28-11-2021 08:29 - Mauritanie : le président Ghazouani veut intensifier la lutte contre la corruption

Mauritanie : le président Ghazouani veut intensifier la lutte contre la corruption

Alakhbar - Le président mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a exprimé son intention d’intensifier la lutte contre la corruption, lors d’un discours prononcé à la veille de la 61e fête de l’Independence du pays, célébrée ce dimanche 28 novrembre.

Le chef de l’État mauritanien a annoncé le renforcement de l’indépendance de la justice et du Parlement ainsi que la réforme du Code des marchés publics pour mieux combattre le phénomène.

Il a promis aussi de fortifier la présence des corps de contrôle au niveau des établissements publics et des différents secteurs ministériels et de faire appliquer leurs conclusions de leurs rapports.

Justifiant ses décisions, Ould Cheikh El Ghazouani a dit : « Nous ne voulons pas que la lutte contre la corruption se limite sur de simples slogans ou qu’elle mène à la corruption elle-même, à des règlements de comptes ou à des accusations sans fondement légal. La lutte contre la corruption doit être un travail institutionnel efficace, afin que les ressources de l'État soient préservées et les corrupteurs punis, selon la loi ».

Selon le président, la corruption sape les piliers du développement et gaspille les ressources de l'État en empêchant les projets de développement d'atteindre leurs objectifs.

La corruption fausse les regèle de la redistribution des richesses et affecte le lien de confiance entre l'État et les populations, a-t-il indiqué.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 2005

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Mauritanie D'abord (H) 28/11/2021 10:31 X

    Un très bon discours porteur d’espoir et de règlement de la situation, mais monsieur le président, la question que se pose tous les mauritaniens sont les hommes chargés de contrôler et de détecter les corrompus et de lutter correctement contre la corruption, ce Slogan risque d’avoir la maladie du silence, aujourd’hui la situation est pire qu’avant et vous le savez très bien, si vous avez intensifié votre discours sur la corruption c’est parce que la situation dépasse toute attente de règlement et de redressement. Monsieur le président de la république, tous les secteurs que vous avez cités dans votre discours souffrent de la corruption endémique et chronique, certains spécialistes disent que les deux ans de Ghazouani sont pires que les 10 ans d’Aziz, dans la corruption, le vol, les détournements de deniers publics, les faux et usages de faux, les règlements de comptes qui ne vise que la communauté noire de ce pays, ils sont enlevés sans raisons de leur fonction de directeur ou responsable, pour être remplacer par des hommes qui n’ont rien a voir avec la fonction, ils sont traités comme rien dans ce pays, le pire est le parti au pouvoir qui enlève et met qui il veut, cette mission est confiée à Khalil Ould Teyib, qui a pour langage l’arabisation, celui qui ne parle pas arabe doit être viré. La souffrance des mauritaniens n’a que durée, je souhaite que le discours soit une réalité sur le terrain, ce qui m’étonnerais.