25-11-2022 12:33 - Déficit de formation et de spécialisation des magistrats: grosses révélations de la CNDH

Déficit de formation et de spécialisation des magistrats: grosses révélations de la CNDH

Le Calame - Dans son rapport sur la situation des droits de l’Homme en Mauritanie pour la période 2021/2022, la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) a déploré l’absence de formation et de spécialisation des magistrats et agents de justice.

Remis le 14 Octobre dernier au président de la République, ce document révèle, dans ses grandes lignes, que le « budget du ministère de la Justice ne prévoit plus, depuis quelques années, de dotations financières consacrées à la formation.

[…] En dépit de leur importance dans le développement et l’amélioration du travail judiciaire, les stages de perfectionnement à l’extérieur sont devenus également très rares. » Alors que le budget du ministère de la Justice dans le projet de loi initiale de finances pour l’année 2022 se chiffre à 815.325.010 MRU.

« Ce défaut de formation est d’autant plus nuisible pour l’appareil judiciaire qu’on note aujourd’hui la présence, aux commandes de tribunaux en divers domaines commerciaux, pénaux et civils, de magistrats sans aucune qualification ou formation de base […] ce qui accentue les contentieux et ne permet pas de rendre des sentences impartiales.

En ce sens que ces magistrats qui occupent de hautes fonctions dans la hiérarchie judiciaire […] ne jouissent d’aucune formation en diverses spécialités se rapportant au droit fiscal, administratif, maritime ou autres, qui », ironie du sort, « relèvent pourtant de leurs prérogatives. »

Face à cette situation, le document préconise la mise sur pied d’un système de formation continue. À signaler que le rapport de la commission était surtout axé, ces deux dernières années, sur les sujets de la justice, le changement climatique, la pandémie du COVID-19 et les élections dans le domaine des droits de l’Homme.

« Ce défaut de formation est d’autant plus nuisible pour l’appareil judiciaire qu’on note aujourd’hui la présence, aux commandes de tribunaux en divers domaines commerciaux, pénaux et civils, de magistrats sans aucune qualification ou formation de base […] ce qui accentue les contentieux et ne permet pas de rendre des sentences impartiales.

En ce sens que ces magistrats qui occupent de hautes fonctions dans la hiérarchie judiciaire […] ne jouissent d’aucune formation en diverses spécialités se rapportant au droit fiscal, administratif, maritime ou autres, qui », ironie du sort, « relèvent pourtant de leurs prérogatives. »

Face à cette situation, le document préconise la mise sur pied d’un système de formation continue. À signaler que le rapport de la commission était surtout axé, ces deux dernières années, sur les sujets de la justice, le changement climatique, la pandémie du COVID-19 et les élections dans le domaine des droits de l’Homme.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 2658

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • pyranha (H) 25/11/2022 15:34 X

    Ici la justice,le droit et tout ce qui s'en suit est à mettre dans le " m'balitt" aucune utilité sinon gaspiller l'argent.

  • Ksaleh (H) 25/11/2022 15:31 X

    On ne peut jamais étouffer la Vérité ! Elle finira par rejaillir, les patients et les confiants en ALLAH SWAT trouveront la satisfaction. Malheurs à ceux qui louvoient les simples principes du vivre ensemble pour quelques vils intérêts malheureusement dangereux pour l'Etat.

  • pyranha (H) 25/11/2022 15:30 X

    Pure démagogie ce désastre est bien connu mm des gamins d'arrêt bus.Les procédures de justice jusqu'au jugement ne suivent aucune norme sinon rendre les jugements expéditifs que pour satisfaire le clan,la tribu etc...c'est pas étonnant tous ces magistrayons venant de mahadras poussiéreux représentent chaque jour le calvaire de pauvres citoyens.