21-09-2021 14:59 - Affaire Wagner: «Le Mali est une nation souveraine», affirme Nouhoum Sarr, membre du CNT

Affaire Wagner: «Le Mali est une nation souveraine», affirme Nouhoum Sarr, membre du CNT

RFI Afrique - L'affaire Wagner provoque une brouille diplomatique entre Bamako et Niamey. Les autorités maliennes de transition n'ont pas apprécié les propos du ministre nigérien des Affaires étrangères sur notre antenne, la semaine dernière.

Hassoumi Massaoudou avait affirmé que le Niger ne saurait tolérer la présence de «mercenaires étrangers russes» dans la sous-région. Le patron de la diplomatie nigérienne a également fâché son voisin en rappelant aux autorités maliennes que l'organisation d'élections en février 2022 restent une priorité pour la Cédéao.

Des propos jugés injurieux et injustifiés par Nouhoum Sarr, président du Front africain pour le développement et membre du Conseil national de transition:

«Mais nous ne comprenons pas ces agitations, nous ne comprenons pas ces prises de position, qui en vérité ne correspondent à rien, ni politiquement ni juridiquement. La charte de la transition qui n’a connu aucune modification à ce jour, est claire. La transition c’est dix-huit mois. Pas plus. Il faut considérer les textes. Le plan d’action est passé devant le législateur malien. La charte a été adoptée par le peuple malien. Ce ne sont pas les déclarations d’un Premier ministre, aussi respectable soit-il, qui peuvent remettre en cause cela.»

Quant à l’affaire Wagner, Nouhoum Sarr rappelle le caractère souverain du Mali: «Le Mali est une nation souveraine, qui est libre de contracter avec qui il veut, pourvu que l’objet du contrat soit licite. Nous ne faisons d’ingérence chez personne, nous n’accepterons pas que les gens fassent aussi de l’ingérence chez nous. Ce sont des pressions inutiles. Nous discutons avec tous les pays d’égal à égal, conformément aux intérêts de notre pays.»

Par RFI





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI Afrique
Commentaires : 1
Lus : 848

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • patriote1978 (H) 21/09/2021 18:18 X

    HACH MAK !!! Où était la souveraineté du Mali au moment où le président de transition faisait appel à la France . Menacé dans son existence même par le MNLA et ses alliés islamistes . Une soldatesque très apte à faire un coup d'état mais incapable de défendre cette souveraineté. Il n'a pas honte ce monsieur où c'est son salaire mirobolant de membre du CNT qui lui monte à la tête ! En tant normal, en cas d’élection vous serez sûrement même pas membre d'un conseil municipal. Maintenant vous en profitez pour créer la zizanieafin de prolonger la transition . Mais la communauté internationale a compris le jeu de CHOGUEL et CIE...