18-08-2022 17:10 - Mauritanie: wolof, peul et soninké à l’école, ce qu’en pense l'ONG OLAN

Mauritanie: wolof, peul et soninké à l’école, ce qu’en pense l'ONG OLAN

Le360Afrique - Adoptée par l’Assemblée nationale il y a quelques semaines, la loi d’orientation portant réforme de l’éducation qui introduit les langues nationales (peul, soninké et wolof) à l’école en Mauritanie, continue de susciter des réactions.

Doro Gueye, coordinateur de l’Organisation pour l’officialisation des langues nationales (OLAN), relève les «insuffisances et pièges» d’un texte aux contours flous, notamment les dispositions relatives à une période d’expérimentation à durée indéterminée et une évaluation dont l’horizon n’est pas précisé.

Il rappelle les revendications de son organisation, relatives à plusieurs amendements, non prises en compte dans le texte finalement adopté, dont la base va bien au-delà de l’enseignement à l’école, mais plutôt une officialisation des langues nationales (peul, soninké et wolof).

Il revient notamment sur la première expérience réussie née de la réforme de 1979, qui contredit les dispositions de la nouvelle loi.

Par De notre correspondant à Nouakchott
Amadou Seck





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1853

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Terrier (H) 19/08/2022 06:58 X

    Avec tous mes respects pour les langues nationales et je suis moi-même partisan pour leur promotion, le monsieur qui parle est particulièrement confus dans ses propos…. Il ne sait pas lui-même où est-ce qu’il veut en venir… les langues nationales, compris même lamazigh doivent être valorisées et enseignées parallèlement à l’arabe qui est celle de travail et officiellement de la majorité… mais l’ennemi de la langue arabes sont les arabes eux-mêmes qui tiennent à l’usage du français comme langue de travail ….