22-02-2023 21:45 - Mali : l'expert de l'ONU, Alioune Tine, fait le bilan de sa mission au Mali

Mali : l'expert de l'ONU, Alioune Tine, fait le bilan de sa mission au Mali

RFI Afrique - Après une dizaine de jours au Mali, l'expert des Nations unies sur la situation des droits de l'homme au Mali revient sur la situation au Mali et notamment sur la présence, démentie par les autorités, des mercenaires de Wagner dans le pays.

Selon Alioune Tine, cette mission au Mali s'est déroulée dans un contexte tendu, marqué par le rétrécissement de l'espace civique, les attaques contre les défenseurs des droits humains et la société civile.

Il a demandé aux autorités maliennes d'ouvrir l'espace civique et démocratique et de renforcer la lutte contre l'impunité, tout en notant une légère baisse des violations des droits de l'homme au dernier trimestre 2022.

Wagner

Sur le dossier Wagner, Alioune Tine explique avoir recueilli des témoignages selon lesquels des hommes du groupe paramilitaire russe Wagner ont participé à des opérations militaires et se sont livrés à des exactions. « Les populations sur place qui ont témoigné parlent effectivement du groupe Wagner, sur les détentions arbitraires, sur les exactions, sur les vols. Tout cela, nous l’avons entendu et nous en avons fait le témoignage aussi auprès des autorités maliennes », a-t-il déclaré à RFI.

Selon l’expert onusien, « les autorités maliennes ont dit qu’elles allaient ouvrir des enquêtes et s’informer ». « C’est déjà un progrès », note-t-il. Maintenant, « avec la polarisation géopolitique que nous connaissons, avec la prise de position des Maliens par rapport aux Russes, ça nous amène un tout petit peu dans une espèce de guerre froide qui empêche souvent les uns et les autres de voir ce qu’on appelle "le gris"», tempère M. Tine.

« Faits »

« Nous, on essaie effectivement de nous en tenir aux faits, et bien sûr, quand il s’agit de violation de droits humains, de l’exprimer auprès des autorités. Il semble que c’est la première fois, au moins, que les autorités s’engagent à ouvrir une enquête sur cette question, avec ce qu’ils appellent eux-mêmes "nos partenaires russes"», a-t-il ajouté.

Les autorités maliennes, elles, nient la présence de Wagner et parlent d'instructeurs militaires.

Par RFI



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI Afrique
Commentaires : 0
Lus : 2663

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)