16-01-2023 11:45 - Mauritanie : le gouvernement lance la construction d’une nouvelle route à plus de 11 millions $

Mauritanie : le gouvernement lance la construction d’une nouvelle route à plus de 11 millions $

Agence Ecofin - En vue d’assurer au pays une économie résiliente et émergente, le gouvernement mauritanien s’est lancé, depuis quelques années, dans un vaste programme dénommé « Taahoudaty ».

Un des piliers de ce programme est le renforcement du réseau routier qui, selon les autorités, aura des répercussions positives.  Le gouvernement mauritanien va construire une nouvelle route à plus de 11 millions $. L’information a été rendue publique par l’Agence mauritanienne d’information samedi 14 janvier.

Cette nouvelle voie, longue de 26 km, reliera la localité de Nebaghiya à la route de l’Espoir ou « Transmauritanienne », le plus important axe routier du pays.

. Le financement sera assuré par l’Etat mauritanien et les travaux sont prévus pour durer 12 mois. Selon les autorités, cet axe routier vise à désenclaver plusieurs localités, notamment Saadi, El Meymoune, Dar El Barka, El Hajoune, Tayba et El Aidi, ainsi que Oum Toueichitiya et El Mebrouk.

« Cet important projet, qui est le premier axe de la route qui reliera la route de l’Espoir et la route de Rosso-Boghé, en passant par la moughataa de R’Kiz, s’inscrit dans le cadre des engagements du président de la République dans le domaine de l’urbanisme et des infrastructures, mais aussi dans le cadre des festivités marquant l’anniversaire de l’indépendance nationale », a expliqué le directeur des travaux et des infrastructures au ministère de l’Equipement et des Transports, Wane Ousmane.

Le lancement des travaux de la route Nebaghiya-Transmauritanienne intervient en même temps que celui de plusieurs autres projets importants dans plusieurs villes du pays. Ces projets concernent aussi la réhabilitation et la reconstruction de réseaux routiers nationaux, dont la réalisation de 47 km de routes urbaines dans la ville de Nouakchott.

Notons que ces chantiers s’inscrivent dans le cadre d’un programme présidentiel dénommé « Taahoudati ». L’objectif de ce programme, in fine, est la réalisation de 1 460 kilomètres de routes bitumées, dont 50 kilomètres de réseaux routiers urbains dans 7 villes du pays.

Jean-Marc Gogbeu





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Agence Ecofin
Commentaires : 7
Lus : 9678

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (7)

  • lass77 (H) 19/02/2023 11:23 X

    Voici une preuve patente d'un vol déguisé des deniers publics. 26 km, 12 mois de travaux, 11 millions de dollars c'est flagrant. Et d'ailleurs pourquoi encore faire des routes bâclées avec aucun suivi. C'est quand les autoroutes pour diminuer les accidents mortels ? Ce pays est difficile à comprendre, personne ne pense aux intérêts collectifs.

  • Bertrand (H) 18/01/2023 22:11 X

    Pourquoi MATA MOULANA est il discriminé?

  • moukhabarat (F) 17/01/2023 14:15 X

    La Mauritanie devrait avoir une stratégie de désenclavement qui dimensionnent les routes en fonction de la zone desservie (route nationale, route rurale etc...) S'agissant d'une route très importante avec le même budget on aurait pu faire une route de 60 km en réduisant la largeur de la chaussée à 3 mètres comme la route qui relie Jedrel Mohguen à la route Rosso Boghe

  • mystere1 (F) 17/01/2023 12:59 X

    Du gâchis d'argent, ces 11 millions de $, seront mal exploités, comme d'habitude, ces routes, construite à la hâte, et dont la durée d'amortissement, ne durera pas trop, et tout cela, pour s'empresser de se partager le gâteau suculent, et malheureusement, ce sont les pauvres travailleurs, qui ne récolteront que les pièces ou "wéthiètes" ou reste d'argent comme on le dit.

  • y en a marre (H) 16/01/2023 15:58 X

    Comme tous les autres chantiers de Tahoudaaty et des chantier Ta-zafouttaty, il ne se passera rien comme le chantier du carrefour Bamako qui risque de finir après Ghazouani, il avait posé la pierre il y’a deux ans et demi, c’est-à-dire 28 mois déjà et il ne passe rien du tout. Le carrefour Hay Saken aussi la même chose rien ne se passe que du flou et du faux, des chantiers à la va vite et sans études, sans fond de dossier d’appel d’Offres, sans rien comme d’habitude parce que le monde qui entoure Ghazouani sont des complices, pour les supplices économiques qu’ils doivent subir Ghazoauni dans ces chantiers.

  • y en a marre (H) 16/01/2023 15:56 X

    Les partisans d’Aziz restés en postes jurent que Ghazouani quittera le pouvoir sans inauguré une mosquée ou une boutique qu’il avait posé sa pierre, c’est le cas du chantier de Bamako, Hay Saken et autres chantiers comme Sarsara avec 6 milliards d’ouguiya, un chantier en banco. Le chantier de Nabguiya finira en queue de poisson avec des manquements et des travaux de mauvaises qualités, un budget qui sera consommé à 95% sans voir une bonne route goudronnée, la latérite prendra le dessus. L’avance démarrage de ce chantier servira à la construction de boutiques et de magasins, un jour, Ghazouani demandera l’état d’avancement, on lui dira tout simplement que les travaux sont en cours, il manque du Bitume sur le marché des BTP et clap clap et clap.

  • wakhty (H) 16/01/2023 14:09 X

    CONSTATEZ QUE CETTE ROUTE EST LA PLUS CHERE AU MONDE PRET DE 350 000 PAR KILOMETRE . EN PLUS UNE DUREE D'UNE ANNEE POUR SEULEMENT 26 KILOMETRE