06-05-2022 15:03 - La Mauritanie demande au Sénégal d’activer l’accord signé dans le domaine de la lutte commune contre les oiseaux granivores

La Mauritanie demande au Sénégal d’activer l’accord signé dans le domaine de la lutte commune contre les oiseaux granivores

Sahara Médias - Le ministre mauritanien de l’agriculture Adama Bocar Soko a révélé que la Mauritanie a saisi le Sénégal pour activer l’accord signé en 2012 pour la lutte contre les oiseaux qui menacent les cultures sur la frontière entre les deux pays, ajoutant que la Mauritanie a mobilisé des équipes pour cette opération appuyées par deux drones.

Lors de sa réunion avec les agriculteurs jeudi à Rosso, le ministre a dit que le pays s’apprête à acquérir quatre nouveaux drones afin de renforcer la lutte contre les oiseaux granivores.

Il a ajouté que son département est convenu avec le ministère de la défense de l’utilisation d’un avion militaire dans le cadre de cette lutte contre les déprédateurs, tandis que le Sénégal s’attaquera aux nids des oiseaux venus du Sénégal.

Adama Bocar Soko a dit que le but de sa visite au Trarza est d’évaluer l’avancement des aménagements agricoles destinés à contribuer à l’autosuffisance alimentaire, la lutte contre la pauvreté, à corriger les dysfonctionnements techniques au niveau des aménagements programmés et à exiger des opérateurs qui en sont chargés de respecter les délais d’exécution des travaux et leur conformité avec les cahiers de charge.

Le ministre a ajouté que cette visite va également permettre de résoudre le problème de l’eau dans les canaux d’irrigation grâce à l’intervention de la société des aménagements agricoles et des travaux (SNAT), ajoutant que l’OMVS s’est engagée à préserver le niveau de l’eau au niveau du barrage de Diama.

Il a invité les agriculteurs à tenir compte de la capacité des canaux afin d’obtenir la quantité suffisante en eau tout au long de l’année et à tirer les leçons des expériences répétées à propos des problèmes récurrents de l’eau.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1077

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • hamaodo (H) 06/05/2022 18:37 X

    depuis quand ce bled arriéré peut demander ou exiger quelque chose d'un autre pays? adama sonko tais toi.