26-07-2021 14:39 - La police ferme le bureau d'Al-Jazeera TV à Tunis

La police ferme le bureau d'Al-Jazeera TV à Tunis

Le Figaro - Des agents de police ont fermé lundi 26 juillet le bureau de la chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera à Tunis, après avoir expulsé tous les journalistes présents sur place, a indiqué à l'AFP son directeur Lotfi Hajji.

Cette fermeture survient au lendemain de l'annonce par le président tunisien Kais Saied du gel des activités du Parlement durant 30 jours et du limogeage du chef du gouvernement Hichem Mechichi.

«Une quinzaine de policiers, certains en uniforme et d'autres en civil, se sont introduits dans notre bureau et nous ont demandé de le quitter», a déclaré Lotfi Hajji à l'AFP.

Selon lui, aucune explication ni aucune décision judiciaire n'ont été fournies. «“Nous appliquons les instructions”, disaient seulement ces agents». Tous les journalistes ont quitté le siège d'Al-Jazeera et les clés du bureau ont été confisquées, toujours selon le directeur.

«Ce qui se passe est très dangereux, c'est une preuve que la liberté de la presse est menacée. Aujourd'hui c'est Al-Jazeera, un autre jour un autre média!», a averti Lotfi Hajji. Selon lui, des policiers sont restés dans le couloir du bureau d'Al-Jazeera tandis que d'autres contrôlaient les alentours du bâtiment. Contacté par l'AFP, le ministère de l'Intérieur n'était pas en mesure de donner des explications sur ce sujet.

Depuis la chute en 2011 du régime de Zine el-Abidine Ben Ali, la Tunisie jouit d'une importante liberté de la presse, considérée comme une des réussites de la révolution. Le Qatar est considéré comme proche du mouvement Ennahdha, principal parti au Parlement, dirigé par le président de la chambre Rached Ghannouchi.

Par Le Figaro avec AFP





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 562

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)