17-04-2020 15:51 - Communiqué : AFCF condamne la séquestration de l’activiste et militante Marième Cheikh Dieng

Communiqué : AFCF condamne la séquestration de l’activiste et militante Marième Cheikh Dieng

Tawary - L'Association des femmes chefs de familles (AFCF) condamne vigoureusement la séquestration dont est victime l’activiste et militante Marième Mint Cheikh depuis quelques jours de la part des forces de sécurité.

Par la suite, nous demandons que le respect des droits de l'homme actuellement. D’ailleurs, AFCF rappelle que le respect des droits de l’homme est le fondement de l'unité nationale et de la cohésion sociale.

Nous condamnons avec la dernière énergie le contenu de l’enregistrement chargé de haine et de racisme et extrêmement dangereux sur l'unité et la cohésion entre les composantes nationales et pour ce qu'il contribue dans l'approfondissement du fossé et de l'enracinement de la haine. Et AFCF demande à ce que son auteur soit jugé et puni selon la loi.

AFCF informe l’ensemble que le contexte actuel nécessite la paix des cœurs et des esprits et rejette toute forme de provocation et d’actes inhumains.

Et rappelons aux autorités le respect des dispositions des textes et conventions nationaux et internationaux garantissent à tout détenu tous ses droits humains comme la permission à ses siens de connaître son lieu de détention, lui permettre l'assistance d'un avocat et la présentation devant les juges durant les délais légaux) ce qui n'a pas été respecté dans le cas de la militante Marieme Mint Cheikh qui ressemble plus à une séquestration qui a été faite sans considération de la situation de son nourrisson.

AFCF déclare ce qui suit :

1-Respect des libertés, des droits et l'éloignement des formes et pratiques des groupes nuisibles à l'honneur de l'autorité civile et permettre à la militante Mariem Mint Cheikh de jouir de tous ses droits et la permission de ses siens de la visiter immédiatement.

2-Appelle l’ensemble de s'éloigner des situations de tension et d’agressivité qui est inadéquate avec le contexte actuel du pays qui impose la solidarité, l’entente et la cohésion au lieu de la dispersion et de la haine.

3- Invite les autorités à travailler dans l’enracinement de l’amour, de la culture de la justice et de l'équité entre tous les citoyens et toutes les composantes de notre chère Mauritanie.

Source : AFCF





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2130

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)