surtout losque jai lu les noms de Doudou et de feu Ba que Je vois avec son afro et sa guitar en bandoulière. Merci de m'avoir remis à plus de trois décennies en arrière à Rosso. Quant à l'article, j'apprecie son caractère doux et presque ludique avec plein d'expériences divorçant avec des articles truffés de mots et d'expressions désagréables. Merci encore à toi et à ton fameux Pofessor.

  • Marathon NDB (H) 20/12/2019 19:48 X

    @Diargua cher camarade pas de probleme ! La rencontre se fera au bureau du marathon International de Nouadhibou pour jouer de la musique. Je prendrai la guitare pour jouer un air de "Think about the time" du guitariste Alvin LEE du groupe Ten Years After. Mes freres et amis à Rosso a la Medina 1 Doudou NDAO et Oumar BA m'avaient initié et j'aimais l'air de cette chanson. A bientôt à Nouadhibou ! Mohamed HAIDARA Dg du marathon International de Nouadhibou

  • Marathon NDB (H) 20/12/2019 19:40 X

    @pyranha merci de votre sortie un flatteur pour un sahelo-saharien victime de la FINANCE INTERNATIONALE qui nous dirige! Tout est simple dans notre monde car personne n'a le monopole des IDÉES, de la PENSEE et des SOLUTIONS et ma sortie est à sa place du simple fait que je m'adresse à un Grand MAÎTRE Pr Ely MUSTAPHA. A travers ses sorties nous nous rencontrons dans beaucoup de domaines où je suis l'ignorant DISCIPLE. Dommage que les enfants mauritaniens ne profitent pas de ses connaissances. Mohamed HAIDARA Dg du marathon International de Nouadhibou

  • pyranha (H) 20/12/2019 15:48 X

    Chapeau! chapeau ! et rechapeau! à Mohamed Haidara! J'ai une autre vision de vous mon frère. Vous méritez le fauteuil de Ministre de la culture Mauritanien .BRAVO mille et une fois mon frère.

  • diargua (H) 20/12/2019 15:31 X

    Tavarich Mhd Aidara !Ainsi donc vous êtes melomane et artiste.Que diriez vous alors si on pouvait reprendre bien sûr avec Prof. Ely qui joue bien de la guitare l'aire sovietique : ve crocodilé ou vissioli vethieir´´! Moi aussi je joue bien de ´´naguarmochké´´ Spassiba balchoyi !