19-06-2020 07:45 - Ministre de l’Enseignement supérieur : "la situation actuelle de l’enseignement n’est pas satisfaisante"

Ministre de l’Enseignement supérieur :

AMI - Le ministre de l’Enseignement supérieur, des Technologies de l’Information et de la Communication, porte-parole officiel du gouvernement, Dr Sidi Ould Salem, a commenté, ce jeudi à Nouakchott, les travaux du Conseil des ministres.

Le porte-parole officiel du gouvernement a indiqué que le Conseil a examiné et adopté plusieurs projets de loi et de décret et suivi des communications présentées par des membres du gouvernement.

Parmi les questions abordées figure la communication conjointe portant sur la révision des programmes de l’enseignement secondaire, la révision des curricula de l’Ecole Normale Supérieure et la revue des manuels scolaires.

S’agissant de la communication relative à la révision des programmes scolaires, il a souligné la place qu’occupent les contenus pédagogiques dans toute réforme de l’enseignement dans la mesure où ils devraient être conçus en fonction des besoins et des objectifs recherchés ainsi que la nécessité de déterminer les critères de qualification et d’aptitude des enseignants.

S’agissant de la communication relative à la révision des programmes scolaires, il a souligné la place qu’occupent les contenus pédagogiques dans toute réforme de l’enseignement dans la mesure où ils devraient être conçus en fonction des besoins et des objectifs recherchés ainsi que la nécessité de déterminer les critères de qualification et d’aptitude des enseignants.

Il a affirmé que toute réforme du système éducatif qui se veut réussie devra d’abord être articulée au niveau du cycle fondamental et être en même temps en harmonie avec les actions de réforme conduites au niveau du secondaire. C’est pourquoi, a-t-il dit, la réforme du système implique nécessairement une étroite coordination entre les différents cycles.

Dr Sidi Ould Salem a fait remarquer que la situation actuelle de l’enseignement n’est pas satisfaisante en raison de la faiblesse des niveaux scolaires, engendrée par la succession de réformes sans que des mesures d’accompagnement et d’adaptation ne soient prises et que les évaluations nécessaires ne soient faites.

Il a assuré que les présentes actions de réforme qui seront conduites de façon participative et en parfaite coordination entre les trois ministères concernés, mettront l’accent sur la révision des programmes, la formation des formateurs et les manuels scolaires de manière à lancer effectivement la réforme dès le début de l’année scolaire prochaine.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 4338

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Marrakech (F) 20/06/2020 10:32 X

    C'est un euphémisme !

  • lamine98 (H) 20/06/2020 10:19 X

    Si dès le début vous avez mis les hommes qu'il faut à la place qu'il faut, le pays n'en serait pas arrivé là. Au lieu de cela et à cause de votre négligence et de votre mentalité de corrompus jusqu'à l'os, vous avez voulu donner les postes clés à des petits amateurs, laudateurs, moutons et nègres de service: beaucoup sont prêts à tronquer leurs principes, valeurs, se rabaisser et s'humilier devant des pauvres créatures de Dieu pour les miettes de ce bas monde, en faire une priorité avant de vouloir bien faire les choses. Quelle paradoxe par rapport aux principes religieux que vous prônez!: c'est simplement de l'hypocrisie. Certains sont à la retraite, en êtes vous fiers en fin de compte? je ne pense pas, on dira juste que telle saffaq a su bien profiter, c'est tout. Mais vous n'êtes pas éternels et chaque jour vous rapproche de votre tombe!

  • mystere1 (F) 19/06/2020 09:38 X

    C'est normal, déja en temps normal avant le corona, l'enseignement du pays, pour la plupart des écoles ne sont pas satisfaisantes, à plus forte raison durant cette période de corona, donc, le Ministère de l'Enseignement, doit réfléchir vite et trouver une solution plus fiable pour le déroulement de l'enseignement des professeurs à ceux des élèves et étudiants, opter des méthodes saines, dans des conditions satisfaisantes et rassurantes pour les parents des élèves, étudiants, mais aussi pour le bien sanitaire des enseignants dans cette période de pandémie, il faut que l'on apprenne à vivre avec le virus, en le combattant, la vie continue, quant à cette année, s'il le faut même, il faut faire une année blanche pour les classes qui ne font pas d'examen, et ceux qui font des examens, il faut aussi des solutions.