23-06-2021 19:30 - Commission d’investissement de la Snim : Attention aux anguilles!

Commission d’investissement de la Snim : Attention aux anguilles!

Mauriweb - La Snim n’est pas encore sortie du gouffre de la mauvaise gouvernance ; mais l’espoir d’un redressement de ses pratiques avait commencé à prendre forme.

Jusqu’à ce que l’affairisme ne reprenne le dessus. Histoire d’un marché qui n’en finit pas de faire des vagues. 2017 et 2018 ; la Snim lance un marché de presse à caler les roues du train.

Parmi les conditions exigées par la Snim « les offres doivent nous parvenir impérativement sous plis fermés par courrier express (DHL, UPS, FEDEX ...) dans deux enveloppes fermés et séparées, une enveloppe contenant l'offre technique et une enveloppe contenant l'offre financière ». Le décor de l’offre est planté !

Après la Sogema, la MAE solution de rechange

« Les deux offres doivent être sous même envoi plis fermés et scellés » rechérit la commission. Mais les deux appels d’offres publiés sont, tour à tour, rejetés à l’étonnement général. Ils sont, à chaque fois, déclarés infructueux par l’utilisateur : le département 500 (chemins de fer et Port).

Une coïncidence troublante, la société Sogema, qui a pignon sur « roues » à la Snim affiche, dans chacune des offres, un prix exorbitant par rapport aux autres fournisseurs en course ; ce qui de facto l’exclut du marché.

Mais ce n’est point l’unique déraillement dans cette procédure à chaque fois ajournée pour « créer » les conditions de succès d’un client sonnant et trébuchant. Mais à l’impossible nul n’est tenu et donc rebelote.

Procédure sur des chapeaux de…roues !

Cette fois dans le dernier appel d’offres et pour les mêmes presses, l’on introduit un autre larron qui sait faire la fine bouche et accepter les dividendes. Le même marché numéroté, cette fois, 10047011, voit donc l’immixtion de MAE (Marchés Atlantiques Equipements).

Alors que dans le département 500, les suspicions entourent d’un voile opaque le quasi-monopole de certains fournisseurs comme le brésilien MAXION ou l’Ukrainien, KLW, pour les marchés lourds comme les roues de wagons, la commission des investissements de la Snim, présidée par le nouvel ADG, doit rester vigilante car le nouveau fournisseur, MAE, introduit à la dernière minute, n’a même le droit d’y figurer car il n’a tout simplement pas respecté la procédure de participation à l’offre en envoyant ses propositions par e-mail au lieu de DHL sous pli fermé comme mentionné (voir les conditions d’éligibilité). Un viol qui devrait l’exclure malgré le soutien dont il jouit au sein du département utilisateur !

La commission d’investissement est en tout cas alertée pour renverser la vapeur dans le sens de l’assainissement du climat des pratiques administratives et financières.

Affaire à suivre

JD



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 1880

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • LA VERITE SUR LA MAURITANIE (H) 24/06/2021 11:58 X

    Je n'ai qu'un mot à vous dire Jedna . Bravo pour vos investigations et merci pour ce beau travail. Mais n’oublions pas que le scandale SNC LAVALLIN / Projet Geulb1 est sans doute le scandale le plus connu de tous les temps.

  • kourabaa (H) 24/06/2021 09:51 X

    Vraiment je n'ai compris dans cet article "2017 et 2018 ; la Snim lance un marché de presse à caler les roues du train". On est en 2021!!!!!!

  • ELHAGHIGHA (H) 23/06/2021 21:15 X

    Les vieux directeurs de la SNIM qui étaient à 3 ans de la retraite ils avaient commandé pour 3 ans de consommation sur les articles de grande valeur comme les roues des wagons,le nitrate,les tricones outils de perforations etc....leur objectif était tout simplement de toucher leur commission car chaque directeur à la SNIM a ses fournisseurs étrangers.Ce genre de gestion n’avait jamais été connue à la SNIM. Maintenant ils ont sur les bras la consommation 3 ans nitrate qui pourrait pourrir dans ce stockage de longue durée.

  • pyranha (H) 23/06/2021 20:16 X

    Merci Mauriweb,merci Jedna Deyda un excellent journaliste d'investigation que la Rim aie connue.Depuis le départ des Français de la snim c'est la gestion à la bédouine aucun sérieux aucune rigueur .j'ai bossé dans cette société du temps des Français ,c'était exactement la rigueur stricte long à énumérer ici. Pauvre Mnie à jamais maudite impossible de s'y remettre.

  • pyranha (H) 23/06/2021 20:15 X

    Merci Mauriweb,merci Jedna Deyda un excellent journaliste d'investigation que la Rim aie connue.Depuis le départ des Français de la snim c'est la gestion à la bédouine aucun sérieux aucune rigueur .j'ai bossé dans cette société du temps des Français ,c'était exactement la rigueur stricte long à énumérer ici. Pauvre Mnie à jamais maudite impossible de s'y remettre.