09-07-2021 08:00 - Ecole Supérieure Polytechnique : visite du Chef d’État-major Général des armées [Photoreportage]

Ecole Supérieure Polytechnique : visite du Chef d’État-major Général des armées [Photoreportage]

Le mardi 6 juillet, le Général de Division Mohamed Bamba Meguett, Chef d’État-major Général des armées mauritaniennes, était en visite à l’Ecole Supérieure Polytechnique (ESP). A son arrivée, il a été accueilli par le Colonel ingénieur Mohamed Ould Mohamed Mahmoud, commandant de l’Ecole Supérieure Polytechnique (ESP).

Le 01 juillet dernier, l’ESP a été sélectionnée parmi les lauréats de la 1ère édition du «Partenariats avec l’enseignement supérieur africain», financée par l’Agence française de développement (AFD) et ciblant des filières de formation prioritaires pour le développement durable.

Le projet pour lequel l’ESP a été choisie a pour objectif de développer les formations en génie industriel pour accompagner la création d’industries dans les domaines de la pêche, de l’élevage et de l’agriculture.

Créée en 2011, l’Ecole Supérieure Polytechnique (ESP) est placée sous la tutelle du ministère de la Défense et de celui de l’Enseignement supérieur. Elle connait aujourd’hui un succès retentissant notamment dans son cycle préparatoire, son cycle d’ingénieurs et sa formation des techniciens supérieurs.

Elle forme les cadres moyens et supérieurs du pays dans le domaine de l’ingénierie (BAC+3 et BAC+5). Depuis 2015, l’ESP connait des réussites remarquables d’accès aux grandes écoles d’ingénieurs comme l’Ecole Polytechnique de Paris.

La création de l’ESP vise à répondre aux besoins du pays en termes de compétences hautement qualifiées dans le domaine du génie mécanique, du génie électrique, de l’informatique Réseaux et Télécoms, des Mines, Pétrole et Gaz, du génie civil, de l’hydraulique et environnement, des Statistiques, de l’Ingénierie des données et Génie industriel.

Véritable centre d’excellence dans le pays, l’ESP forme des ingénieurs pour les besoins du pays, en quantité et en qualité. Dans le passé, la Mauritanie faisait appel à d’autres pays dans le domaine de la formation des ingénieurs.

Aujourd’hui, l’ESP répond également aux besoins du pays en formant des compétences nationales capables de collecter des données, les traiter et concevoir des politiques basées sur des données scientifiques et des approches rationnelles. C’est le cas dans le domaine de la Statistique et de l’Economie Appliquée.

C’est le cas également dans le domaine de l’Energie, en perspective d’une production gazière en 2023. Dans ce sens, l’ESP a ouvert deux départements (Génie électrique et Mines, Pétrole et Gaz), et récemment, deux filières (Génie électrique et Energie renouvelable et Energie fossile). Les futurs diplômés vont être le fer de lance de cette politique de transformation de produits agro-alimentaires et halieutiques du pays engagée par les Hautes autorités nationales.

« Le problème de nos pays, c’est la compétence. Sans compétences, on ne peut rien faire », résume le directeur des affaires académiques, Mohamed Aly Louly.

Dorénavant, l’ESP s’est inscrite dans une perspective d’évolution. A cet égard, l’Etat mauritanien a sorti un décret, février dernier, créant le Groupe Polytechnique composé de 6 établissements à savoir, l’Ecole d’ingénieurs, l’Institut préparatoire aux grandes écoles d’ingénieurs, l’Institut Bâtiments Travaux Publics et Urbanisme d’Aleg, l’Institut Supérieur des Métiers de la Mine, l’Institut des Statistiques de Zouerate, l’Institut de l’Energie.

L’ESP est passée d’une taille d’une faculté à une taille d’une université, de 200 effectifs, au départ, elle est passée à 1200 étudiants.

Par Isselkha Idoumou Ivly
Pour Cridem

---







Commentaires : 2
Lus : 2197

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • almoudo3 (H) 10/07/2021 03:27 X

    Une Ecole de honte ou une seule composante est selectionnee. Dites moi comment est ce possible de venter cet ESP a caractere ratiale?

  • foutatoro (H) 09/07/2021 09:19 X

    Bon, je ne dis rien. Depuis Rosso, récemment, je peur de lui. Voilà !