15-04-2022 11:52 - Le jeûne des Nouakchottois : Le sport s’invite aux nuits de ramadan

Le jeûne des Nouakchottois : Le sport s’invite aux nuits de ramadan

Initiatives News - A Nouakchott, le mois de ramadan est une période de piété et de recueillement par excellence. Il est marqué également par l’organisation d’activités sportives comme les tournois de foot de quartiers qui attirent beaucoup de jeunes venus de toute la ville. Ce qui fait que les ruelles sont bondées de monde, les espaces publiques, les salles de foot ou terrains sont saturés.

Les journées durant le Ramadan sont souvent longues et chaudes. Par conséquent, dès la nuit tombée, les habitants de Nouakchott sortent pour profiter de la fraîcheur nocturne de ce pays Sahalien. Vers 23h après les prières « d’iicha » et de « naafila » les jeunes se dirigent vers les espaces publiques, terrains de football ou salles de jeu pour s’entrainer ou pour jouer au ballon.

Cela leur permet de digérer et de pouvoir encore manger durant la nuit pour ensuite continuer le carême le lendemain et cela pendant tout le mois du ramadan. Nous avons promené notre micro aux alentours du stade olympique de Nouakchott.

Brûler les calories

« Je m’appelle Mathala, on est là pour faire du sport, les gens mangent beaucoup pendant la rupture du jeune, ils prennent du tajine, de la pâtisserie et du zrigh.

C’est la raison de notre venue ici vers le stade olympique pour s’entrainer et pouvoir digérer ce qu’on a mangé et faire disparaitre le sucre de nos corps. On court on fait le tour du stade 2 fois ou 3 jusqu’à vers 1 h ou 2 h du matin ou bien on organise un match de foot bal. »

« On doit beaucoup bouger et faire travailler le corps pour, non seulement digérer ce qu’on a mangé à la rupture du jeune et ensuite enlever le sel du corps en faisant du sport. En Mauritanie les gens mangent beaucoup et ne font pas du sport, c’est mauvais pour la santé »

« Je m’appelle Mamadou et j’ai 29 ans, après la rupture chaque nuit on fait quelques séances d’entrainement pendant 1 h 30 minute et on retourne à la maison. Après le sport on mange le dernier repas avant de dormir. »

« Je m’appelle Mata sahide fall, le soir après la rupture du jeune je fais du jogging aller courir en ville avec des amis et parfois on joue du lido pour faire de la passe temp. »

Ou se reposer face à la télé ou avec ses livres

Contrairement à ces jeunes, Aissata Sow préfère lire le coran et suivre la télé pendant la nuit à la place du sport.

« Je m’appelle Aissata Alioune Sow, je suis étudiante en gestion d’entreprise pour moi le ramadan après la rupture se passe bien, les soirées sont consacrées à la prière généralement on va d’abord à la mosquée où on fait la prière à partir de 21h jusqu’à 22h ensuite on se repose et puit il y a la lecture du coran.

Il y a certains membres de ma famille qui partent faire du sport et d’autre partent pour se promener mais moi quand même je préfère rester à la maison et suivre des émissions à la télé et attendre le repas qui vient vers minuit ça se passe en famille et le reste de la nuit, avant de dormir je révise mes cours parce qu’on est en plein année scolaire. »

Est il interdit de pratiquer le sport pendant le ramadan ? le docteur Alassane Ba pour nous éclaircir sur la question.

« Je suis docteur Alassane Salif Ba médecin généraliste, la pratique de sport durant le mois de ramadan je le recommande à tous les jeunes et c’est très bénéfique. Juste après la rupture les familles prennent à peu prés 3 à 5 repas dans un temp très limité entre 19h et 23h et ces repas sont généralement très sucrés et c’est très grave pour la santé.

Donc la pratique du sport à 23h après ces repas permet de bruler les calories, la masse graisseuse et contribue à prévenir certains maladies chroniques que vous connaissez tous comme le diabète comme la HTA. »

Amy Fofana



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 8354

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)