29-03-2020 07:00 - Mauritanie/COVID-19 : le nombre de personnes confinées s'élèvent à 679 en cette date du samedi 28 Mars

Mauritanie/COVID-19 : le nombre de personnes confinées s'élèvent à 679 en cette date du samedi 28 Mars

Dans un bulletin quotidien contenant les résultats détaillés sur le Coronavirus publié ce samedi 28 Mars et consulté par Cridem, le ministère mauritanien de la santé annonce que 679 personnes confinés en ce jour.

Vendredi 27 mars, on comptabilisait 643 personnes, soit une hausse de 36 personnes confinées dans le cadre des mesures de prévention contre le COVID-19 en Mauritanie qui a enregistré ce samedi 28 mars, 2 cas, portant au total 5, le nombre de cas confirmés.

Immédiatement, après la découverte de ces deux nouveaux cas, les autorités mauritaniennes ont annoncé l’interdiction des trafics et des mouvements des personnes entre les willayas, à l’exception des déplacements à caractère médical, le transport des marchandises et les missions des services publics essentiels, à compter du 29 mars 2020 à 12h.

A cela s'ajoute la réduction de la présence du personnel dans les administrations, les limitant aux services de base.


Communication sur la situation de l’épidémie COVID-19 en Mauritanie et la réponse en cours



► Points-clés

● Un cumul de 5 cas confirmés, 0 décès et 679 personnes confinés en ce jour.

● 2 cas enregistrés en ce jour.

● 20 autres passagers du vol Air France du 15 mars 2020 ont été identifiés et confinés dans un hôtel.

● L’interdiction des trafics et des mouvements des personnes entre les willayas, à compter du 29 mars 2020 à 12h.

● Le numéro vert 1155 continue à colliger les appels d’urgence et a reçu dans la journée du 27 mars11604 appels dont 9512 ont été traités.

► Situation épidémiologique

● Deux nouveaux cas confirmés en ce jour, l’un concerne un contact à haut risque du troisième cas confirmé récemment rentré de France et l’autre concerne un habitant de Kaedi récemment rentré du Sénégal.

● Quatre des cas confirmés sont actuellement au pavillon d’isolement à Nouakchott, leur état de santé est stable, le cinquième cas est au centre d’isolement de Kaedi.

● Parmi les passagers du vol Air France, arrivé le 15 mars 2020 et dont l’un des passagers est le troisième cas confirmé, 20 autres personnes ont été identifiées et mises en confinement en plus des 22 personnes identifiées le 27 mars. L’identification des passagers restants est en cours.

● Aux 34 personnes confinées après contact étroit avec les trois premiers cas confirmés, s’ajoutent 19 personnes à Kaedi, 15 personnes à Nouakchott et 20 personnes du vol Air France du 15 mars, pour un total de 88 personnes actuellement en quarantaine après contact avec un cas confirmé.

● Toutes les personnes qui étaient confinées en Adrar sont sorties sans présenter des symptômes d’infection.

► Actions/Réponses

●L’interdiction des trafics et des mouvements des personnes entre les willayas, à l’exception des déplacements à caractère médical, le transport des marchandises et les missions des services publics essentiels, à compter du 29 mars 2020 à 12h.

● Une équipe médicale du niveau central à été déployée à Kaedi pour appuyer dans la recherche e t le suivi des contacts du cas confirmé.

● Réduction de la présence du personnel dans les administrations, les limitant aux services de base. Le secteur privé et les opérateurs sont encouragés à appliquer les mêmes mesures.

● Acquisition d’un premier lot de matériel médical en provenance de Chine.

● Diffusion continue de spots de sensibilisation à la télévision, à la radio et sur les réseaux sociaux.

● Animation d’émissions à la télévision et à la radio.

► Besoins

● Consommable de diagnostic (VTM et réactifs)

● Equipement de protection individuelle

● Briefing du personnel de santé sur les mesures de protection individuelle et de contrôle de l’épidémie § Renforcement des capacités de prise en charge : lits de réanimation

CONTACTS

Dr. Mohamed Mahmoud ELY MAHMOUD
drmmelymahmoud@gmail.com

Abdoulaye KIRAKOYA
abdoulkirak@gmail.com

Esmaou MOCTAR M’BABA
emoctar@iom.int

Commentaires : 1
Lus : 2240

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Belphegor (H) 29/03/2020 09:22 X

    Je lis sur ce site et ailleurs certains se plaindre des mesures radicales prises par le gouvernement les jugeant "excessives", ce sont les mêmes qui viendront critiquer l'état de n'avoir "rien fait" ou "pas fait assez" si jamais il ne réagit pas rapidement et radicalement et qu'on se retrouve avec une hausse de cas positifs avec des décès à la clé, la critique permanente est un art très facile pour certains qui croient détenir la science infuse mais je ne crois pas qu'ils auraient pu éviter l'hécatombe si ils étaient à la place de ceux qu'ils critiquent aujourd'hui.