31-05-2022 15:15 - Les peuls sont-ils mauritaniens ? Pr ELY Mustapha

Les peuls sont-ils mauritaniens ? Pr ELY Mustapha

Agoravox - S’ils sont en Mauritanie, ils sont aussi nombreux au Nigeria, au Niger, dans le nord et ouest du Cameroun, au Mali, au Sénégal, en Guinée, au Tchad, en Gambie, au Burkina Faso, au Bénin, en Guinée-Bissau, en Sierra Leone, au Ghana, en Côte d'Ivoire, au Togo et au Soudan. En Guinée Conakry, ils font même 53,4 % de la population !

Ils sont dans toute l'Afrique de l’Ouest, « squattent » toute la bande sahélo-saharienne, soit au total une quinzaine de pays différents soit entre 25 à 65 millions de personnes !

Les peuls sont partout, jusqu’en Afrique du Sud et dans la corne de l’Afrique ! Ce seraient les « chinois » locaux de l’Afrique, partout. Ils portent d’ailleurs différentes appellation, Foulani, Fulbés, Fulfulde, Pular ou encore Fellata…et même toucouleurs. De quoi donner le tournis pour s’y retrouver.

Ils sont partout avec leurs troupeaux qui vont et viennent du Nord au Sud et d’Est en Ouest. Rien ne les arrête, même pas le désert ! Une mobilité à l’énergie solaire qui ferait pâlir les adeptes des énergies renouvelables. Tesla lui-même serait un Peul !

Puisqu’ils sont partout, peut-on dire que les peuls sont mauritaniens ? On ne peut reconnaitre une nationalité qu’a des personnes identifiables et individualisables. Elles ne peuvent être ici et partout à la fois. Le pouvoir d’ubiquité, soit être à deux endroits à la fois, du peul ne peut lui permettre d’être mauritanien. Le peul est l’exemple même de la physique quantique, développant dans les pâturages, les propretés d’un l’électron…suivi de ses vaches.

D’ailleurs peut-on admettre qu’un peul soit plus attaché à l’herbe qui pousse sur toute l’immensité de l’Afrique qu’à un quelconque territoire qu’il traverse au gré des saisons, et des pâturages et qu’il puisse, spécifiquement, être mauritanien ?

S’il était vraiment mauritanien, pourquoi le Peul ne peuplerait pas densément le désert mauritanien, pourquoi ses vaches ne seraient pas dans les oasis et ses taureaux sur les dunes ? Pourquoi les poulos ne vendraient pas le « Kossam » dans le Tiris-zemmour et les bergers peuls ne seraient pas en train de « pâturer » dans la passe d’amougjar ? Simple parce que le peul n’est pas mauritanien. Il est peul voilà c’est tout.

La question est donc résolue et nous venons d’apporter assez « d’arguments » pour ce vieux maure un peu fêlé, qui voudrait « chasser les peuls de Mauritanie, parce qu’ils ne sont pas mauritaniens. ».

Aujourd’hui sous les verrous, cet ersatz est l’exemple de ce que la Mauritanie d’aujourd’hui a produit de pire dans les mentalités dégénérescentes de plus de quarante ans d’un régime militaire d’exacerbation du tribalisme, du clanisme et de la médiocrité humaine.

Peut-on argumenter sur les racines du peuple peul, dont l’existence sur le territoire est bien plus ancienne que la Mauritanie elle-même ?

Lorsque le gouverneur Xavier Copollani traça à l’équerre les frontières de la Mauritanie et lui donna une telle appellation, les peuls étaient déjà là avec leur culture millénaire, leur langue, leur poésie, et leurs épopées légendaires. L'épopée de Silâmaka et Poullôri, la geste de Ham-Bodêdio, l'empire peul du Macina. L'épopée de Boûbou Ardo Galo …

Plus ancien encore, fondateurs de prestigieuses civilisations, l'historien Cheikh Anta Diop a lié les Peuls à l'Égypte ancienne, Tauxier les lie à leur pays d'origine (moyenne Égypte) vers le VIe siècle avant l'ère chrétienne. C’est autant dire que même la Maurétanie romaine n’existait pas encore !

C’est autant dire que le peul n’a pas besoin d’être mauritanien pour exister, mais la Mauritanie a besoin du peul pour exister, car il en est une composante humaine vitale pour son existence. Enfant sans conteste de son sol, il lui apporte la richesse humaine d’une civilisation millénaire dont la Mauritanie fut ( et est) un espace historique.

Mais au lieu d’émuler cette synergie du peuple mauritanien avec toutes ses ethnies, l’Etat mauritanien, a depuis longtemps démissionné de son rôle d’unificateur et d’appareil de solidarité nationale.

L’ignorance de l’autre, le bigotisme civil, le laisser-aller éducatif et culturel, le favoritisme tribal, l’obscurantisme religieux, le « je m’en-foutisme » des décideurs publics, la pauvreté des populations, la misère des classes la démission des intellectuels, le clientélisme politique et l’avenir en impasse, font que naissent des "esprits" tordus qui spolient toute une nation.

Pr ELY Mustapha





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 6
Lus : 6033

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • kaykouta (H) 01/06/2022 06:59 X

    Merci Professeur. Encore une de vos inoubliables sorties. Un grand homme de savoir et d'honneur. Rien à dire de plus. La Mauritanie est reconnaissante. Je partage avec mes respects.

  • maestro (H) 31/05/2022 21:11 X

    En 1960, la population était de 500 milles H. Dont 300 Hassaniphones 200 africanophones. Le poseur de la première Pierre du palais présidentiel de Nouakchott s'appelle Dia Mamadou... Professeur il était inutile de griffonner ces quelques mots, tous judicieux mais un débat stérile.

  • mdmdlemine (H) 31/05/2022 18:56 X

    Ely Ould Moustapha est un intellectuel de race pure, un mauritanien idéal décomplexé qui ne connait le prisme communautaire Ces contributions sont des chefs d'oeuvres, des potions curatives intellectuels du mal mauritanien Sa pureté intellectuelle l'a contraint comme bien de cerveaux à s'exiler mais sans jamais oublier leur devoir envers leur patrie en donnant les bons conseils chaque fois que l'occasion se présente C'est ce genre d'intellectuels apolitiques dont la Mauritanie a besoin pour se débarasser de ses lourdes pesanteurs sectaires et autres félicitations pour cette contribution

  • Salem Vall (H) 31/05/2022 16:07 X

    Vous l’avez dit. Le problème n’est pas la mauritaneite du peul mais surtout la démission de nos dirigeants qui sont en place non pas pour « diriger » mais plutôt digérer et surtout l’apparition de certains énergumènes qui, pour vivre aux crochets des « dirigeants » font planer le spectre de la fin du monde si leur ventre n’est pas rempli alors qu ‘ils ne représentent même pas 20 personnes. Le système les maintient en perfusion pour faire croire au peuple dans l’ensemble qu’il gère une situation explosive. Croyez-moi mais si ces 5 ou 6 personnes sont mises en prison, 99,99% des Maïténa vont pas s’en apercevoir. A qui profite je crime?

  • maham68 (H) 31/05/2022 15:49 X

    Un joli pied de nez à ces négationnistes issus de l'incubateur des régimes médiocres qui se sont succédés en Mauritanie.

  • hamaodo (H) 31/05/2022 15:30 X

    CHAPEAU professeur ;y'a rien a! !ajouter !comme d'habitude;cet exposé claire et limpide digne d' un anthropologue