06-01-2022 16:48 - Vidéo. Mohamed Bouamatou invite les investisseurs internationaux à investir leur argent en Mauritanie

Vidéo. Mohamed Bouamatou invite les investisseurs internationaux à investir leur argent en Mauritanie

Le Quotidien de Nouakchott - Dans une interview exclusive au journal francophone Financial Afrik, l'éminent homme d'affaires mauritanien Mohamed Ould Bouamatou a appelé les investisseurs internationaux à investir leur argent en Mauritanie, où toutes les conditions économiques et politiques sont désormais réunies pour les recevoir dans un climat de sécurité et de stabilité.

La Mauritanie aujourd'hui est un état de droit et d'institutions, et nul n'est contraint de favoriser qui que ce soit ou de recourir à des intermédiaires suspects, comme c'était le cas sous l'ancien régime.

Mohamed Ould Bouamatou s'est adressé aux investisseurs internationaux, déclarant : "Vous ne devez investir que dans des projets transparents qui profiteront à vous et à la Mauritanie".

Il les a exhortés à investir en Mauritanie comme ils investissent dans leur propre pays dans le cadre du plein respect des lois et règlements.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 2454

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • Salem Vall (H) 12/01/2022 23:45 X

    Vous pensez que les investisseurs sont assez fous pour dilapider leurs ressources dans un pays où la justice bat de l’aile et c’est un euphémisme. Les représentants officiels censés discuter les dossiers traînent pour la plupart des casseroles et ne parlons pas de nos hommes d’affaires, plutôt de louches affaires. NON. Ayez des représentants capables, par leurs compétences, leur passé et leur présent de convaincre des investisseurs. Les investisseurs ont peur des lobbyistes

  • hamaodo (H) 07/01/2022 21:46 X

    ce type doit se taire et gérer ses affaires;et ne pas insulter l'histoire

  • Sahelien-morali (H) 07/01/2022 14:06 X

    Bouamatou est un grand monsieur, quel que soit ce qu’on dit sur l’origine de ses affaires, il s’est affirmé avec respect et avec un rôle social et économique incontestable. En plus il s’est affirmé sur le plan international et cela est plus important que le reste. C’est important pour nous mauritaniens bédouins recroquevillés sur nous-mêmes d’avoir un des nôtres qui est ouvert sur la modernité qui nous entoure au Nord au Maghreb, à l’Ouest au Sénégal et ailleurs en Europe et ailleurs et ailleurs. Cette modernité qui est là et dont nous ne profitons pas. Bouamatou a ses carnets d’adresses là dans. Bouamatou devrait rester grand et ne pas s’acharner contre son cousin Oul Abdel Aziz. A notre avis, il devrait faire comme fait Oul Ghazouani qui est resté grand vis-à-vis de son ancien collègue et ami. Il laisse la justice suivre son cours, il laisse le peuple et la société s’exprimer librement sur le sort que mérite Oul Abdel Aziz, mais il ne se mêle pas lui-même de la chose. Bouamatou aussi est supposé être du même niveau de grandeur d’esprit, de sagesse. Des gens comme Ghazouani, Messaoud, Bouamatou, Boidiel, Sarr, n’ont pas de complexes, leur éducation les empêche de s’acharner outre mesure sur Oul Abdel Aziz qui est déjà entre les mains de la justice et malade. Donc à quoi bon de s’acharner contre lui sauf pour certains petits ministres complexés et vindicatifs de bas niveau qui n’ont pas d’éducation. Leur acharnement contre Oul Abdel Aziz risque de biaiser le cours du processus judiciaire. Ce genre de petits ministres complexés avaient déjà collé à l’ex président feu Sidi Oul Cheikh Abdellahi et l’avaient mal conseillé et embourbé dans les problèmes. Le président feu Sidi n'était pas un homme politique, il était un haut et ancien cadre de l’administration de longue expérience, un homme pieux, de haute éducation, mais pas un homme politique. La présidence n'était pas son projet. C'est feu Ely Oul Mohamed Val (cousin de l'épouse de Sidi) qui a préparé Sidi pour être président. Feu Ely et l'ancien président Oul Abdel Aziz avaient préparé Sidi, l'avaient appuyé et installé à la présidence. Le mérite leur revient à eux seuls (Ely et Aziz) dans le processus de démocratie exécuté en 2007. Sidi n'était qu'une pièce du processus. Mais son entourage l’avait poussé à se mettre en conflit avec les militaires de façon maladroite, et le résultat est affreux, nous en vivons les séquelles jusqu’à aujourd’hui. Le même entourage de basse éducation, sans sagesse et sans vision d’avenir, revient aujourd’hui coller au Président Ghazouani. Mais fort heureusement avec une différence cette fois, dans l’entourage il y a Bouamatou. Une autre différence est que Ghazouani a une fibre guerrière et militaire que feu Sidi n’avait pas, et de ce fait ils ne pourront pas le tromper et l’embourber.

  • LA VERITE SUR LA MAURITANIE (H) 06/01/2022 23:36 X

    Le Président Ghazouany devrait confier la ville de Nouadhibou à Mohamed Ould Bouammatou en qualité de Président de la zone franche, cet homme croyez-moi a les capacités et les compétences pour transformer la ville de Nouadhibou pour en faire une grande métropole moderne capable de rivaliser avec les autres grandes villes moderne de la sous-région. Avoir Mohamed Ould Bouammatou président de la zfn est une chance non seulement pour Nouadhibou mais pour l’ensemble du pays.

  • pingpong (H) 06/01/2022 17:15 X

    Pour la Mauritanie, je ne vois pas l'issue des problèmes auxquels on est confrontée. L'education est aux aguets, il n'y a que les riches qui peuvent s'éduquer. Comment un pauvre pourra suivre des etudes sachant qu'il ne peut meme plus s'offir un billet de bus pour se deplacer de chez lui à l'ecole ou à l'université. Tous ces riches font des cours à domicile. Ce gouvernement préfère réprimer les agriculteurs au lieux de les aider. La mentalité des Rimois n'est pas prête pour le développement. S'il n'y a pas de discipline, de l'ordre, la justice ... rien ne pourra changer. Une bonne partie de la population est analphabète, ça ne changera pas du jour au lendemain. Il faut des "Le jour d'Umuganda " pour aider le gouvernement à assainir le pays