15-03-2022 19:22 - Des "soldats blancs" accusés d’exactions au Mali

Des

Deutsche Welle - Human Rights Watch accuse l’armée malienne et des groupes djihadistes d’avoir tué 107 civils dans le centre et le sud-ouest du pays depuis décembre 2021. Des témoins parlent de la présence de "soldats blancs".

Selon Human Rights Watch, les victimes, des commerçants, chefs de villages, responsables religieux et même des enfants ont été exécutés. Le rapport relaye plusieurs témoignages de rescapés qui ont confirmé ces meurtres.

La plupart ont été commis dans le centre du Mali, une région en proie à des violences de toutes sorte depuis 2015, explique Human Rights Watch.
Certains Maliens interrogés ont déclaré aux enquêteurs avoir été torturés dans le camp militaire de Diabaly par des soldats maliens et quelques soldats blancs, qui parlaient une langue qu’ils n’avaient jamais entendue.

Des témoignages font été d’exécutions des prisonniers blessés, des plus faibles ou des plus âgés.

Trois autres témoins ont décrit une opération militaire malienne, le 14 janvier dans le village de Feto, dans le cercle de Niono, région de Ségou, où des militaires ont tué cinq civils. L’un d’entre eux parle de soldats blancs qui "portaient des uniformes différents de ceux de l’armée malienne. Je n’ai pas reconnu la langue qu’ils parlaient. Ce n’était pas le français."

Contacté, Human Right Watch n’a pas souhaité en dire plus et s’en tient aux témoignages de ces victimes, en attendant de recouper l’information.

La question est aujourd’hui de savoir si ces militaires qui parlaient une langue inconnue des témoins étaient des soldats russes et s’ils appartiennent au groupe Wagner présent dans le pays.

Ce groupe paramilitaire a déjà été mis en cause par les Nations unies pour des meurtres commis sur les populations civiles en Centrafrique, en dépit des déclarations du gouvernement qui nie la présence des mercenaires russes sur son territoire.

Eric Topona






Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1789

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)