15-04-2022 18:15 - Le gouvernement accorde des primes mensuelles, annuelles et trisannuelles aux membres de l’IGE …Détails

Le gouvernement accorde des primes mensuelles, annuelles et trisannuelles aux membres de l’IGE …Détails

Alakhbar - Le décret adopté par le gouvernement au cours de sa dernière réunion, tenue mercredi 13 avril passé, accorde de nouveaux avantage aux membres de l'Inspection Générale de l'Etat (IGE), après le rattachement de cette dernière à la tutelle de la Présidence de la République.

Les membres de l'IGE perçoivent, selon le texte du nouveau décret, des primes mensuelles, une prime annuelle, en plus de primes d'équipement accordées tous les trois ans, ainsi qu'une indemnité pour les missions effectuées à l'intérieur du pays.

Primes diverses

Le nouveau décret stipule dans son article 3 l’octroi d’une allocation mensuelle de 550 000 ouguiyas anciennes aux inspecteurs, tandis que l’article 5 leur accorde une récompense annuelle s'élevant à 2,5 millions ouguiyas anciennes et 2 millions aux inspecteurs d'État.

L’inspecteur général de l’Etat s'est également vu accorder, en vertu du même décret et selon l'article 4, une indemnité d'équipement payable tous les trois ans, d'un montant de trois millions ouguiyas anciennes, tandis que cette indemnité s'élève à deux millions ouguiyas anciennes pour les inspecteurs de l’IGE.

Les inspecteurs adjoints percevront quant à eux en vertu de l’article 3 dudit décret une prime mensuelle de 470 000 ouguiyas anciennes, tandis que l’article 5 leur accorde une prime annuelle de 1,5 million ouguiyas anciennes.

L'article 4 stipule leur octroi d’une indemnité d’équipement tous les trois ans, s'élevant à 2,25 millions ouguiyas anciennes.

Concernant les inspecteurs vérificateurs, l'article 3 leur accorde une prime mensuelle de 350 mille ouguiyas anciennes, tandis qu’ils percevront en vertu de l'article 5 une prime annuelle de 1,1 million ouguiyas anciennes, en plus d’une indemnité d’équipement tous les trois ans fixée par l’article 4 à 1,2 million ouguiyas anciennes.

Primes de déplacement à l’intérieur

L’article 7 dudit décret stipule également sur les primes des membres de l'IGE au cours de leurs missions à l'intérieur du pays.

Ils perçoivent selon ce même article une prime de 40 000 ouguiyas anciennes par jour pendant leurs missions à l'intérieur du pays, tandis que les inspecteurs d'État adjoints touchent quotidiennement 35 000 ouguiyas anciennes.

La prime journalière des inspecteurs vérificateurs s'élève quant à elle à 30 000 ouguiyas, celle de l'expert ou de l'auditeur délégué à 25 000 et la prime de ceux qu'on appelle « autres agents » à 12 000 ouguiyas anciennes par jour.

Amélioration des conditions

Dans le communiqué publié à l'issue de sa récente réunion, le gouvernement a inscrit l’attribution de ces avantages et rémunérations dans le cadre de sa volonté d’améliorer les conditions de travail de l’IGE « appelée à jouer un rôle fondamental dans la lutte contre la gabegie et l’amélioration des performances de l’administration dans le cadre de l’accélération de la mise en œuvre du programme du Président de la République ».

Le nouveau décret - signé par le Premier ministre Mohamed Ould Bilal, le ministre secrétaire général de la présidence Yahya Ould Ahmed El Wagheb et le ministre des Finances Isselmou Ould Mohamed M’Bady- modifie et complète certaines dispositions du décret n° N° : 0144 - 2018 du : 17 octobre 2018 fixant la rémunération et les avantages des membres de l'IGE.

Nouveau inspecteur et équipes

Le président Mohamed Ould El-Ghazouani a promulgué à la mi-décembre dernière, un décret rattachant l’IGE à la Présidence alors qu’elle relevait auparavant de la tutelle du Premier ministère.

Il a nommé également le même jour à ses commandes, son ancien conseiller, El Hacen Ould Zeine.

Ould Ghazouani a promis ultérieurement, au cours de sorties successives, que les rapports de l'IGE suivront les cours et seront soumis immédiatement aux décisions et mesures qui s’imposent.

L’IGE avait annoncé par ailleurs, au cours de la seconde quinzaine de mars dernier, l'envoi simultanée de huit missions d'inspection, dont chacune compte quatre personnes, à cinq départements ministériels, de nombreuses institutions et de projets importants.

L'Inspection générale de l'État a fixé un délai de 6 semaines à ses équipes pour accomplir leurs missions et lui remettre des rapports.

L'objectif visé par ce coup d’accélérateur du travail de l’IGE serait, selon des sources, d’arriver à réaliser entre 50 et 60 missions d'inspection par an.

Interrogations sur le choix

29 personnes avaient prêté serment le 16 mars dernier devant le président de la Cour suprême, en tant que membres de l'IGE

La révélation officielle de leurs noms a suscité une vive polémique sur les réseaux sociaux quant au mécanisme de leur sélection, puisque l’IGE n’avait annoncé aucun concours ou tri de dossiers pour sélectionner ses membres.

L'article 10 bis stipule que les inspecteurs d'Etat doivent justifier d'au moins quinze années d'expérience, ou d'un diplôme bac+5, et d'au moins huit années d'expérience.

Il stipule également que les inspecteurs d'Etat auxiliaires devaient justifier d'au moins dix ans d'expérience, ou d'un diplôme bac+5, et d'au moins cinq ans d'expérience.

Ci-après les noms des 29 personnes inspecteurs d’Etat adjoints et vérificateurs :

- Houriya Dia, Inspectrice adjointe d’Etat

- Moctar Ousmane, inspecteur adjoint d'État,

- Mohamed Vall Mohamed Vall, inspecteur adjoint d'État

- Nevissa Mohamed Khabaz, inspectrice adjointe d'État

- Ahmed Mohamed Sghair, inspecteur adjoint d'État

- Mrabih Rabou Salem Memou, inspecteur adjoint d'État

- Mounina Ahmed Bamba, inspectrice adjointe d'État

- Camara Moussa, inspecteur adjoint d'État

- Aicha Sidi Ali, inspectrice adjointe d'État

- Yacoub Cheikh Sidiya, inspecteur adjoint d'État

- Fatimetou Zahra Abderrahmane, Inspectrice vérificatrice ,

- Aminetou Baba Hamdi, Inspectrice vérificatrice,

- Baba Mohamed Cheikh, inspecteur vérificateur,

- Fatimetou Mohamed Zeine El Abidine, inspectrice vérificatrice,

- Hachem Mohamed Hassen Ekhyarhoum, inspecteur vérificateur,

- Houda Lemrabott Hamdahi, Inspectrice vérificatrice,

- Mariem Mesgharou Leghweizi, Inspectrice vérificatrice,

- Nagi Sidi Mohamed Khalifa, Inspecteur vérificateur,

- Raghiya Oumar Sidi Hamed, inspectrice vérificatrice,

- Saha El Arbi Didi, Auditeur vérificateur,

- Sana Naji Boubacar, inspectrice vérificatrice,

- Mohamed Bouya Sidi Ali, inspecteur vérificateur,

- Moulay El Hassen Ahmed Mouloud, Inspecteur vérificateur

- Mohamed Vall Sidi Mohamed, inspecteur vérificateur

- Mohamed Lemine El Hamidi, inspecteur vérificateur,

- Abou Diallo, inspecteur vérificateur,

- Fatimetou Mohamed Radhi, inspectrice vérificatrice

- Mohamed Abeidick, inspecteur vérificateur

- Sidi Mohamed Abdel Malick, Inspecteur vérificateur.

Edité par Al-akhbar

Traduit de l’Arabe par Cridem

L'Article Original



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1858

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • hamaodo (H) 15/04/2022 23:38 X

    bof bof