19-03-2022 15:10 - Mauritanie : les femmes face au fléau de la fréquence excessive des divorces

Mauritanie : les femmes face au fléau de la fréquence excessive des divorces

Le360 Afrique - Le divorce est devenu un phénomène très fréquent dans la société mauritanienne. Cette instabilité des couples fait disparaître le charme de la femme divorcée et crée désormais une vive inquiétude chez les Mauritaniennes.

Le divorce est un phénomène très fréquent dans la société mauritanienne. Institution de base de la vie en communauté, le mariage apparait parfois comme une sucette, un amour de collégiens, qui dure le temps d’une rose.

Une dynamique qui conférait, jadis, une certaine aura aux dames multipliant les liaisons légales à travers les années, mais qui devient désormais la source d’inquiétude pour un grand nombre d’entre elles, soucieuses d’une stabilité sécurisante dans le contexte urbain d’un monde nouveau.

Siniya mint Hamdi Saleck, activiste féministe, explique «avoir beaucoup travaillé sur le phénomène du divorce au sein de la société mauritanienne». Un phénomène récurrent qui affecte beaucoup les femmes, du point de vue stabilité sociale. Une pratique «abuse» jadis considérée par les anciennes, mères et grands-mères, comme ordinaire et normale, en rapport avec la culture, le charme et la beauté d’une femme, dont les conséquences sont devenues de plus en plus néfastes dans le contexte d’une urbanisation accélérée.

Certains hommes poussent ce comportement à un niveau extrême, en se mariant à une femme suivant les exigences religieuses et légales, mais tout juste pour une nuit, ou quelques jours. Le résultat de cette pratique est un taux de divorce très élevé.

Pour sa part, Jemilatou Sadio Koné, autre activiste de la société civile, ayant vécu le phénomène, établit le même constat. Elle l’explique par l’apparition rapide de problèmes chez les couples, à la place de l’harmonie et de l’entente initiale. Une évolution imputable à plusieurs facteurs: la belle famille, les amis, l’entourage,... Elle rappelle le caractère sacré du mariage au plan religieux, qui devrait lui conférer une solide stabilité sociale.

Fatimetou mint Mohamed Vall, victime de divorce, témoignage sur «sa mésaventure» et invite ses concitoyens de sexe masculin à avoir un sens plus élevé des responsabilités.

Enfin, Mariata Sy, victime elle aussi de divorce, proteste contre l’attitude d’un homme avec lequel elle s’est mariée pendant peu de temps, qui a disparu l’abandonnant avec un petit enfant à entretenir.

De notre correspondant à Nouakchott, Amadou Seck





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 3159

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)