02-04-2020 20:16 - Le maire de Djigueni confirme l’infiltration de revenants à travers les frontières maliennes

Le maire de Djigueni confirme l’infiltration de revenants à travers les frontières maliennes

Al-akhbar - Des revenants se sont infiltrés au cours des derniers jours à travers les frontières maliennes, a révélé le maire de la commune de Djigueni, Yehafdhou Ould Mohamed Lemine Ould Mamme.

Les infiltrés se trouvent actuellement dans la localité de Lighatha dans les environs de la ville de Djigueni, a-t-il précisé, soulignant avoir informé le Hakem de la situation, afin de soumettre les intéressés au confinement sanitaire, rappelant que ses prérogatives se limitent à informer les autorités habilitées.

Le maire a mis en exergue les risques potentiels que représentent ces revenants irréguliers sur les habitants de la zone, d'autant plus qu'ils revenaient d'un pays confronté à la propagation du Coronavirus.

Le ministère de l'Intérieur a annoncé dernièrement la fermeture de tous les postes frontaliers avec les pays voisins.

Différents corps militaires et sécuritaires se sont vus confiés la mission d’assurer la surveillance de ces frontières, rappelle-t-on.

Par Al-akhbar,
Traduit de l’Arabe par Cridem





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 2420

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • biye (H) 03/04/2020 13:07 X

    Le terme "revenants" peut porter à confusion ici. Le revenant employé tout seul étant quelqu'un qui revient d'outre tombe. Le terme retour d'infiltré me semble exprimer suffisamment l'idée de l'auteur de ce texte.

  • DocteurM (H) 02/04/2020 20:53 X

    Il est essentiel de contrôler ces rentrées, s'il faut, utiliser la manière forte. Un pays comme la Mauritanie ou la promiscuité est presque absente à l'intérieur du pays peut rester sans le virus. Tous les cas ont été diagnostiqués chez des voyageurs, d'où la nécessité de bloquer ces derniers au frontières et confiner tous les fraudeurs. Il est d'autre part très important de les éduquer, en leur faisant savoir que les gens qu'ils mettent en danger, c'est d'abord leur propre famille.