20-02-2023 12:20 - Meurtre de Souvi Ould Cheine : 8 policiers, dont un commissaire de police, présentés à la justice

Meurtre de Souvi Ould Cheine : 8 policiers, dont un commissaire de police, présentés à la justice

#Cridem : meurtre de Souvi Ould Cheine, 8 suspects, dont un commissaire de police, ont été renvoyés devant la justice.

Ce lundi 20 février, huit suspects ont été présentés au procureur de la République, dans l’affaire du meurtre du militant des droits de l’Homme, Souvi Ould Cheine, tué le 9 février, dans un commissariat de police, à Nouakchott.

Le commissaire de police de Dar-Naim numéro 2 ainsi que trois policiers du même commissariat de figurent parmi les suspects.

La rédaction de Cridem

---





Commentaires : 1
Lus : 4020

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • lass77 (H) 20/02/2023 18:36 X

    Il est claire que les avocats de la famille doivent suivre cette affaire. Il est possible que ce commissaire ne soit pas en prison. Par ailleurs, c'est sidérant que le ministre de l'intérieur n'évoque pas leur suspension à titre conservatoire. Il est claire que ces zélés et criminels n'ont pas agi pour les intérêts de la Mauritanie. Mr souvi n'a commis aucun délit, quand bien même qu'il faisait l'objet d'une plainte, pourquoi a t il été battu à mort ? A défaut de la loi du talion puisqu on vit dans un système injuste et hypocrite, il faut que ces criminels soient en taule car ils ont sali la police Mauritanienne dont certains font malgré tout leur travail. Ce procureur doit être fermé face aux pressions et aux petits arrangements habituels dans ce pays. Lui aussi fait face à une épreuve. Qu'ils combattent l'injustice en tant qu autorité judiciaire. Allah les observe depuis que ce crime est commis. Je parle du président et ce procureur. C'est facile de vouloir être chef, il faut assumer. C'est une épreuve