11-05-2022 09:54 - Le ministère du commerce met en garde contre la consommation du chocolat Kinder et les pâtes "Ndomi"

Le ministère du commerce met en garde contre la consommation du chocolat Kinder et les pâtes

Sahara Média - Le ministère mauritanien du commerce, de l’industrie, du tourisme et de l’artisanat a mis en garde mardi contre la consommation du chocolat KINDER et les pâtes NDOMI après s’être assuré que les deux produits étaient impropres à la consommation humaine.

Le ministère a ajouté qu’il allait retirer toutes les quantités disponibles de ces deux produits et qu’il les incinérera à cause des dangers qu’ils représentent pour la santé. Il a appelé tous les importateurs de s’abstenir désormais d’importer et de vendre ces produits.

Ces mesures d’interdiction concernent le chocolat connu sous le nom de KINDER avec ses différentes variétés identifiées par le ministère de la santé et les pâtes alimentaires de consommation rapide appelées NDOMI avec ses différents goûts.

Le ministère a appelé les populations à s’abstenir de consommer ces produits dangereux pour la santé publique et a demandé à tous les citoyens d’informer les autorités des commerces où ces produits sont vendus.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 2233

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • rimois (H) 12/05/2022 12:34 X

    Attention avec les consommation rapide. Il est preferable de toujours prendre le temps de chercher bio, preparer ou cuisiner bio et manger bio au lieu de manger des repas usinés et emballés depuis des mois pour des mois voir des années

  • Buwuelm (H) 11/05/2022 14:57 X

    « Des chocolats Kinder produits en Belgique ont été rappelés en avril 2022 à cause d'une épidémie de salmonellose en France ». Cette alerte en France est la raison qui a poussé le ministère mauritanien à mettre en garde les consommateurs. Le Département ministériel ne peut pas perdre du temps à vérifier ce qui est déjà confirmé, surtout que les chocolats en question ne sont pas confectionnés en Mauritanie. Il ne peut que faire confiance aux laboratoires européens qui ont détecté les salmonelles dans plusieurs produits Kinder, et ont pris les décisions nécessaires, dont celle d’informer les distributeurs qui sont dans le pays, et qui se trouvent être sous la houlette du ministère du Commerce.

  • Buwuelm (H) 11/05/2022 12:24 X

    La Rédaction de CRIDEM avait publié le 13/04/2022, un article intitulé : « Plusieurs hospitalisations après la consommation de chocolat Kinder, 150 cas recensés en Europe ». Cela était une alerte. Pour quelles raisons, le Ministère mauritanien du Commerce, de l’Industrie, du Tourisme et de l’Artisanat, a attendu presque un mois pour réagir ? Des commerçants véreux pourraient bien avoir tenu en cachette des stocks, en vue de servir les produits incriminés à des consommateurs non avertis. Dans pareille circonstance, pouvant affecter la santé publique, l’hésitation du ministre n’avait pas sa place. Maintenant, il faut contacter les hôpitaux et réclamer tous les bulletins de santé ayant trait à des intoxications constatées entre le 1er Avril et le 11 Mai 2022. Comme cela, le ministère aura une idée de l’impact que pourrait avoir sa réaction tardive sur la première mise en garde de CRIDEM. Espérons que les dégâts seront limités.

  • Marouane (H) 11/05/2022 10:36 X

    Cette information est complétement tronquée ! Le Ministère du commerce doit informer les consommateurs sur quelles bases, il a jugé que ces produits sont impropres à la consommation humaine. Le MCIT a-t-il des laboratoires ? Si oui, lesquels ? Le MCIT a-t-il envoyé des échantillons pour analyse à l'extérieur ? Le Ministère du commerce doit être objectif et apporter des preuves scientifiques avant de lancer ce genres d'informations. Qui nous garantit que tous les autres produits importés en Mauritanie sont propres à la consommation ?