05-06-2022 18:41 - Le beau-fils d’Aziz utilisait des membres de la garde présidentielle pour faire passer de l’or de contrebande

Le beau-fils d’Aziz utilisait des membres de la garde présidentielle pour faire passer de l’or de contrebande

C’est ce que rapporte dimanche 5 juin le média en ligne Alakhbar qui cite le rapport du pôle anti-corruption du Parquet de la République de Nouakchott-Ouest.

Selon ce rapport, Mohamed Ould M’Sabou, gendre de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz, faisait recours à des membres de la garde présidentielle pour faire passer de l’or de contrebande à l’aéroport de Nouakchott.

"Il est clair que cette utilisation d'éléments de sécurité affiliés à la présidence n'aurait pas eu lieu sans que l'accusé, Mohamed Ould Abdel Aziz, n'ait donné l'ordre de le faire, ce qui fait de lui un auteur du crime d'abus d'influence", estime le pôle anti-corruption.

Le pôle anti-corruption a également publié la liste des avoirs du gendre de l’ancien président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz. Ils comprennent des comptes bancaires en Turquie et en France, en plus d’usines, d’entreprises, de maisons, de terrains et de voitures.

Par cridem.org
----



Commentaires : 5
Lus : 3171

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • hachmi (H) 06/06/2022 15:08 X

    Si ce pillage systématique et à grande échelle a pu prospérer pendant plus de 10 ans ce n'est pas seulement avec ce pauvre beau fils et quelques gardes présidentiels. Il faut croire que nous avons été tous des complices en nous laissant bernés par de puissants laudateurs de tous les milieux.

  • MAURINFO(FRANCE) (F) 05/06/2022 19:49 X

    N’oublions pas le Trafic des devises en haute mer, le bateau qui a défrayé la chronique à Nouadhibou, serait affrété par la société Alpha services. Alpha services est une branche du groupe Mohamed Abdellahi Ould IYaha cousin d’aziz .

  • LA VERITE SUR LA MAURITANIE (H) 05/06/2022 19:20 X

    non seulement , aziz utilisait les membres de la garde présidentielle pour faire passer de l’or en tant que Président de la république , mais aussi en tant que chef du BASEP sous le boucher d’inal taya le sanguinaire , il utilisait des membres de son entourage pour faire passer de l’or de contrebande vers le mali , guinée, Ghana et de devises vers le Maroc, l’Espagne et la Turquie .

  • Observactiivi (H) 05/06/2022 19:14 X

    Dans les poursuites de cette affaire de Casse du siècle lors de la décennie de Oul Abdel Aziz, les juges sont le maillon faible de la chaine. Ce n'est pas le moment de glorifier ces pauvres magistrats sur lesquels sera rejetée la responsabilité de cette affaire. Les juges sont aujourd'hui placés dans un dilemme moral dangereux. Certains d'entre eux pourraient en tirer profit et blanchir les auteurs de cette « Nhira » l’un après l’autre et de banaliser l’affaire si possible, sous divers prétextes de collaboration de certains avec la justice et d'autres prétextes. Et dans tous les cas, les risques sont énormes dans l’avenir pour tous y compris les juges. Pour le moment, le Casse du siècle qui a eu lieu dans la dernière décennie pourra passer facilement, mais son passage avec une telle facilité conduira inévitablement à d’autres Casses plus énormes en cas de changement de régime, et ce sera fatal pour tous, pour les auteurs du premier Casse et pour ceux du casse suivant, car la capacité de l'économie et de la société peut ne pas supporter deux Casses de cette ampleur en l'espace d'un siècle.

  • hamaodo (H) 05/06/2022 19:02 X

    une vraie entreprise de pillage en coupes regléés digne de la cosa nostra,woutowf; *** on vole comme on veut,