10-08-2022 01:15 - Avalanche d'augmentations en Côte d'Ivoire et inondations et incendie chez nous

Avalanche d'augmentations en Côte d'Ivoire et inondations et incendie chez nous

Mohamed Mohamed El Hacen - Oui, mais comparons toujours ce qui est comparable !

Deux amis ont eu la gentillesse de m'envoyer la même vidéo. Le premier suggère que la Mauritanie s'inspire de son contenu. Le second me reproche, suite à mon dernier vocal, de continuer, malgré tout, à soutenir le Président de la République.

Il justifie ses griefs en faisant prévaloir une comparaison entre Ouattara, le Président de la Côte d'Ivoire avec le nôtre.

J'ai écouté, dans ladite vidéo, le discours du Président ivoirien, Mr Ouattara, dans lequel il offre une avalanche d’augmentations de salaires et autres avantages aux fonctionnaires, agents et retraités de l'Etat.

Il dicte, en outre, au secteur privé de procéder à une augmentation générale des salaires de 5%.

Je fais remarquer, d'abord, que les problèmes sont souvent mal posés dans notre pays. Il y a des manières de poser les problèmes qui indiquent la voie des solutions. D’autres manières, à contrario, ne mènent nulle part et ne nous aident pas à prendre le bon chemin.

Exemple: la Problématique de la vie chère qui se pose avec acuité partout dans le monde.

En Mauritanie, on pose le problème suivant : “les prix sont excessifs, les prix ont augmenté …”

Aussi, le problème de la cherté de la vie est-il mal posé, pas sous bon angle. L’intitulé n’aide pas à réfléchir positivent pour trouver les solutions.

En Côte d’Ivoire, on a posé manifestement cette problématique en terme de pouvoir d’achat.

Le président l’ivoirien (voire vidéo ) a bien vu le problème,ce qui lui a permis de découvrir les solutions idoines . Je ne pense pas, à priori que nous puissions le suivre ou l'imiter.

Notre Président ne pourra pas malheureusement lui emboîter le pas! Pour quoi?? me rétorqueriez -vous.

Eh bien, parce que le budget de l’Etat mauritanien« boite »,il marche su un seul pied.

Pourquoi les Finances de l’Etat handicapent Ghazouani et pas Ouattara

A cause des raisons évidentes qui ne finissent pas. J'en citerai seulement quelques unes :

- le poids, dans les dépenses publiques annuelles, du surendettement légué par la décennie : 300 millions de dollars. .Faites la conversion en ouguiyas ( Moi, j’ai oublié les dollars et j’ai été dégoûté des ouguiyas à cause des rapport des Azizaniens avec les ouguiyas anciens ou nouveaux ! Honneur et fierté obligent!)

- parce que Ghazouani a reçu en héritage des société d’état endettées et déficitaires ( ce que les gestionnaires appellent,dans leur jargon, les canards boiteux) qui ne contribuaient plus au budget de l’Etat, mais qui attendent chaque année des subventions de l’Etat. Ne parlons pas de sociétés enterrées dans les cimetières du Ksar et ailleurs

- parce que la classe moyenne a été réduite en cendres et n’a pu contribuer que pour 100 mille ouguiyas en 2018 et 300 mille ouguiya en 2017, alors qu'elles contribuaient pour centaines de millions avant la décennie Azizienne.

- parce que l’or est la nouvelle "Toungad, juste entre 2", vous les connaissez !

- parce que le Poisson a été donné à la Chine, moyennant la plus grande Commission du siècle et suite au plus grand scandale de l’histoire chine- Afrique

- parce que les Premières entreprises privées, par leurs tailles(chiffres d'affaires effectifs impôts , ..) ont été évincées du circuit économique et financier pour laisser place à un ou deux commerçants,qui ont reçu trois "illégitimes" droits :

-droit au monopole ;

- droit à l'exonération des impôts et taxes ;

- droit à tous les marchés et cerise sur le gâteau, de gré à gré.

Ne croyez pas que Le Président Ghazouani va pouvoir imiter Ouattara !

Ouattara n’a pas été précédée à son poste par un rapace , un balayeur d’argent et un creuseur de déficits.

Mais quand l’héritage aura été épongé , préparez - vous à poser correctement le problème du pouvoir d’achat et non celui des prix qui échappent à la volonté de Ghazouani.

Mais quand-est ce que le passif de l’Azizanie sera-t -il apuré et quand est -ce les Finances publiques retrouveront- elles l’équilibre ou l’excédent,me diriez vous? Je répondrai que j’ai une seule certitude :
Les hommes compétents créent la richesse à partir de peu !

Les gabegistes et corrompus détruisent la substance, siphonnent les fonds publics et appauvrissent fonctionnaires et les retraités. Les autres, les pauvres , n’en parlons pas.

Le Président et ses collaborateurs honnêtes fidèles ou impartiaux- à la limite - devraient expliquer aux fonctionnaires et au Peuple l'origine azizanienne des obstacles qui empêchent ces générosités.

Mohamed Ould Mohamed Elhacen
Institut
2ires
9/8/2022




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2938

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)