30-09-2021 11:11 - Gros plan sur le projet de loi rectificatif de la loi de finance 2021

Gros plan sur le projet de loi rectificatif de la loi de finance 2021

Le projet de loi rectificatif de la loi de finance 2021 a été au centre de la réunion du gouvernement d’hier mercredi 29 septembre courant.

En effet, sur les nombreux projets de lois, de décrets et des communications examinés et adoptés par le Conseil des ministres, c’est le projet de loi rectificatif de la loi de finance 2021 qui revenu le plus dans les discussions.

D’ailleurs, le ministre des finances Mohamed Lemine Ould Dhehby s’est appesanti longuement sur les principaux axes de ce projet de loi rectificatif de la loi de finance 2021, au cours de la séance des commentaires présentés aux médias au cours de la conférence de presse axée sur les résultats du Conseil des ministres, tenu hier, en milieu de journée.

Les données affichent une croissance au niveau national, de 3 % et un contrôle de l’inflation autour de 3 % également.

En dépit, de la conjoncture économique difficile, la Mauritanie, a réussi à mettre en place des mesures visant à contenir la pandémie du covid-19 et à soutenir les groupes vulnérables, a-t-il souligné, ajoutant par rapport à ce dernier point, que dans le cadre de l’exécution du programme prioritaire élargi du Président de la République, beaucoup d’efforts financiers ont été consentis, pour l’acquisition des denrées de première nécessité et la stabilisation des prix, entre autres.

S’agissant des recettes, le ministre a indiqué qu’elles sont revues à la hausse, notamment grâce aux performances des ressources fiscales, a-t-il poursuivi.

A propos des dépenses, le ministre a annoncé que des fonds supplémentaires ont été alloués à divers départements et entités administratives, pour la mise en œuvre de plus d’activités dites prioritaires.

Et de révéler que le budget s’élève désormais à 80 milliards d’ouguiyas, soit une augmentation de 10 milliards d’ouguiyas (14,29 %) par rapport à la loi de finance initiale de 2021.

Pour ce qui est des recettes, elles ont atteint les 70 milliards d’ouguiyas, soit une hausse de 6,9 milliards d’ouguiyas (11 %) en comparaison avec la loi de finance initiale, a-t-il dit.

Le déficit budgétaire est passé de 6,9 milliards d’ouguiyas, soit 2,53 % du produit intérieur brut de la loi initiale, à 10 milliards d’ouguiyas, ce qui représente 3,6% du PIB de l’actuel projet de loi, a indiqué le ministre, selon lequel, le déficit va connaitre un pic, à hauteur de 1 % du PIB, notamment pour faire face aux conséquences de la pandémie.

Un travail important est en cours, pour maitriser les ressources humaines et le budget, a enfin affirmé Ould Dhehby, selon lequel, tous les fonctionnaires seront reliés à leurs départements, grâce à un système informatique.

La rédaction de Cridem

----

Commentaires : 1
Lus : 904

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Salem Vall (H) 01/10/2021 13:42 X

    Ou en êtes vous avec la loi de finance 2022? Faudrait-il attendre encore octobre 2022 pour une loi de finances rectificative? Continuer à rectifier mais commencer par vous même et le pays de sentira mieux