10-06-2021 14:47 - Sahel : Macron serait sur le point d'annoncer une réduction d'effectifs de Barkhane

Sahel : Macron serait sur le point d'annoncer une réduction d'effectifs de Barkhane

Le Figaro - Plusieurs bases de l'opération Barkhane pourraient être fermées à moyen terme et les effectifs français réduits à 2500 personnes à l'horizon 2023.

La présidence française s'apprêterait à dévoiler jeudi 10 juin dans l'après-midi un début de retrait du Sahel des militaires de l'opération antidjihadiste Barkhane, notamment au Mali, théâtre d'un récent nouveau coup d'État, a appris l'AFP de trois sources proches du dossier.

Ces annonces, dont le détail n'est pour l'heure pas connu, s'inscrivent dans la volonté politique déjà esquissée par Emmanuel Macron de réduire à moyen terme la présence militaire française dans la zone.

Le chef de l'Etat doit tenir une conférence de presse sur les sujets internationaux à 16h30. Interrogé par l'AFP, l'état-major des armées s'est refusé à tout commentaire sur l'avenir de la principale opération extérieure de l'armée française. L'opération Barkhane et la situation au Sahel étaient au menu d'une réunion du conseil de Défense mercredi, selon plusieurs sources consultées par l'AFP, ayant toutes requis l'anonymat.

L'opération Barkhane dispose de plusieurs bases au Mali dont certaines pourraient être fermées à moyen terme, selon deux sources. A l'horizon 2023, les effectifs français devraient tourner autour de 2500 personnes selon l'une de ces sources. Deux d'entre elles ont aussi évoqué un éventuel sommet des différents pays européens pour discuter de l'avenir de l'engagement militaire au Sahel.

Paris déploie quelque 5100 soldats contre les djihadistes affiliés au groupe Etat islamique et à al-Qaida, un soutien de taille aux armées affaiblies des Etats du Sahel qui peinent à les combattre seules.

Mi-février, lors d'un sommet à N'Djamena avec les partenaires du G5 Sahel (Tchad, Mali, Burkina Faso, Niger, Mauritanie), le président français avait repoussé la décision attendue d'entamer le retrait et finalement annoncé que Paris ne comptait pas réduire «dans l'immédiat» les effectifs de Barkhane.

Il avait toutefois esquissé une stratégie de sortie, à la faveur de renforts européens prêts à les rejoindre, alors que la France combat massivement les djihadistes au Sahel depuis début 2013.

Par Le Figaro avec AFP




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 581

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)